Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Les 4 étapes d’un recrutement digital réussi !

Les 4 étapes d'un recrutement digital réussi

Traditionnellement, ce qui a séparé une entreprise moyenne d’une grande fut la technologie. Nous sommes au milieu de la transformation. Aujourd’hui, ce qui différencie une entreprise moyenne d’une grande, c’est le talent”. – Wade Burgess, VP Solutions Talent, Linkedin

Dans la guerre que se livrent les entreprises, il en est une qui fait rage depuis maintenant un certain temps et qui occupe les journées des décideurs RH des entreprises : la gestion des talents.

Parce que recruter les talents qui permettront à l’entreprise de franchir un cap est une priorité numéro un des dirigeants d’entreprise en 2020, un mouvement de fond de digitalisation du recrutement s’est amorcé pour s’adapter aux évolutions du monde du travail, et en particulier celui des millennials : 96% d’entre eux utilisent les sites emploi pour postuler à des offres et plus de la moitié les réseaux sociaux professionnels.

Si la digitalisation du processus de recrutement est en marche dans de nombreuses entreprises, toutes n’ont pas de vision claire de ses bénéfices concrets, ni des étapes et règles à respecter pour optimiser sa réussite.

Petit tour d’horizon donc des bénéfices d’un recrutement digitalisé et des étapes à mettre en oeuvre pour en maximiser leur réussite et attirer les talents qualifiés que vous recherchez tant !

Le recrutement digital : qu’entend-on par là ? 

Avant de s’intéresser aux bénéfices du recrutement digital et des étapes clés pour sa réussite, il est souvent un terme que le monde de l’entreprise méconnaît : le recrutement digital. Si le recrutement digital consiste en effet à mettre en oeuvre différentes techniques digitales pour attirer les candidats (utilisation des réseaux sociaux, sites d’emploi, ATS, etc), le recrutement digital ne s’arrête pas à cette simple utilisation des outils, et nécessite le pilotage plus global d’une stratégie en lien avec vos objectifs de marque employeur et de besoin de recrutement.

Pour faire une analogie, si vous possédez une voiture dans laquelle vous avez très peu roulé, votre conduite sera probablement loin d’être parfaite avec des risques de sortie de route (au sens propre!) plus élevés. Il en va de même avec la digitalisation du processus de recrutement: utiliser des outils digitaux de temps en temps ne vous permettra d’en voir tous les bénéfices ni d’en maîtriser leur pilotage parfaitement, surtout si vous n’avez pas de vision claire de votre stratégie.

Parmi les questions que vous devez vous poser qui détermineront le choix et l’utilisation optimale des outils : quels canaux utiliser pour votre cible de candidats ? Comment améliorer ma marque employeur de manière digitale (interviews collaborateurs, gestion des candidatures, culture d’entreprise, etc.) ? Quelles compétences et softs skills le poste requiert-il ? 

En optimisant votre stratégie de digitalisation du processus de recrutement, vous allez pouvoir en maximiser ses bénéfices.

Quels canaux utilisez-vous pour recruter

Quels canaux utilisez-vous pour recruter ? – Enquête RégionsJob réalisée auprès de 324 recruteurs et 6466 candidats. Source : blog-emploi.com

Recrutement digital: quels bénéfices ? 

Les 4 étapes du recrutement digital

Au delà de l’économie de coûts et du gain de temps qu’entraîne la digitalisation du recrutement, d’autres bénéfices (moins connus et pourtant tout aussi importants!) permettent un retour sur investissement garanti sur le long terme:

Trouvez la perle rare avec des algorithmes et l’utilisation prédictive du big data

Parmi les tactiques pour optimiser le recrutement digital, l’utilisation du big data et des algorithmes permet aux recruteurs d’affiner leurs recherches et même de pouvoir évaluer les chances de succès d’un candidat grâce au recrutement prédictif. Une vraie valeur ajoutée lorsque l’on sait que de plus en plus de recruteurs ont du mal à différencier les candidatures parmi les volumes de CV quotidiens qu’ils reçoivent !

Avec ces algorithmes, les recruteurs peuvent filtrer en fonction du type de softs skills ou compétences précises recherchées dans le CV d’un candidat.  Les “hards skills” ne sont donc plus le seul critère déterminant pour déterminer les chances de succès d’un potentiel collaborateur (une étude de Monster de 2018 indique que pour 44% des recruteurs, les softs skills sont un critère de recrutement primordial): des algorithmes intégrés à des ATS (applicant tracking system) et jobboards permettent d’analyser sémantiquement le contenu d’un CV et faire ressortir les soft skills les plus en adéquation avec le type de poste recherché et votre entreprise.

À lire aussi : Recrutement digital : découvrez comment optimiser vos recrutements 

Élargissez votre vivier de candidats

Si dans le passé (pas si lointain) de l’ère pré-Internet, une entreprise devait publier une annonce dans son journal local ou faire appel à des cabinets de recrutement physiques pour dénicher leurs talents, aujourd’hui, le nombre de talents accessibles est quasi-infini ! Digitaliser son processus de recrutement via des jobboards, sites carrières en ligne ou sites spécialisés professionnels (comme Linkedin) permet d’élargir le vivier de talents disponibles, et donc in fine, d’augmenter la qualité des recrutements, quel que soit le secteur d’activité. Par exemple, le secteur de l’intérim, très peu digitalisé jusqu’à maintenant, voit quelques acteurs comme Mistertemp’ attirer des intérimaires 100% en ligne, permettant de proposer un plus grand nombre de candidats qualifiés aux entreprises clientes bousculant ainsi le modèle de l’intérim traditionnel (Adecco, Randstad, etc.). 

RH: concentrez-vous sur les activités à plus forte valeur ajoutée

L’apparition des ATS (Applicant Tracking System) permet au recruteur d’automatiser les tâches à faible valeur ajoutée (envoi automatique de refus de candidature, pré-sélection des CV en fonction des critères prédéfinis, multidiffusion des offres, etc) et de se concentrer sur les tâches plus productives, comme pouvoir passer plus de temps à définir les profils recherchés, à s’entretenir avec les candidats potentiels ou encore à renforcer votre marque employeur ! Cette dernière est par exemple souvent négligée par manque de temps au profit de tâches plus répétitives et moins productives; or, pour 44% des professionnels du recrutement (source Linkedin 2017), les candidats accordent une importance à la réputation et à l’image en ligne des entreprises avant de postuler.

À lire aussi : Stratégie de recrutement : quel lien entre recrutement et stratégie d’entreprise ? 

Optimisez le processus du recrutement grâce au suivi des candidatures 

On le sait, si répondre à chaque candidature pour des besoins en recrutement peu volumineux est possible, cela devient extrêmement chronophage pour des besoins plus importants. Les ATS ont l’avantage de pouvoir automatiser toute cette partie du processus de recrutement en envoyant par exemple des e-mails personnalisés aux candidats non retenus. 

Les ATS et logiciels de recrutement permettent également un meilleur suivi des profils retenus en permettant, par exemple, d’avoir un avis à 360 degrés des autres collaborateurs dans une seule et même plateforme, permettant d’éviter gain de temps et d’éventuels désaccords de validation sur le profil.

À lire aussi : Comment accélérer le processus de recrutement ? 

Moins de trois mois pour trouver le bon candidat

Pour l’écrasante majorité des recruteurs, un recrutement se fait en moins de 3 mois, de la réception des candidatures au choix du candidat définitif parmi une shortlist composée de 3 profils. – Source : regionsjob.com

Améliorez votre marque employeur auprès des candidats 

Avec la digitalisation du processus de recrutement et l’apparition des logiciels de recrutement, l’expérience candidat s’est considérablement améliorée :  postuler en un seul clic depuis son mobile est maintenant devenu la norme, permettant de réduire drastiquement la durée moyenne du processus d’application.

Avec les sites d’emplois, carrières et profils sur les réseaux sociaux professionnels (comme Linkedin ou Viadeo), vous pouvez également personnaliser votre communication auprès des candidats : culture d’entreprise, valeurs, bénéfices, présentation des collaborateurs, etc : mettez en avant votre marque employeur pour optimiser vos chances d’attirer les meilleurs profils (plus de 82% des candidats se renseignent sur leur futur employeur avant de postuler !).

Si les bénéfices d’un recrutement digitalisé sont tangibles, les 4 étapes qui suivent vont vous permettre de les mettre à profit.

À lire aussi : Comment développer sa marque employeur ? 

Les 4 étapes d’un processus de recrutement digitalisé 

1- Le sourcing et identification des talents

C’est l’étape la plus importante pour un recrutement digital réussi.  Identifier le profil type du candidat que vous souhaitez embaucher (en terme de compétences clés et soft skills) vous permettra de trier parmi le sourcing des CVs accumulés. Le profil type du candidat identifié influe sur la fiche de poste, le type de canal ciblé ou les paramètres de ciblage de votre ATS, d’où l’importance de bien cibler le profil type en amont de votre stratégie de recrutement digitalisée !

2- Prise de contact et entretiens

Avec les outils digitaux, la prise de contact et les entretiens avec les candidats peuvent se réaliser de manière totalement digitalisée : contacter le candidat via les réseaux sociaux professionnels dans le cadre d’une recherche active de candidats permet d’accroître son pool de candidats qui n’aurait pas naturellement postulé pour vous rejoindre. Autre avantage de cette phase du processus : permettre un meilleur sourcing des candidats via des entretiens vidéos de pré-qualification par exemple.

3- Une gestion centralisée des candidats 

Gérer  un volume de recrutement important passe par une centralisation des candidats dont le profil a été retenu dans une même plateforme pour une meilleure visibilité cross-départements (RH et opérationnels peuvent ainsi annoter en temps réel leurs commentaires) et suivi candidatures (en automatisant une planification des dates d’entretiens par exemple). Les ATS ont généralement plusieurs fonctionnalités permettant de gérer cette phase du processus pour les candidats retenus: rien de plus embêtant en effet que d’oublier un entretien ou un élément important d’un profil lors de la préparation d’un entretien physique !

4- Une analyse et amélioration continue du profil des candidats recherchés

Une fois le profil arrêté, une analyse analytics plus poussée permettra d’identifier différents critères de performance et de suivi, qui vous permettront par la suite d’affiner et d’améliorer le processus de recrutement : par exemple, temps de réponse à la soumission des CVs, ratio nombre de CVs qualifiés par rapport au nombre total de CVs reçus, etc. En analysant ces data, vous réduirez naturellement le temps et coût de recrutement de vos futurs candidats !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger le chapitre de notre livre blanc « Les promesses du big data en matière de recrutement »  ou à nous contacter directement.

Article co-écrit avec Simon Renard, Content Manager chez Mistertemp’

Crédit photo : Unsplash

Livre Blanc : Les promesses du « big data » en matière de recrutement

Petit tour d’horizon entre magie et réelles avancées pour optimiser vos recrutement avec le Big Data.