Outils recrutement, Sourcing

3 choses à savoir sur la multidiffusion d’offres d’emploi !

Quel est le meilleur moyen de sourcing pour diffuser une offre d’emploi : les réseaux sociaux ? Les sites emploi…

10 min

Selon une étude APEC sur les enjeux de la multidiffusion d’offres d’emploi, 79 % des recruteurs interrogés qui ont un progiciel de recrutement l’utilisent pour la diffusion d’offres d’emploi cadres !

Quel est le meilleur moyen de sourcing pour diffuser une offre d’emploi  : les réseaux sociaux  ? les sites emploi ? le site de Pôle Emploi ? y-a-t-il un meilleur site qu’un autre ? La multidiffusion d’offres d’emploi vous répond : « Prenez-les tous ! ».

Parmi les avancées significatives en matière de recrutement, la multidiffusion d’offres  d’emploi est peut-être l’une des plus utiles. Loin d’être un simple gadget, ou une mode passagère, elle est un outil innovant, au service des recruteurs.

Le temps pour trouver le bon CV varie, bien sûr, en fonction des contextes. Cependant, si vous pensez que ce temps est toujours trop long, peut-être avez-vous besoin d’un outil de multidiffusion d’offres d’emploi  !

1)     Multidiffusion  d’offres d’emploi :  définition 

97 % des recrutements de cadres réalisés avec un progiciel de recrutement impliquent une diffusion d’offre d’emploi sur Internet.

La multidiffusion permet de diffuser une offre sur plusieurs centaines de sites emploi en une seule fois

Depuis l’utilisation des sites Internet dans le sourcing, et plus généralement le recrutement, une multitude de sites emplois ont fleuri, et continuent de fleurir encore aujourd’hui. Jobboard, bases de CV, réseaux sociaux, tous ont apporté leur pierre à l’édifice pour favoriser toujours plus les relations entre candidats et employeurs. Si cette multiplicité a grandement contribué à faciliter les modalités pratiques de candidatures pour les candidats, elle a cependant rendu plus long le temps de diffusion des offres pour les recruteurs.

C’est là qu’intervient  la multidiffusion. Le but est extrêmement simple : la  multidiffusion propose d’agréger l’ensemble des sites emplois via un « hub ». Ainsi, lorsqu’une offre d’emploi est saisie une seule fois, celle-ci est diffusée vers un grand nombre de sites emplois instantanément. L’intérêt est tout de suite compréhensible : grâce à un tel procédé,  le gain de temps peut être très conséquent. En sachant que le sourcing est l’une des missions les plus chronophages pour les recruteurs, on comprend également que cette méthode permet également d’augmenter la valeur ajoutée du recrutement, et donc sa rentabilité.

La diffusion d’annonces d’emploi constitue l’une des étapes les plus importantes du cycle de recrutement. Le but pour chaque recruteur est ainsi d’optimiser la création, la diffusion et la gestion de ces précieuses offres afin qu’elles attirent le maximum de candidats intéressants.

Plusieurs outils proposent des systèmes de multidiffusion. Par exemple, le logiciel DigitalRecruiters contient un module «  multidiffusion », relié à plus de 600 sites emploi et 2500 écoles. La portée en communication est donc considérable, surtout au regard du peu de temps nécessaire pour y parvenir !

2)   Choisir les bons jobboards  pour réussir la multidiffusion  des annonces

Comment choisir les bons jobboards ? Pour choisir les bons canaux de diffusion, le tracking des sources de trafic est déterminant.  Dans votre stratégie de recrutement, il vous aidera à définir précisément où investir votre budget afin de maximiser votre ROI. Mais qu’en est-il de vos annonces d’emploi ?

Si vous savez chiffrer le coût d’une annonce publiée sur tel ou tel site, il s’avère bien plus difficile de tracer combien vous rapportent les clics de l’annonce en question. Et oui, à l’inverse du marketing, il n’existe pas vraiment de modèle à la performance en RH : les paiements se font à l’annonce, et pas encore au clic, encore moins à la candidature. Alors comment choisir les bons jobbaords ?

Le mieux est d’utiliser l’outil de tracking par excellence  : l’ATS  (qui porte bien son nom : Applicant Tracking System).

Avec un ATS fiable et performant, vous pouvez diffuser votre annonce sur tous vos canaux  en quelques clics, puis les « tracer » avec un code de tracking (lien de suivi dédié) propre à chacun de ces canaux de diffusion. Vous serez ainsi en mesure d’évaluer précisément ce qu’ils vous rapportent par rapport à leurs coûts. Vous pourrez alors déterminer où et combien vous devez investir.

Par exemple, si le site RegionsJob représente 50 % de votre trafic entrant sur la majorité de vos postes, mais seulement 10 % de votre budget dédié, c’est que vous avez certainement une carte à jouer avec ce canal de trafic.

Pour rappel, certains sites tels que Indeed ou encore Neuvoo ne sont pas des jobboards dans le sens traditionnel du terme, mais présentent la particularité d’être des  agrégateurs. Les annonces qui y apparaissent sont en fait issues de centaines d’autres sites d’offres d’emploi présents sur internet. Face à la pluralité des sources de CV que le système d’agrégation engendre, l’utilisation d’un ATS est indispensable. Celui-ci vous permettra en outre de  remonter chaque candidature pour en évaluer la provenance, à condition d’avoir une vision globale des types de sites d’emploi disponibles actuellement.

Avant d’aller plus loin, faisons un  état des lieux du marché des sites emploi  (qui restent le premier canal de recrutement). Avec un système d’abonnement, ces sites vendent en premier lieu de la visibilité. Mais la difficulté pour vous est de savoir précisément ce que cette visibilité vous apporte : combien de CV qualifiés ?

Aujourd’hui, nous pouvons distinguer  quatre types d’intervenants sur le marché des sites emploi (aussi appelés jobboards) :

  • Tout d’abord, il y a les  sites emploi généralistes, comme Monster, Keljob ou encore Cadremploi. Très nombreux, ils se voient de plus en plus délaissés par les recruteurs qui craignent de voir leurs offres être noyées dans la masse. La difficulté à évaluer précisément leur plus-value explique en grande partie leur perte de vitesse ces dernières années. Surtout compte tenu de leur  prix relativement élevé à l’annonce diffusée.
  • Ensuite, il y a les  sites institutionnels, Pôle Emploi et l’Apec, qui demeurent des acteurs incontournables (et gratuits !).
  • Puis, il y a les  sites emploi spécialisés, qui ont fait le choix de se concentrer sur une typologie de profils et de postes. Il y a par exemple Les Jeudis, un site spécialisé dans l’IT et le digital, Fashion Jobs, qui s’adresse aux professionnels de la mode et du luxe, ou encore Welcome to the Jungle, qui s’adresse surtout aux start-ups.
  • Enfin,  quatrième type d’acteur : les   agrégateurs d’offres d’emploi. En publiant des offres issues de plusieurs autres sites emploi, Indeed a complètement explosé le marché des sites emploi. Recruteurs et candidats gagnent ainsi un temps phénoménal, car les offres d’emploi sont centralisées et publiées en un seul endroit. Bien que d’autres acteurs existent (Jobijoba, Trovit, Jobrapido), Indeed reste l’agrégateur privilégié. Il s’agit du Google for Jobs avant que celui-ci ne soit effectivement créé. C’est l’un des seuls acteurs à vendre à la performance à ce jour.

En plus de ces acteurs, notez que  certains sites sont devenus des jobboards grâce à leur popularité.  Alors comment choisir les   bons   jobboards parmi cette diversité de sites ?  En France, nous pouvons citer l’exemple emblématique du site Leboncoin. Par ailleurs, d’autres sites  ont été créés par le gouvernement afin d’encourager l’emploi et plus spécifiquement l’insertion des jeunes. C’est le cas de  labonnealternance.com, un site récemment créé par Pôle Emploi pour référencer les entreprises qui ont tendance à recruter des alternants et des apprentis (à l’aide d’un algorithme enregistrant les entreprises ayant proposé des offres d’alternance ces six dernières années). Via un mapping géolocalisé, les candidats viennent chercher des entreprises afin d’y faire des candidatures spontanées. Il s’agit d’un nouveau modèle : un jobboard d’employeurs. Après tout, comme le dit si bien le site La Bonne Alternance, 7 employeurs sur 10 recrutent sans déposer d’offre d’emploi.

Devant une telle diversité de jobboards, il est plus que nécessaire de  mener une réflexion sur la plus-value de chaque canal de diffusion.  Quel est le coût de chaque site emploi pour vous ? Qu’est-ce qu’il vous rapporte ? Grâce à votre ATS, le tracking vous donne de très bons indicateurs, notamment concernant le nombre de visites et le volume de clics générés par chaque jobboard sur lequel vous êtes positionné. Aussi, il ne faut pas hésiter à en évaluer d’autres si vous n’êtes pas satisfait des résultats obtenus. 

L'offre d'emploi est le principal moyen de sourcing en 2019. - Source : apec.fr
L’offre d’emploi, principal moyen de sourcing utilisés par les recruteurs – Source : apec.fr

3)     Augmenter la portée de communication

Selon une récente enquête DARES, le canal de recrutement jugé le plus efficace d’après les recruteurs, après celui de la diffusion d’offres d’emploi, est l’appel aux relations personnelles ou professionnelles.

En 2021, la portée de communication apportée par la multidiffusion d’offres d’emploi sera démultipliée. Si seulement quelques sites emplois sont connus du grand public, le volume réel se compte pourtant en centaines, voire en milliers selon le périmètre défini. 

Au départ, la multidiffusion agrégeait surtout les sites spécialisés dans l’emploi, de type Monster, ou Indeed. Très vite, les réseaux sociaux professionnels, tels que Linkedin, ont aussi été intégrés, puis également les réseaux sociaux non-professionnels (Facebook, Twitter, etc.). Aujourd’hui, la technologie est avancée au point d’agréger des agrégateurs   ! (Si les réseaux sociaux composent notre environnement personnel, ils sont aussi de nouveaux outils modernes de recrutement.  Pour découvrir comment les utiliser, je vous conseille la lecture de cet article :  Réseaux sociaux professionnels : découvrez nos astuces de recrutement pour faire le plein de candidats !)

L’intégration de nouveaux sites ne cesse donc jamais. Cette évolution dépend notamment de la capacité des solutions de multidiffusion à créer toujours plus de partenariats, mais pas uniquement.

L’ouverture des données des plateformes constitue également une autre composante nécessaire pour permettre une plus grande agrégation.  Cet enjeu est crucial, car la multidiffusion vient notamment répondre à la situation de pénurie de candidats dans plusieurs secteurs, se posant comme une réelle alternative pour tous les recruteurs qui ne peuvent pas toujours activer leurs réseaux pour dénicher les perles rares sur le marché !

Crédit photo :  Unsplash

Ebook : Les outils permettant d'améliorer la qualité du recrutement

Découvrez les outils existants, ceux à venir, et les formidables opportunités qu’ils proposent à ceux qui sauront les utiliser.

Télécharger

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Directrice au sein de la Fondation FACE (Fondation Agir Contre l'Exclusion), Dalale dirige le Club des entreprises socialement engagées de Seine-Saint-Denis et sensibilise acteurs privés et publics aux enjeux de recrutement inclusif et de diversité en entreprise. Ancienne Head of Content chez DigitalRecruiters, elle est aujourd'hui ambassadrice du Lab'DR, une communauté d'experts qui partage réflexions et bonnes pratiques sur le blog. Dalale est par ailleurs co-auteur de plusieurs ouvrages dédiés au digital appliqué aux RH, à la marque employeur et au recrutement responsable et éthique, sujets sur lesquels elle intervient régulièrement en tant que conférencière.