Conseils Recrutement

Recruter sur Facebook : où en sommes-nous en 2018 ?

Selon une enquête RégionsJob de 2017, 70% des recruteurs utilisent les réseaux sociaux comme canal de recrutement ! Qui a dit…

9 min

Selon une enquête RégionsJob de 2017, 70% des recruteurs utilisent les réseaux sociaux comme canal de recrutement !

Qui a dit que recruter par Facebook n’était pas quelque chose de sérieux ? Depuis sa création en 2004, le réseau social connaîtra un essor qui n’est plus à démontrer. Aujourd’hui, Facebook, c’est plus de 2,1 milliards d’utilisateurs connectés. Chaque jour, 4,5 milliards de likes sont distribués, 4,75 milliards de contenus sont partagés, ou encore 10 milliards de messages sont envoyés. Si Facebook a été créé pour les échanges entre amis, l’entreprise y a également trouvé sa place. Cependant, de nombreux changements sont intervenus à maintes reprises dans la politique du réseau social pour trouver l’équilibre entre tous les types de contenus. Alors, où en sommes-nous en 2018 ? Recruter sur Facebook est-il encore une opportunité à saisir pour les professionnels des ressources humaines ? Éléments de réponse dans cet article.

Facebook : une valeur sûre pour le sourcing

Selon une étude BranchOut, 18 millions d’Américains auraient trouvé un emploi via Facebook !

La diffusion de masse est l’atout majeur de Facebook dans le recrutement

Tout d’abord, il est essentiel de rappeler que le réseau social a de solides arguments en termes d’apport au recrutement. Avec une simple page entreprise bien construite, et un peu de visibilité, vous pouvez déjà toucher un nombre important de personnes lors de vos diffusions d’opportunités. Un avantage précieux, en particulier dans certains secteurs qui crient famine de candidats. Si en plus, l’annonce diffusée est soignée, et un peu accrocheuse, le relais qu’en feront les utilisateurs peut également augmenter la diversité des candidatures reçues par effet « boule de neige ».

Lorsque l’on a la possibilité et la volonté d’investir budgétairement, on peut obtenir des résultats encore plus significatifs. L’outil le plus efficace est celui des annonces sponsorisées, qui apparaissent directement dans le fil d’actualité des utilisateurs. Votre annonce est mélangée aux contenus des pages et personnes que les utilisateurs suivent quotidiennement, impossible qu’ils la ratent ! De plus, vous avez la possibilité de pouvoir cibler une population précise pour votre annonce (âge, lieu de résidence, profils étudiants, etc.) Cerise sur le gâteau : ce format d’annonce est également plus difficile à contrer par les bloqueurs de publicité. En résumé, l’outil parfait pour une diffusion de masse vers un public ciblé !

Facebook est également un site très optimisé pour la navigation sur mobile, puisqu’il possède sa propre application. Or, selon ses derniers chiffres, Facebook déclare que près de 26 millions d’utilisateurs en France sont actifs sur mobile. La candidature sur smartphone est beaucoup plus spontanée et rapide, ce qui favorise encore plus le taux de réponse.

Un moyen de recruter des populations spécifiques

Tout le monde n’associe pas Facebook avec la recherche d’emploi, ou plus généralement avec le monde professionnel. Selon une étude RégionsJob, les profils les plus présents sur les réseaux sociaux sont ceux des fonctions de Communication et de Marketing. En effet, comme ces professionnels les utilisent beaucoup pour leur propre activité professionnelle, ils associent naturellement réseau social et entreprise. Les informaticiens y sont également très présents, ce qui peut être une véritable opportunité face à la pénurie de ce type de profils. Enfin, les dirigeants font également partie du top 3 des profils les plus actifs. Concernant le niveau de poste, les cadres sont les plus présents. On remarquera d’ailleurs que plus le niveau d’études est long, plus le candidat utilise le réseau social comme canal de recherche d’emploi.

Concernant l’âge, il est assez commun de penser que les jeunes sont les cibles phares des contenus sur les réseaux sociaux. Pourtant, l’étude montre que toutes les tranches d’âges sont bien représentées, avec toutefois une très légère sur-représentation des 25-44 ans. Donc oui, vous pouvez bien utiliser Facebook pour recruter, même si vous ne recherchez pas de profils juniors !

En 2018, Facebook ne peut pas être vu comme un simple « gadget » : Il faut s’y consacrer

Selon une étude Recommend.ly, 70% des pages de marques postent moins d’une fois par mois sur Facebook !

Consacrer formellement une ressource à l’animation du recrutement sur Facebook est indispensable

Si l’on devait retenir l’évolution la plus significative du recrutement sur Facebook au cours des dernières années, ce serait l’investissement qui y est consacré en entreprise. Au tout début, Facebook avait l’image d’un canal de recrutement « bonus ». Il était facile de copier/coller la même annonce utilisée sur le site entreprise, de la poster sur la page, et de récolter quelques CVs supplémentaires. Aujourd’hui, ce n’est plus suffisant. Les entreprises développent de réelles stratégies de recrutement et de marque employeur sur leurs pages. En effet, il est nécessaire de prévoir une ressource consacrée à l’animation de la page, et à la gestion de la communication. Il faut pouvoir adapter le design des annonces, mais aussi le wording, rechercher les endroits les plus pertinents pour les poster (groupes, événements, etc.) et avoir du temps pour répondre aux questions des candidats. Cela doit faire partie des missions du recruteur de façon formelle. Une autre solution est de faire appel directement à un community manager, qui s’occupera à plein temps de l’animation de la page.

Avoir une cohérence de contenu est également très important

Au-delà du sourcing, définir une ligne éditoriale et une stratégie de communication s’avère fondamental. Le recrutement ne se résume pas à la diffusion d’annonces : il faut également travailler sa marque employeur et son attractivité en permanence, pour entretenir sa communauté. Un minimum de contenu est à prévoir, autre que les annonces à diffuser. Plus celui-ci est riche et diversifié, plus l’engagement des followers sera grand. Vous aurez ainsi les conditions parfaites pour votre sourcing en temps voulu ! L’idée est de montrer votre présence en continu, avec une régularité de publication raisonnable. Ni trop, ni pas assez.

Tout aussi important que le contenu, il est nécessaire de consacrer du temps à la communication directe entre les internautes et l’entreprise. Facebook, c’est avant tout le contact direct avec les gens. Par exemple, si vous postez une annonce sur votre page, vous aurez obligatoirement des commentaires sous votre post. Certains seront neutres, d’autres poseront des questions, et il y aura forcément, à un moment, quelques remarques irritantes, voire agressives dans le lot. Comme tout est public, on ne peut pas passer à côté de la réponse de l’entreprise face à toutes ces sollicitations. Il faut ainsi se mettre d’accord sur la façon dont tous ces messages sont traités, et du style de réponse à adopter. Ne négligez pas cette étape, car le badbuzz n’est pas toujours aussi loin que l’on pense !

Une politique entreprise ambivalente : entre limitation et mise en avant

« Nous sommes en train d’effectuer un changement majeur sur la façon dont nous construisons Facebook. Je donne un nouvel objectif à nos équipes de production, celui de vous permettre de trouver du contenu intéressant, afin d’avoir davantage d’interactions sociales qui ont du sens », Marc Zuckerberg, dans sa lettre ouverte du 12 Janvier 2018 sur la nouvelle politique de son réseau social.

Le bouton « Explorer », une idée avortée en phase de test

Ces derniers temps, Facebook ne s’est pas toujours comporté de la même façon avec les entreprises, que ce soit du côté commercial ou du côté employeur. Récemment, Marc Zuckerberg avait annoncé vouloir revenir aux origines du célèbre réseau social bleu, à savoir favoriser davantage les contenus générés par le cercle proche : famille et amis. C’est ainsi qu’en octobre 2017, 6 pays, dont la France, avaient fait l’objet de tests d’un affichage nouveau des différents types de contenus. Ceux des marques et des entreprises quittaient le fil d’actualité principal, pour se retrouver exclusivement dans un onglet dédié, le bouton « Explorer ». La nouvelle a fait trembler beaucoup d’entreprises, qui voyaient déjà leurs pages fermer, ou devenant sans intérêt. Finalement, Facebook a récemment déclaré vouloir abandonner cette idée, car non concluante.

Facebook cherche à s’imposer dans le monde professionnel français

La conquête du marché du recrutement semble être un des objectifs 2018 de Facebook. Auparavant, le réseau avait déjà lancé des actions en France pour soutenir cette activité. Par exemple, l’opération « Les PME recrutent » avait été lancée en 2014. Cela consistait en la création d’une page avec ce nom, qui proposait (et propose toujours !) aux PME/TPE de les mettre en relation avec des candidats. Aujourd’hui, la page comporte plus de 500 000 followers, avec une activité de publication soutenue quotidiennement ! Très récemment, Facebook a lancé l’activation de ses outils dédiés au recrutement, qui permettent aux entreprises locales de diffuser des annonces dans un onglet « Jobs ». Cet outil est déjà en vigueur aux États-Unis et au Canada depuis 1 an, ainsi, les résultats en France sont très attendus !

Recruter sur Facebook est devenu très courant en 2018, l’enjeu est à présent d’en faire une pratique professionnalisée, avec un réel investissement, et de vraies stratégies de communication. Si l’on pouvait se contenter auparavant de créer une page entreprise, et d’y poster de temps en temps une annonce, il existe de nouveaux outils qui permettent de diversifier sa stratégie sur le réseau : diffusion sur des groupes, création d’événements, organisation de concours, etc. Il faut néanmoins rester vigilant à la politique de Facebook qui ne cesse de fluctuer ces derniers temps. Fort heureusement, la place laissée à l’entreprise semble pour l’instant pérenne !

Si cet article vous a plu je vous invite à télécharger notre livre blanc « Innover dans ses recrutements ? » ou à nous contacter directement.

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.