Conseils Recrutement, Outils recrutement, Sourcing

Sourcing et multidiffusion : comment choisir les bons jobboards ?

Pour choisir les bons jobboards, le tracking des sources de trafic est déterminant.  Dans votre stratégie de recrutement, il vous…

9 min

Comment choisir les bons jobboards ? Pour choisir les bons canaux de diffusion, le tracking des sources de trafic est déterminant.  Dans votre stratégie de recrutement, il vous aidera à définir précisément où investir votre budget afin de maximiser votre ROI. Mais qu’en est-il de vos annonces d’emploi ?

Si vous savez chiffrer le coût d’une annonce publiée sur tel ou tel site, il s’avère bien plus difficile de tracer combien vous rapportent les clics de l’annonce en question. Et oui, à l’inverse du marketing, il n’existe pas vraiment de modèle à la performance en RH : les paiements se font à l’annonce, et pas encore au clic, encore moins à la candidature. Alors comment choisir les bons jobbaords ?

1)   Comment choisir les bons jobboards : le   rôle   de   l’ATS   dans la multidiffusion  des annonces

Le mieux est d’utiliser l’outil de tracking par excellence  : l’ATS (qui porte bien son nom : Applicant Tracking System). Avec un ATS fiable et performant, vous pouvez diffuser votre annonce sur tous vos canaux en quelques clics, puis les « tracer » avec un code de tracking (lien de suivi dédié) propre à chacun de ces canaux de diffusion. Vous serez ainsi en mesure d’évaluer précisément ce qu’ils vous rapportent par rapport à leurs coûts. Vous pourrez alors déterminer où et combien vous devez investir. Par exemple, si le site RegionsJob représente 50 % de votre trafic entrant sur la majorité de vos postes, mais seulement 10 % de votre budget dédié, c’est que vous avez certainement une carte à jouer avec ce canal de trafic.

Pour rappel, certains sites tels que Indeed ou encore Neuvoo ne sont pas des jobboards dans le sens traditionnel du terme, mais présentent la particularité d’être des agrégateurs. Les annonces qui y apparaissent sont en fait issues de centaines d’autres sites d’offres d’emploi présents sur internet. Face à la pluralité des sources de CV que le système d’agrégation engendre, l’utilisation d’un ATS est indispensable. Celui-ci vous permettra en outre de remonter chaque candidature pour en évaluer la provenance, à condition d’avoir une vision globale des types de sites d’emploi disponibles actuellement.

Avant d’aller plus loin, faisons un état des lieux du marché des sites emploi (qui restent le premier canal de recrutement). Avec un système d’abonnement, ces sites vendent en premier lieu de la visibilité. Mais la difficulté pour vous est de savoir précisément ce que cette visibilité vous apporte : combien de CV qualifiés ?

Aujourd’hui, nous pouvons distinguer quatre types d’intervenants sur le marché des sites emploi (aussi appelés jobboards) :

  • Tout d’abord, il y a les sites emploi généralistes, comme Monster, Keljob ou encore Cadremploi. Très nombreux, ils se voient de plus en plus délaissés par les recruteurs qui craignent de voir leurs offres être noyées dans la masse. La difficulté à évaluer précisément leur plus-value explique en grande partie leur perte de vitesse ces dernières années. Surtout compte tenu de leur prix relativement élevé à l’annonce diffusée.
  • Ensuite, il y a les sites institutionnels, Pôle Emploi et l’Apec, qui demeurent des acteurs incontournables (et gratuits !).
  • Puis, il y a les sites emploi spécialisés, qui ont fait le choix de se concentrer sur une typologie de profils et de postes. Il y a par exemple Les Jeudis, un site spécialisé dans l’IT et le digital, Fashion Jobs, qui s’adresse aux professionnels de la mode et du luxe, ou encore Welcome to the Jungle, qui s’adresse surtout aux start-ups.
  • Enfin, quatrième type d’acteur : les agrégateurs d’offres d’emploi. En publiant des offres issues de plusieurs autres sites emploi, Indeed a complétement explosé le marché des sites emploi. Recruteurs et candidats gagnent ainsi un temps phénoménal, car les offres d’emploi sont centralisées et publiées en un seul endroit. Bien que d’autres acteurs existent (Jobijoba, Trovit, Jobrapido), Indeed reste l’agrégateur privilégié. Il s’agit du Google for Jobs avant que celui-ci ne soit effectivement créé. C’est l’un des seuls acteurs à vendre à la performance à ce jour.

En plus de ces acteurs, notez que certains sites sont devenus des jobboards grâce à leur popularité. Alors comment choisir les   bons   jobboards parmi cette diversité de sites ? En France, nous pouvons citer l’exemple emblématique du site Leboncoin. Par ailleurs, d’autres sites  ont été créés par le gouvernement afin d’encourager l’emploi et plus spécifiquement l’insertion des jeunes. C’est le cas de labonnealternance.com, un site récemment créé par Pôle Emploi pour référencer les entreprises qui ont tendance à recruter des alternants et des apprentis (à l’aide d’un algorithme enregistrant les entreprises ayant proposé des offres d’alternance ces six dernières années). Via un mapping géolocalisé, les candidats viennent chercher des entreprises afin d’y faire des candidatures spontanées. Il s’agit d’un nouveau modèle : un jobboard d’employeurs. Après tout, comme le dit si bien le site La Bonne Alternance, 7 employeurs sur 10 recrutent sans déposer d’offre d’emploi.

Devant une telle diversité de jobboards, il est plus que nécessaire de mener une réflexion sur la plus-value de chaque canal de diffusion. Quel est le coût de chaque site emploi pour vous ? Qu’est-ce qu’il vous rapporte ? Grâce à votre ATS, le tracking vous donne de très bons indicateurs, notamment concernant le nombre de visites et le volume de clics générés par chaque jobboard sur lequel vous êtes positionné. Aussi, il ne faut pas hésiter à en évaluer d’autres si vous n’êtes pas satisfait des résultats obtenus. 

L'offre d'emploi est le principal moyen de sourcing en 2019. - Source : apec.fr
L’offre d’emploi, principal moyen de sourcing utilisés par les recruteurs – Source : apec.fr

Les jobboards nouvelle génération sont en marche  !

Selon Thomas Pontiroli, du site Clubic.com, « Glassdoor recense aujourd’hui plus de 30 millions de visiteurs uniques mensuels et possède des données sur 540 000 entreprises basées dans 190 pays ! »

Choisir les bons jobboards : entre « tripadvisor des entreprises » et « recrutement tribal »

Pour survivre, certains jobboards ont compris la nécessité de se ré-inventer et de proposer des expériences candidat et client innovantes. Nous pouvons citer entre autres le site Jobteaser qui en plus de proposer des offres d’emplois, propose également des contenus sur l’orientation à suivre pour pouvoir prétendre aux différents métiers existants, des vidéos de professionnels qui témoignent de leur quotidien… Ce concept, qui a l’air très novateur, ne l’est pas réellement, Jobteaser existe depuis presque 10 ans maintenant ! Avant-gardiste non ?  Alors comment choisir les   bons   jobboards ?

Dans une autre mesure, le site Glassdoor innove dans son approche du jobboard. Sur leur site, on peut lire « Visualisez des millions d’offres d’emploi. Recherchez et comparez des milliers de salaires. Découvrez les avis d’employés sur plus de 600.000 entreprises dans le monde. L’emploi de vos rêves existe. Trouvez-le sur Glassdoor  » Le ton est donné, le candidat peut jauger la qualité de vie au travail d’une entreprise en se basant sur des milliers d’avis la concernant ! Ce système repose sur l’attribution d’étoiles à la manière du secteur du luxe, il fait écho à l’outil « Avis », lancé sur le réseau social professionnel Viadeo il y a quelques années.

Si cet outil a convaincu des milliers de salariés de se rendre sur la plateforme, il peut être à double tranchant côté employeur.  En effet, imaginez avoir un avis proche de zéro avec des salariés mécontents mais heureux de le faire savoir au monde entier ! Glassdoor innove et propose de vous aider à améliorer votre marque employeur, de bien la comprendre grâce à des statistiques précises et de mener des actions pour vous faire grimper dans les sondages.

Enfin, le plus innovant  aujourd’hui : Welcome To The Jungle, l’histoire ne dit pas si ce site emploi tire son nom du célèbre titre des guns‘n’roses de 1987, malgré tout il fait figure de pionner par son approche originale de la recherche d’emploi. « Travaillez dans la tribu qui vous correspond, Le guide qui vous accompagne dans votre recherche d’emploi », Welcome To The Jungle propose des articles intéressants, des descriptions et témoignages entreprises originaux, des contenus vidéo, des visuels qui garantissent, aussi bien au recruteur qu’au candidat, une compréhension rapide et simple du sens et de l’esprit de cette start-up du recrutement.

Les vidéos métiers finiront de convaincre les plus perplexes sur l’importance de recréer un lien étroit entre l’emploi, la finalité, et le candidat qui aspire à «  intégrer une tribu » dans laquelle il pourra s’épanouir !

Pour conclure, il serait fou de croire que les jobboards vont mourir, ils se transforment et gardent toujours une place importante dans le paysage de l’emploi en France. Néanmoins diversifier ses offres, de l’analyse des données candidats et employeurs, à la proposition d’une expérience candidat et recruteur unique en passant par le marketing autour de l’offre d’emploi, est une condition indispensable pour garantir leur longévité ! 

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.