Conseils Recrutement, Outils recrutement

Comment faire la chasse aux processus de recrutement trop longs ?

25 % des candidats considèrent que le processus de recrutement est trop long à partir de trois semaines de délai…

7 min

À l’heure où tout va vite, les entreprises ne peuvent plus se permettre de faire durer les processus de recrutement. Il faut optimiser les délais tout en garantissant un recrutement efficace. Dans l’article suivant, nous faisons la chasse aux processus de recrutement trop longs en optimisant les étapes clés.

1) Pourquoi optimiser le processus de recrutement ?

19 % des candidats déçus par une expérience de recrutement ont été déçus parce que le processus était long et compliqué Meteojob-LCI-Baromètre-de-la-recherche-demploi-2020.pdf (cleverconnect.com)

Ne passez plus à côté des meilleurs talents !

La guerre des talents met la pression aux entreprises. Il faut trouver le candidat le plus compétent dans un marché de l’emploi concurrentiel. On ne peut pas se permettre de laisser filer les meilleurs profils vers d’autres entreprises sous prétexte que le processus de recrutement est trop long. Il faut agir et remettre en question son processus de recrutement pour le rendre plus rapide, efficace et agile.

Impliquez les managers dans le recrutement avec la bonne dose d’investissement !

Le recrutement est une collaboration entre les services RH et les managers. Afin de garantir une collaboration positive et efficace, il est nécessaire que tous les représentants de la chaîne décisionnelle ne soient sollicités que sur des étapes clés du recrutement. 

Quand les managers sont mal mobilisés sur les recrutements, ils ne sont plus disponibles pour leurs missions principales. Il arrive qu’ils choisissent le mauvais candidat pour tout simplement retourner au travail plus rapidement. En ciblant leur intervention à des étapes clés et en accélérant le processus de recrutement, les managers choisissent des candidats à partir de critères plus objectifs. Par ailleurs, de plus en plus de managers sont autonomes dans leur recrutement, et appuyés par une cellule recrutement, parviennent à staffer leurs équipes. 

processus de recrutement trop longs

25 % des candidats interrogés considèrent que le processus de recrutement est trop long à partir de trois semaines de délai de recrutement, 25 % des candidats interrogés considèrent qu’il est trop long à partir d’un mois de délai de recrutement Meteojob-LCI-Baromètre-de-la-recherche-demploi-2020.pdf (cleverconnect.com)

2) Les étapes clés pour faire la chasse aux processus de recrutement trop longs

Le manque de correspondance entre les candidatures reçues et le profil recherché est la première difficulté de recrutement rencontrée au premier trimestre 2021 avec 60 % des votes (barometre-t2-recrutement-mobilit.pdf Apec, 2021)

Dématérialisez la DAE pour accélérer la publication de l’offre de recrutement

La Demande d’Autorisation d’Embauche (DAE) est la première étape du recrutement susceptible de ralentir le processus de recrutement. À partir du moment où le manager détecte un besoin en recrutement, il en informe le service RH afin que celui-ci valide le besoin. Pour gagner du temps sur cette étape, dématérialisez les DAE à l’aide d’un logiciel de recrutement comme DigitalRecruiters

La demande dématérialisée est éditée rapidement et reste ouverte sur le logiciel jusqu’à ce qu’elle soit archivée. L’information ne se perd plus dans les e-mails et le manager n’oublie pas de relancer les RH ou inversement. La DAE est éditée rapidement, accessible au manager et au service RH. Dès qu’elle est acceptée, le manager reçoit une notification validant sa demande et la publication de l’annonce se fait en un clic !

Processus de recrutement trop longs : accélérez la sélection des candidats grâce à votre ATS et au matching de CV

L’ATS (Applicant Tracking System) collecte et centralise les CV directement à partir du site carrières de l’entreprise ou de sites partenaires. Ces CV sont ensuite analysés et classés selon des critères bien définis pour retrouver les meilleures candidatures à l’aide de quelques mots-clés. Quand une solution de matching de CV est intégrée à l’ATS, vous obtenez un score de compatibilité pour identifier les meilleurs profils en quelques secondes. 

L’ATS offre également l’avantage de suivre le processus de recrutement étape par étape, c’est pourquoi il convient aussi bien aux recrutements en masses qu’aux recrutement en petits volumes. 

Enfin, l’ATS permet une communication fluide entre recruteurs et managers. Plutôt que d’échanger par mails au risque de perdre des informations et de devoir se relancer mutuellement d’ici quelques semaines, tous les commentaires sont reliés à chaque candidature. Il suffit de quelques clics pour que le manager informe le recruteur des profils choisis et passer ainsi aux prochaines étapes du recrutement.

Rationnalisez le nombre d’entretiens avec des pré-sélections et synchronisez les agendas

Les entreprises qui ont de grandes difficultés à recruter des cadres reçoivent en moyenne 6.3 candidats en entretien, celles qui n’ont pas de difficulté à recruter reçoivent en moyenne 3 candidats (pratiques-de-recrutement-des-cad (1).pdf, Apec, 2020)

Si vous craigniez de perdre du temps à traiter des candidatures qui ne correspondent pas aux compétences recherchées, complétez votre processus de recrutement avec des tests de personnalité ou des entretiens téléphoniques de pré-sélection. Vous limitez ainsi le nombre d’entretiens structurés en présentiel qui mobilisent les RH et les managers. 

L’objectif est d’éviter de perdre du temps à planifier les entretiens en fonction des disponibilités de chacun car cela fait traîner le processus de recrutement dans la longueur. 

Pour compléter, mettez également en place un calendrier partagé à l’aide de votre ATS pour faciliter la coordination des agendas entre managers, recruteurs et candidats.

difficultés rencontrées entreprises 2021 apec

Utilisez une scorecard recrutement pour rester le maître du temps en entretien d’embauche

En structurant les entretiens d’embauche à l’aide d’une scorecard recrutement, vous maîtrisez le déroulé de l’entretien et évitez qu’il ne s’éternise. Si vous faites des entretiens d’embauche trop longs, les managers sont également mobilisés, et c’est autant de temps qui n’est pas consacré à leurs activités principales, la génération de chiffre d’affaires. Que les managers recrutent en binôme avec un RH/recruteur, ou en autonomie, ils doivent y passer le moins de temps possible. Si chaque entretien dure trop longtemps, les managers sont de moins en moins motivés pour participer, et il devient de plus en plus compliqué de convenir des dates d’entretien. Avec des entretiens structurés dont la durée est maîtrisée, les managers sont en confiance car ils savent que l’entretien n’empiètera pas sur le reste de leur journée de travail.

Réussissez l’onboarding dès le début pour mieux prendre le temps ensuite

L’onboarding est la dernière étape du recrutement. C’est une étape qui nécessite du temps d’intégration et qui s’effectue dans la durée (de 6 mois à un an). Cependant, les premières impressions du candidat une fois intégré à l’entreprise sont déterminantes dans sa décision de rester dans l’entreprise. Il faut donc réussir l’onboarding dès le début de l’intégration pour fidéliser chaque candidat et éviter d’avoir à recommencer tout le processus de recrutement.

Pour faire la chasse aux processus de recrutement trop longs, vous devez donc :

  • Gagner du temps sur la Demande d’Autorisation d’Embauche
  • Gagner du temps sur la sélection des candidats
  • Rationnaliser le nombre d’entretiens d’embauche
  • Maîtriser la durée des entretiens d’embauche
  • Réussir l’onboarding dès les premières minutes

Crédit photo : Pexels

Éditez des sites carrières à vos couleurs en quelques clics !

Découvrez notre solution pour révolutionner la gestion de carrière et construire votre marque employeur.

En savoir plus

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.