Marque employeur

Comment donner localement plus de puissance à vos offres d’emploi ?

Selon l’enquête annuelle de besoins en main d’œuvre de Pole Emploi 2018, 44% des projets de recrutement rencontrent des difficultés !…

6 min

Selon l’enquête annuelle de besoins en main d’œuvre de Pole Emploi 2018, 44% des projets de recrutement rencontrent des difficultés !

Les offres en ligne sont aujourd’hui le standard que tous les recruteurs utilisent pour diffuser leurs besoins. Simple, souvent peu coûteux et efficace dans la majorité des cas, cela permet généralement de récolter ce qu’il faut en nombre de candidatures. Cependant, cette stratégie récurrente n’est pas toujours la plus adaptée pour les entreprises plus locales.

Les PME, et surtout TPE ont une activité qui est, la plupart du temps, très ciblée géographiquement. C’est le cas, par exemple, des commerces de proximité, ou encore des petits établissements industriels avec une dizaine de salariés. Moins médiatisées que les plus grandes entreprises, ce sont pourtant elles qui composent la majorité du tissu économique en France !

La question n’est donc pas du tout anodine : Comment faire pour recruter mieux en local ? Pistes de réflexion dans cet article.

1)    Cibler davantage ses offres en ligne

Selon une enquête RégionsJob 2017, 91% des recruteurs interrogés postent des offres d’emploi en ligne !

La publicité ciblée ou les sites emplois locaux sont de bons outils pour cibler davantage en ligne

Nous l’avons dit, les offres en ligne sont un standard majoritairement utilisé de nos jours. Cependant, beaucoup de petites entreprises sont situées dans des zones peu denses, en comparaison avec de plus grandes villes. Il est donc alors inutile de ratisser trop large en termes de périmètre pour une offre donnée. Les candidats touchés par l’offre en ligne, correspondant au profil cherché, mais trop loin de l’établissement, auront beaucoup moins de chances de répondre favorablement à l’offre.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut plus diffuser ses offres en ligne, mais au contraire, davantage les cibler. Pour cela, deux astuces sont possibles. Tout d’abord, il existe des sites emplois spécialisés dans les territoires, par opposition aux sites nationaux. Par exemple, en Auvergne-Rhône-Alpes, le site www.myplainedelain.fr a fait son apparition pour regrouper uniquement les offres du territoire. La difficulté est de pouvoir les identifier, car souvent créés par des acteurs différents en fonction des territoires (département, région, communauté d’agglomération, ou encore parfois regroupements d’entreprises).

Une autre astuce peut être d’utiliser de la publicité ciblée, via les réseaux sociaux, par exemple. Via Facebook ou LinkedIn, il est possible de commander la diffusion d’une annonce sur un public ciblé, que ce soit en termes de lieu d’habitation, ou d’âge. Utile, donc, lorsque l’on veut avoir un impact plus fin via son annonce.

2)    Refaire appel à des modes de diffusion plus classiques

En 2018, 71,1% des entreprises françaises ayant fait appel à Pôle Emploi pour du recrutement ont déclaré être satisfaites des services rendus !

La diffusion sur place de l’offre est un moyen complémentaire simple de gagner quelques candidatures supplémentaires

Avant Internet, les offres se diffusaient principalement via les petites annonces de journaux, ou via un affichage sur place. Pourquoi ne pas tout simplement reprendre ce principe ? Bien sûr, il ne faut pas s’en tenir à ce simple mode de diffusion, mais cela peut constituer un excellent complément dans le sourcing des candidatures. Que ce soit dans le journal de la ville, via un acteur plus grand de type département ou communauté d’agglomérations, ou encore via un journal de presse local, ce sera peut-être plus efficace qu’une annonce en ligne !

L’affichage local est, lui aussi, très efficace lorsque l’établissement reçoit du public. Cela vaut donc particulièrement pour les commerces de proximité, par exemple. Il faudra néanmoins prévoir un peu plus de temps pour la pré-qualification des candidatures, les CV pouvant être récupérés au format papier. Il est aussi possible de proposer aux personnes de se présenter directement avec le CV, pour gagner du temps.

3)    Utiliser le bouche à oreille : une méthode qui a fait ses preuves !

71% des recruteurs déclarent utiliser la cooptation comme moyen de sourcing.

Entretenir un réseau local est nécessaire lorsque pour recruter en dehors des grandes villes

Oui, parfois, il faut penser aux choses les plus simples ! Tout dépend du type de profil recherché, mais dans de nombreux cas, le bouche à oreille n’est pas négliger. Concrètement, cela désigne plusieurs méthodes. Déjà, il ne faut pas hésiter à s’impliquer dans la vie collective de la ville où l’on, est implanté. Monter des partenariats avec des collèges ou lycées, avec des associations, sponsoriser ou organiser des événements locaux, plusieurs moyens sont possibles pour se rendre présent et actif.

Mieux qu’une présence, une image positive de l’entreprise est ainsi véhiculée, et permet aux locaux de l’identifier comme un acteur incontournable du territoire. Il est également capital de tisser des liens avec les acteurs de l’emploi sur place : Pôle Emploi, les missions locales, ou les associations pour l’insertion sociale, par exemple.

Enfin, le bouche à oreille désigne aussi la cooptation ! Nul ne connaît mieux le territoire que les salariés de l’entreprise. Envisager un système de cooptation, avec prime à validation de la période d’essai peut être aussi un levier simple et innovant pour recruter en local. En plus d’être une source de candidats supplémentaires, l’intégration et la rétention des nouveaux collaborateurs recrutés peut également être facilitée.

Les solutions les plus simples sont parfois les plus efficaces : ça n’a jamais été autant vrai pour le recrutement en local ! Idéalement, il faut pouvoir garder un lien continu avec le territoire local, même lorsqu’on ne souhaite pas recruter. Certains territoires éloignés des grandes villes rencontrent parfois de grandes difficultés à trouver des candidats. Cela est encore plus marqué lorsque les profils cherchés sont très techniques, notamment dans l’industrie, par exemple. Il faut donc envisager la stratégie dans la durée, et favoriser un maximum la création d’un réseau d’interlocuteurs, qui pourront alors diffuser vos besoins.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.