Marque employeur

Développer sa marque employeur pour réduire ses coûts de recrutement

Selon une enquête LinkedIn 2017, 69% des recruteurs français estiment que développer sa marque employeur a une influence considérable sur…

6 min

Selon une enquête LinkedIn 2017, 69% des recruteurs français estiment que développer sa marque employeur a une influence considérable sur leur capacité à recruter des talents de qualité !

Dans la vie d’un Directeur Administratif et Financier, il y a parfois des surprises et des émotions fortes quand on découvre le montant des dépenses engagées à la fin de chaque mois. À devoir de plus en plus traquer les dépenses inutiles, il peut être parfois difficile de trouver le juste équilibre entre une politique d’économie drastique, et une situation de non-contrôle total des dépenses. Cet équilibre est encore plus difficile dans le domaine du recrutement. S’inscrivant typiquement dans un schéma d’investissement / retour sur investissement, le processus de recrutement est un pari à l’issue difficilement prévisible, et évaluable. Le budget peut très vite grimper, si l’on prend en compte tous les coûts associés : salaire du recruteur, coût des dispositifs de sélection, coût du cabinet auquel nous faisons appel si nécessaire, coûts des dispositifs d’intégration, de formation, etc.

Si la plupart des solutions de réduction des coûts proposent généralement d’investir moins, ou de supprimer certaines étapes du processus, une autre piste pourrait bien être d’investir plus dans un domaine stratégique : la marque employeur. Investir davantage pour faire des économies ? Et pourquoi pas ?

Rayonner à l’extérieur : une solution pour réduire le coûts de recrutement

Selon une enquête LinkedIn interrogeant plus de 2000 recruteurs, les sociétés ayant une bonne marque employeur déclarent un coût moyen du recrutement 2 fois moins élevé par rapport aux autres !

Attirez un maximum de candidatures avec une marque employeur bien construite !

La première étape qui peut s’avérer très coûteuse dans un recrutement est certainement celle du sourcing. Son coût est immédiatement palpable, puisque l’on achète des produits concrets : annonces sur sites emplois, documents de communication, droits d’accès sur des bases de données de CVs, etc. En fonction du degré stratégique du poste à pourvoir, le coût du sourcing sera plus ou moins important.

Pour certains postes, comme notamment ceux en développement informatique ou dans le secteur de l’industrie, le nombre de CVs est parfois dérisoire, voire inexistant dans certains cas. Investir et développer sa marque employeur, c’est en partie se créer une réputation à l’extérieur, aussi bien auprès du grand public que de partenaires commerciaux.

Prenons un exemple qui fait figure de cas d’école : en 2006 déjà, Google recevait plus de 3500 CVs en candidature spontanée par jour. Nul besoin de communiquer davantage, les candidats se ruent à la porte de la société du numérique au plus grand chiffre d’affaires mondial actuel. Rassurez-vous, nous n’avons pas tous besoin d’être Google pour attirer des CVs, ni d’être l’entreprise la plus innovante du moment.

De simples outils de communication peu coûteux peuvent déjà faire la différence, comme une page entreprise efficace sur Facebook ou LinkedIn, et plus largement une présence positive et régulière sur les différents réseaux sociaux. À l’échelle locale, il peut être intéressant de développer une notoriété sur le bassin d’emploi où votre entreprise est implantée. En effet, selon les territoires, il peut y avoir de nombreux événements liés à l’emploi auxquels participer, et ainsi affirmer votre présence auprès des partenaires locaux (Pôle emploi, organismes de formation, chambres de commerces, etc.).

Les meilleurs profils viendront plus facilement à vous

Selon la dixième édition de l’enquête annuelle de ManpowerGroup sur la pénurie de talents, 29% des employeurs ont des difficultés à trouver les compétences qu’ils recherchent.

Attirer les meilleurs talents, c’est trouver plus rapidement le bon candidat !

Il n’y a pas de secret : plus les candidats sont rares sur le marché, plus ils sont exigeants avec ce qu’on leur propose. Bien souvent, le facteur salaire est un argument décisif : les structures pouvant proposer les plus hauts salaires attireront plus facilement les candidats disponibles. S’il est vrai que cet argument joue massivement dans la décision finale du candidat, une marque employeur bien définie et identifiée peut en revanche faire la différence.

Vous n’avez peut-être pas le meilleur salaire à proposer, mais vous avez un réel plan de développement de compétences à offrir, au travers de responsabilités plus importantes, ou d’une polyvalence plus grande sur un seul et même poste. Vous n’avez peut-être pas de conciergerie, ou de voiture de fonction à proposer, mais vous proposez une ambiance plus familiale et conviviale pour accueillir vos futurs collaborateurs. L’important sera surtout de pouvoir identifier vos atouts en amont, et de les faire valoir auprès des candidats par la suite.

Attirer de nombreux candidats grâce à une marque employeur forte vous permet de sélectionner vos profils plus finement dans la mesure où vous avez le choix. Un nombre plus important de candidatures favorise un meilleur recrutement et participe directement à la réduction des coûts de recrutement, notamment ceux liés aux erreurs de castings.

Gardez vos collaborateurs… et votre budget !

Les entreprises jouissant d’une marque employeur forte déclarent un taux de renouvellement du personnel 28% plus bas que les autres !

La réduction du turn-over est capitale pour éviter les surcoûts imprévus !

Le coût d’un recrutement est relativement conséquent et il est vital de tenter de limiter les départs imprévus, dont le remplacement vient alourdir encore le budget dédié aux embauches. La guerre des talents, de plus en plus pressante, ne laisse plus de choix en termes de valorisation de la marque employeur : il faut être compétitif auprès des candidats. Les jeunes générations sont de plus en plus volatiles, et hésitent beaucoup moins à quitter leur job pour un autre.

Même s’il est impossible d’inverser la tendance générale, il est rentable d’investir massivement dans sa marque employeur, qui bien orchestrée devient un aimant naturel à candidats. Contrairement aux coûts structurels liés au recrutement, on a tendance à négliger toutes les conséquences périphériques découlant d’un recrutement raté ou tardif : une désorganisation de l’équipe ou du service, et par conséquent, une baisse directe de l’activité.

D’après le réseau social LinkedIn, la majorité des recruteurs attribuerait une note supérieure à 7/10 à la marque employeur de leur entreprise. Levier majeur pour recruter plus facilement, la marque employeur est un moyen efficace pour réduire les coûts liés à l’acquisition de talents.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Comment travailler sa marque employeur » ou à nous contacter directement.

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.