Conseils Recrutement

Recruteurs : comment se consacrer aux tâches à forte valeur ajoutée ?

La durée pendant laquelle un nouveau collaborateur reste dans une entreprise est l’une des principales méthodes de mesure du taux…

6 min

La durée pendant laquelle un nouveau collaborateur reste dans une entreprise est l’une des principales méthodes de mesure du taux de réussite d’un recruteur pour 48% des professionnels interrogés (Enquête « Les tendances du recrutement en France en 2017 » – LinkedIn et talent Solutions)

Si l’on applique le principe de Pareto au recrutement, on peut considérer que 20% des tâches effectuées en entreprise vont contribuer à 80% de la valeur ajoutée de l’entreprise. Dans l’article suivant, découvrez comment vous consacrer aux tâches à forte valeur ajoutée!

1) Ne perdez plus de temps sur les tâches à faible valeur ajoutée !

30% des professionnels interrogés considèrent que l’absence d’outils et de systèmes adaptés constitue l’une des principales difficultés auxquelles ils font face dans le recrutement (Enquête « Les tendances du recrutement en France en 2017 » – LinkedIn et talent Solutions)

Investissez dans un logiciel de gestion de candidatures

Certaines tâches sont considérées comme étant à faible valeur ajoutée par défaut. Ce sont toutes les actions dites « administratives » qui ne requièrent pas de réflexion particulière, sont chronophages et répétitives. Dans ce cas, l’entreprise oriente sa stratégie de recrutement vers l’acquisition d’un logiciel qui facilite la gestion des tâches administratives répétitives comme le logiciel DigitalRecruiters. Il divise par trois le temps de traitement des candidatures, il permet l’envoi de réponses automatisées et facilite la planification des dates d’entretiens.

Avec un tel logiciel, il est possible d’automatiser le sourcing, la multidiffusion d’offres d’emploi, le tri des CVs, les mails de refus de candidatures, la soumission de tests d’évaluation, etc.

→ Automatisez les tâches à faible valeur ajoutée.

2) Regardez au-delà des simples répercussions économiques directes !

Le taux élevé de rotation du personnel au sein d’une entreprise constitue l’une des principales difficultés du recrutement pour 22% des professionnels interrogés (Enquête « Les tendances du recrutement en France en 2017 » – LinkedIn et talent Solutions)

Valeur ajoutée, impact économique ou objectif atteint ?

La valeur ajoutée d’une tâche se mesure soit en termes économiques avec un impact financier, soit en matière d’objectifs à atteindre. Dans le premier cas, les résultats sont facilement mesurables et vous permettent d’optimiser votre rentabilité. Dans le deuxième cas, l’impact est difficile à mesurer. Ce cas concerne des tâches dont les répercussions positives ne sont pas directement liées à la rentabilité et sont moins évidentes à évaluer. On peut y inclure les tâches qui visent à diffuser une meilleure image de l’entreprise comme collecter différents témoignages de salariés pour les publier sur le site de l’entreprise : à première vue, l’impact économique est faible, en revanche en matière d’image et de réputation, l’impact est fort. Pour 44% des professionnels interrogés par LinkedIn en 2017, les candidats sont attirés par la réputation solide d’une entreprise.

→ Prêtez attention aux tâches à forte valeur ajoutée qui n’ont pas d’impact économique direct.

Votre entreprise, vos tâches à forte valeur ajoutée

La fonction recrutement s’articule autour d’un certain nombre de tâches qui prennent plus ou moins de temps en fonction de la taille de l’entreprise et du nombre de postes à pourvoir. Il revient donc à chaque entreprise de réaliser une première introspection des tâches considérées comme étant à forte valeur ajoutée en opposition à celles à faible valeur ajoutée. Pour certaines entreprises, le fait d’attirer beaucoup de CVs contribue à la valeur ajoutée de l’entreprise puisqu’il y a des besoins importants en volumes et moins d’attentes liées à la recherche de compétences rares. La stratégie recrutement consiste dans ce cas à optimiser la diffusion au maximum avec un logiciel comme DigitalRecruiters et à y consacrer du temps.

→ Faites le point en interne sur vos propres tâches à forte valeur ajoutée et optimisez-les.

L’humain, l’objectif à long terme pour une meilleure réussite !

Les tâches qui ont pour objectif de fidéliser des collaborateurs sont également des tâches à forte valeur ajoutée. Elles visent un objectif de résultats à long terme et s’inscrivent dans une vision de la fonction recrutement centrée sur l’humain. Ce sont toutes les fonctions des recruteurs qui vont optimiser l’expérience candidat, faciliter l’accès à la formation des salariés et les accompagner dans leur développement de carrière.

→ Identifiez les tâches à forte valeur ajoutée qui mettent l’humain au cœur de votre stratégie de recrutement pour obtenir des résultats de fidélisation à long terme.

Valorisez la valeur ajoutée apportée par vos recruteurs !

Une tâche à forte valeur ajoutée concerne également un recruteur et son rapport au métier. Un recruteur est plus productif s’il est en charge de tâches qu’il maîtrise et qu’il apprécie. Il convient donc de faire le point avec les recruteurs sur les tâches qu’ils souhaitent exercer en totalité et celles qu’ils aimeraient optimiser par le biais d’outils de gestion. En leur laissant la liberté d’exercer les tâches qu’ils affectionnent et en trouvant des solutions pour celles qu’ils trouvent rébarbatives, vous fidélisez vos recruteurs.

→ Adaptez-vous à votre équipe de recruteurs et laissez-les apporter leur propre valeur ajoutée.

3) Gardez un œil sur le recrutement du futur !

34% des professionnels interrogés investiraient dans les nouvelles technologies s’ils n’étaient pas limités par leur budget (Enquête « Les tendances du recrutement en France en 2017 » – LinkedIn et talent Solutions)

Tâches à forte valeur ajoutée, pour aujourd’hui ou pour demain ?

Le recrutement est constamment en cours d’évolution. Le rapport employeur-collaborateur s’adapte à la société et la place de la valeur « travail » est remise en question à chaque fois qu’une nouvelle génération intègre le marché du travail. Ce qui fonctionnait hier ne fonctionne plus aujourd’hui. Il est donc important de savoir anticiper les tendances pour faciliter l’assimilation de nouveaux axes de recrutement plutôt que de subir les évolutions. Les dernières innovations existent pour orienter les recruteurs sur les futures tendances à venir. Il est donc nécessaire de garder un œil dirigé vers l’avenir pour comprendre quelles sont les tâches à forte valeur ajoutée en devenir.

→ Suivez les tendances émergentes du recrutement pour ne pas vous laisser prendre au dépourvu.

Vos décisions économiques, votre culture d’entreprise, les valeurs que vous défendez en tant qu’employeur, votre marque employeur et les solutions que vous apportez à vos problématiques internes constituent tous les éléments qui contribuent au renforcement des tâches à forte valeur ajoutée dans l’entreprise. Pour pouvoir vous consacrer aux tâches à forte valeur ajoutée, vous devez les identifier.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.