Conseils Recrutement, Expérience Candidat, Expérience collaborateur

Comment organiser le recrutement collaboratif ?

Organiser le recrutement collaboratif est une expérience humaine qui vise à limiter les erreurs de recrutement pour gagner en productivité…

6 min

La collaboration entre le recruteur et le manager se caractérise par un respect mutuel, une attitude ouverte, une bonne écoute et beaucoup de communication. Le  recrutement collaboratif  est une expérience humaine qui vise à limiter les erreurs de recrutement pour gagner en productivité mais également pour offrir un environnement de travail sain à tous les salariés en sélectionnant des personnalités autant que des profils de compétences techniques.

Dans cet article, découvrez  comment organiser  le  travail collaboratif et faire travailler ensemble recruteurs et managers !

Organiser le recrutement collaboratif : le   rôle   clé   du recruteur

Avant d’évoquer les autres acteurs du recrutement collaboratif, il est nécessaire de définir la vision du recruteur dans un tel environnement. Celle-ci peut varier  : si certains le voient comme un  chef d’orchestre  des différentes ressources, d’autres pensent au contraire qu’il doit rester avant tout celui qui «  fait » dans son activité. En réalité, il faut un peu des deux. Le recruteur a toujours été celui qui « fait », qui source, appelle les candidats et les évalue.

Dans un environnement collaboratif, celui-ci doit relever le défi de continuer à remplir ce rôle, tout en y prenant de la hauteur. La difficulté de ce jeu d’équilibre est d’être suffisamment encore dans l’action pour continuer à produire des résultats, tout en coordonnant les différentes personnes et ressources participant au recrutement. Il doit aussi et toujours assurer son rôle de garant de l’avancement du recrutement, lui seul ayant la visibilité sur l’ensemble du processus.

Le duo recruteur/manager pour réconcilier tous les acteurs du recrutement  

Organiser le travail   collaboratif   pour comprendre les difficultés de recrutement  

Le manager est le premier concerné par un nouveau recrutement dans son équipe parce qu’il va travailler en collaboration avec sa nouvelle recrue au quotidien. Il est donc indispensable qu’il corresponde à ses attentes pour éviter un  échec de recrutement.

Grâce au recrutement collaboratif, le manager intervient dans le processus de recrutement suffisamment tôt pour donner les indications qui facilitent la sélection des candidats. Ses échanges réguliers avec le recruteur lui permettent de valider le recrutement à tous les niveaux : compétences, soft skills, hard skills etc. Il applique ainsi sa stratégie de développement opérationnel dès les phases de recrutement en sélectionnant des candidats aux compétences clés.

Les recrutements jugés plus difficiles - personnalisation du recrutement une attente phare des candidats en 2020
Les recrutements jugés les plus difficiles par les recruteurs – Source : regionsjob.com

Le recrutement collaboratif sensibilise le manager aux enjeux des difficultés de recrutement. Il profite d’une meilleure compréhension du marché de l’emploi et de la pénurie de talent qui lui permet d’ajuster ses attentes, de trouver des solutions et de gagner du temps sur les  délais de recrutement. Grâce à la collaboration avec le recruteur, il redéfinit ses besoins et prend en considération les contraintes conjoncturelles sans remettre en question les compétences du recruteur.

Les conseils que le recruteur transmet au manager sur l’onboarding incitent le manager à agir sur la fidélisation des nouvelles recrues. Il prend conscience des enjeux de l’intégration et s’investit dans le processus. Il optimise le temps passé à la formation de la nouvelle recrue et   diminue son turnover.

Découvrez l'ATS tout-en-un DigitalRecruiters

Découvrez notre solution Manage : gestion du recrutement, des annonces, multidiffusion, maintien et activation du vivier…

Découvrir

Le recrutement collaboratif, pour faciliter l’intégration du candidat

Améliorer l’expérience candidat

Le candidat bénéficie du recrutement collaboratif dès le début du processus de recrutement jusqu’au processus d’intégration. Le recrutement collaboratif permet au recruteur et au manager d’assurer un meilleur suivi du processus de candidature ce qui a des effets positifs sur l’expérience candidat.

Les délais de recrutement sont mieux encadrés, la communication entre les différents acteurs du recrutement est fluide, l’entreprise renvoie une image positive et gagne en crédibilité. Le candidat a le sentiment que sa candidature est prise au sérieux et que son intégration dans l’entreprise est attendue.

Le recrutement collaboratif évite les biais de recrutement  car la prise de décision est partagée et il est difficile pour un seul acteur du recrutement d’imposer sa vision subjective au groupe. C’est tout à l’avantage du candidat qui est alors jugé sur ses compétences réelles.

En rencontrant le manager tôt dans le processus de recrutement, le candidat établit un lien de confiance qui facilite son intégration dans l’équipe. Il développe son attachement à l’entreprise dès les phases d’entretiens et trouve ses marques rapidement après avoir rejoint l’équipe. Il optimise ainsi le temps passé à l’intégration et devient productif plus vite.

Grâce au recrutement collaboratif, le nouveau collaborateur profite d’une expérience candidat agréable et d’un processus d’intégration réussi. Ces deux éléments contribuent à sa  fidélisation  sur du long terme car ils renvoient une image positive de l’entreprise qui conforte le candidat dans sa décision professionnelle. Fier de son parcours, il se positionne en  ambassadeur de l’entreprise.

Organiser le recrutement collaboratif : quelle place pour les collaborateurs   ?

Les collaborateurs augmentent la visibilité du recruteur, à la fois sur les candidats et sur le poste à pourvoir  !

Dans un recrutement collaboratif, les collaborateurs sont ceux qui donnent au recruteur une meilleure visibilité sur plusieurs éléments. Naturellement, ils sont souvent reliés au sourcing lorsque vient leur implication dans le recrutement. Que ce soit avec un système de cooptation, ou par le simple « bouche à oreille », il est vrai que le réseau  est une arme redoutable dans la recherche des talents.

C’est d’ailleurs encore l’un des canaux principaux de recrutement : les études sur le sujet le montrent. Il conviendra d’ailleurs de définir efficacement les règles d’un système de cooptation. Un système pertinent est celui qui permet à tout le monde d’en tirer parti. Le collaborateur doit y trouver une motivation suffisante, sans quoi l’effet ne sera jamais au rendez-vous. Le recruteur, lui, doit y trouver une sécurité via la responsabilisation des collaborateurs qui proposent des candidats.

Cependant, ce n’est pas le seul intérêt qui compte. Les  collaborateurs  sont aussi les yeux du recruteur sur le terrain. Ce sont eux, avec les managers, qui connaissent le mieux le quotidien du travail, et les exigences des postes. Bien-sûr, il est complexe de faire appel à l’ensemble des collaborateurs pour chaque nouvelle définition de poste. Cependant, lorsque c’est le cas, ils sont donc une source précieuse d’informations, en complément du manager !

Crédit Photo : Pexels

Découvrez l'ATS tout-en-un DigitalRecruiters

Découvrez notre solution Manage : gestion du recrutement, des annonces, multidiffusion, maintien et activation du vivier…

Découvrir

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.