Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Et si le recrutement collaboratif permettait de proposer une meilleure expérience candidat ?

Et si le recrutement collaboratif permettait de proposer une meilleure expérience candidat

L’expérience candidat est un enjeu clé du recrutement en pleine guerre des talents. Une mauvaise expérience candidat a des conséquences sur la réputation de l’entreprise et son attractivité, tandis qu’une bonne expérience candidat diminue le turnover et augmente la productivité des nouvelles recrues d’au moins 15% (Officevibe 2017,  « 12 recruiting statistics that will change the way you hire »).

D’après Jean Martin, responsable des solutions talents chez Gartner, une expérience candidat réussie s’articule autour de 4 problématiques : la maîtrise du parcours candidat, la transparence de l’entreprise, les retours sur la candidature et les échanges entre les recruteurs et le candidat.

Et si le recrutement collaboratif apportait une réponse à ces problématiques pour offrir une meilleure expérience candidat ?

1) Utiliser le recrutement collaboratif pour simplifier le parcours candidat

60% des candidats ont abandonné un parcours candidat trop long (Officevibe 2017, « 12 recruiting statistics that will change the way you hire »)

Le recrutement collaboratif présente des arguments de taille pour faciliter le parcours candidat.

Tout d’abord, en faisant travailler conjointement le recruteur et le manager à la création de tests de compétences, il permet de générer des tests ludiques, pertinents et précis plutôt que de poser des questions standards qui manquent d’intérêt pour les candidats.

Ensuite, le recrutement collaboratif a un impact sur les délais de recrutement car il permet un suivi régulier des différentes étapes et facilite l’organisation entre les différents collaborateurs impliqués dans le recrutement. Grâce à la coordination des agendas et les alertes créées par un logiciel collaboratif comme celui de DigitalRecruiters, recruteurs et managers maintiennent une implication active dans le processus de recrutement. Les entretiens sont également mieux préparés car le recruteur et le manager se partagent la tâche et définissent clairement le rôle qu’ils vont jouer.

Enfin, toute mise en place d’une stratégie de recrutement collaboratif suppose d’investir dans des outils digitaux de communication collaborative comme le logiciel de recrutement en mode SaaS DigitalRecruiters. L’utilisation de ces nouveaux outils, étudiés pour simplifier le parcours candidat, apporte modernité et réactivité au service RH, ce qui se répercute sur l’expérience candidat.

Et n’oubliez pas, en facilitant le parcours candidat, vous diminuez le taux d’abandon.

2) Gagner en transparence pour éviter les mauvaises surprises

96% des candidats accordent de l’importance à la transparence des informations données sur l’entreprise et sur le poste (sondage Ifop pour Monster et Hopscotch, « Regards croisés sur le recrutement »)

Pour gagner en transparence, il est important d’avoir des informations fiables. En travaillant en collaboration avec le manager, le recruteur rédige une annonce réaliste et présente aussi bien les avantages que les difficultés du poste à pourvoir. D’après une étude RégionsJob, 26% des nouvelles recrues avaient quitté leur poste dans les six mois parce qu’il ne correspondait pas à leurs attentes. Grâce au recrutement collaboratif, il y a moins de surprises par rapport au contenu du poste.

De plus, le risque est moindre d’oublier les différents points clés à aborder en entretien. Le recruteur communique par exemple sur les avantages en entreprise, les congés, la rémunération tandis que le manager concentre ses interventions sur les tâches opérationnelles. Le candidat ressort donc de l’entretien avec une connaissance approfondie de sa future vie en entreprise et peut prendre une décision éclairée. D’après l’étude Yooo ! publiée en 2018, une personne sur deux manquait d’informations le jour de sa prise du poste.

Enfin, grâce au recrutement collaboratif, le candidat rencontre l’équipe avec laquelle il va travailler dès les premières étapes du processus. Si les premiers échanges se passent bien, la motivation du candidat à rejoindre l’entreprise gagne en force et il est plus à l’aise en entretien.

3) Optimiser le feedback pour garder son attractivité

85% des candidats pensent qu’aucun être humain n’a pris le temps de lire leur candidature (infographie « Les chiffres de l’expérience candidat », La super agence)

Qu’il soit pour les recruteurs à propos du parcours candidat, ou pour les candidats à propos du refus de leur candidature, le feedback est nécessaire mais rares sont les personnes qui souhaitent y consacrer du temps. En utilisant le recrutement collaboratif, il est possible de segmenter cette tâche pour qu’elle ne monopolise pas trop de temps chez les uns et les autres.

Le recruteur prend par exemple la main sur les retours d’expérience des candidats tandis que le manager personnalise les emails de refus de candidature pour les candidats bien avancés dans le processus de recrutement. Il peut même simplement laisser un commentaire sur la plateforme collaborative comme celle proposée par DigitalRecruiters afin que le recruteur communique au candidat les raisons du refus. Si les candidats sont arrivés si loin dans le processus c’est qu’ils avaient un potentiel qui pourra peut-être servir à une autre occasion. Une raison de plus de soigner l’annonce du refus.

D’après le sondage Ifop « Regards croisés sur le recrutement », 66% des candidats trouvent frustrant de ne pas recevoir de réponse suite à un entretien d’embauche et 44% de ne pas comprendre les raisons du refus. En conséquence, 57% des candidats décident de ne pas postuler à nouveau et 39% boycottent les produits ou les services de l’entreprise.

Utiliser le feedback est un moyen efficace d’améliorer le parcours candidat et de donner envie aux candidats de postuler à nouveau. La tâche est bien moins rébarbative et chronophage quand le recruteur et le manager unissent leurs forces.

4) Fluidifier les échanges avec le candidat

Parmi les candidats qui ont reçu une notification suite à leur candidature, 51% disent qu’elle a mis au moins un mois à leur parvenir (infographie « Les chiffres de l’expérience candidat », La super agence)

Le parcours candidat est une expérience bien plus agréable quand le candidat est accompagné, sait à qui s’adresser pour toutes ses questions et se repère dans le processus de candidature. Pour ce faire, il est nécessaire de favoriser des échanges fluides et une fois de plus, on peut compter sur le recrutement collaboratif pour agir dans ce sens.

Grâce à la plateforme collaborative de communication proposée par DigitalRecruiters, la centralisation des informations, l’organisation des plannings et la communication entre le recruteur et le manager sont optimisées. Le candidat passe un coup de téléphone au recruteur pour confirmer l’heure du rendez-vous avec le manager et il obtient sa réponse en deux temps trois mouvements après une vérification rapide sur la plateforme. Ou tout simplement, le recruteur vérifie que toutes les candidatures sélectionnées ont été consultées par le manager, initie les premiers envois de refus et lance l’étape suivante de recrutement. Il gagne en rapidité, ce qui se répercute sur les délais de recrutement, et il améliore sa communication avec les candidats qui sont informés rapidement des étapes à suivre.

Les avantages du recrutement collaboratif sont multiples et s’étendent au-delà de l’expérience candidat. Grâce au recrutement collaboratif, vous évitez les biais de recrutement, vous augmentez l’attractivité de votre marque employeur et vous favorisez un environnement de travail sain et propice à la collaboration.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.