Emploi, Tendances RH

Recrutement inclusif : comment lutter contre les discriminations qui touchent les parents célibataires ?

Équilibrer sa vie personnelle et sa vie professionnelle n’est pas toujours facile au quotidien. Alors, quand on est parent célibataire,…

6 min

Équilibrer sa vie personnelle et sa vie professionnelle n’est pas toujours facile au quotidien. Alors, quand on est parent célibataire, la situation tourne au défi permanent. Jongler entre les obligations du foyer, des enfants et le travail constitue une difficulté pour des parents célibataires qui doivent en permanence composer avec des urgences, compromis et choix difficiles. Dans le monde de l’entreprise, la situation n’est pas plus facile à gérer pour les parents célibataires qui peuvent faire face à des discriminations liées à leur situation. Pour tenter d’y remédier, la question du recrutement inclusif vient apporter des marges de manœuvre bienvenues.

Qu’est-ce que le recrutement inclusif ?

Il s’agit d’un ensemble de méthodes qui visent à favoriser le recrutement des personnes au profil, cursus ou personnalité traditionnellement éloignées de la majorité des travailleurs. Le but est ici de développer et de favoriser la diversité afin d’impacter durablement la culture d’entreprise, la marque employeur, les valeurs de l’entreprise et l’état d’esprit des équipes. Le recrutement inclusif vise donc à valoriser des personnes issues de différentes minorités, en ouvrant ses portes à des profils différents de la norme, et en remettant en question les habitudes existantes. Exemples :

  • recruter davantage de femmes dans les instances dirigeantes des entreprises, dans les métiers technologiques ou industriels.
  • valoriser l’embauche de personnes en situation de handicap à tous les niveaux de responsabilité.
  • recruter des personnes de différentes nationalités et cultures afin de lutter contre les discriminations liées aux caractères ethniques ou religieux.
  • ne pas se focaliser sur un parcours universitaire en particulier, mais ouvrir le recrutement à tous les parcours et à toutes les expériences.

Parents célibataires : une situation fragile

Parents célibataires une situation fragile

Les chiffres de l’INSEE concernant les familles monoparentales soulignent la réalité vécue par les parents célibataires. En France, 25 % des familles sont monoparentales et elles sont plus souvent pauvres que les autres familles. Ainsi seuls 29% des familles monoparentales sont propriétaires du logement (contre 66% pour les familles dites « traditionnelles »). 41 % des enfants mineurs vivant en famille monoparentale vivent au-dessous du seuil de pauvreté monétaire (contre 21 % de l’ensemble des enfants). Dans un tiers des familles monoparentales, le parent avec lequel les enfants résident la plupart du temps n’a pas d’emploi. Leur situation est alors plus précaire : 77 % des enfants sont pauvres, contre 23 % quand le parent est en emploi.

Derrière ces chiffres, il existe plusieurs réalités pour les parents célibataires, qui peuvent être divorcés ou séparés, veufs, ou célibataires, ayant alors conçu ou adopté un enfant seul. En revanche, ce qui est constant, c’est la difficulté à gérer sa vie professionnelle et sa vie familiale. Une étude soulignait que 35 % des jeunes mamans estiment avoir été freinées dans leur évolution professionnelle. Quand on ajoute à ce facteur, la réalité de la vie de parent solo, une charge mentale plus lourde à devoir gérer les aléas du quotidien (enfants malades, problème de garde, activités diverses, etc.), et une responsabilité plus grande, on comprend mieux les difficultés rencontrées qui peuvent mener à un risque accru d’absentéisme, d’épuisement, et de burn-out.

Pendant longtemps, les parents célibataires devaient tout faire pour se débrouiller seuls, tout en faisant bonne figure au travail. Aujourd’hui, la situation change en raison d’une prise de conscience globale pour valoriser la diversité, l’inclusion et faire preuve de plus de bienveillance. Les recruteurs savent qu’ils ont un rôle à jouer, car ce sont aussi les valeurs et l’image de la marque employeur qui sont en jeu.

Les solutions et bonnes pratiques que peuvent mettre en place les entreprises

Les solutions et bonnes pratiques que peuvent mettre en place les entreprises

Le Code du travail français n’impose aucune obligation particulière aux parents célibataires. Les familles monoparentales restent dépendantes de la volonté des entreprises pour voir leurs conditions de travail s’améliorer en fonction de leur situation. En voici quelques exemples.

En matière de recrutement

  • Valoriser les actions et les initiatives mises en place par l’entreprise envers les parents célibataires dans l’offre d’emploi pour les inciter à candidater.
  • Mettre en place des entretiens vidéo en direct ou en différé avec des horaires flexibles pour faciliter le recrutement.
  • Garder une certaine flexibilité en cas d’annulation de dernière minute pour les entretiens.
  • Proposer un service d’accompagnement (logement, école, etc.) en cas de déménagement rendu nécessaire par le nouvel emploi.
  • Former les recruteurs et professionnels des ressources humaines aux enjeux de la monoparentalité.

Au quotidien

  • Mettre en place une organisation du travail qui facilite la vie quotidienne avec des horaires aménagés et un droit renforcé à la déconnexion.
  • Proposer des journées de congés spécifiques pour aider les salariés monoparentaux à faire face aux imprévus familiaux.
  • Organiser des ateliers et des stages de prévention pour aider les parents célibataires à prendre soin de leur santé et limiter ainsi les risques psychosociaux.
  • Former et sensibiliser les dirigeants, managers et décideurs aux difficultés qui découlent de la monoparentalité. 
  • Former et sensibiliser tous les salariés sur le sujet de la discrimination afin de savoir que faire, comment réagir et se comporter pour éviter les situations problématiques, blessantes ou inappropriées.
  • Mettre en place des systèmes de garde d’enfants selon les spécificités des postes (crèche d’entreprise, service de garde d’enfants en horaires atypiques, etc.).

Pour accompagner l’évolution de carrière

  • Favoriser le travail hybride ou le télétravail avec une priorité donnée aux parents célibataires.
  • Mettre en place des systèmes de formation internes ou externes, du coaching et des sessions de mentorat adaptés aux contraintes des parents célibataires pour les aider dans leur carrière.
  • Créer un système de parrainage entre travailleurs monoparentaux afin de partager conseils, informations et bonnes pratiques.

Lutter contre les discriminations qui touchent les parents célibataires est indispensable pour valoriser la diversité dans les entreprises. Un parent célibataire, compte tenu de son parcours de vie, est aussi souvent une personne très organisée, résiliente, et capable de gérer de multiples priorités. Autant de qualités et de soft skills qui sont aussi appréciées et recherchés par les recruteurs dans le monde professionnel.

Crédit photo :   Pexels  

Découvrez l'ATS tout-en-un DigitalRecruiters

Découvrez notre solution Manage : gestion du recrutement, des annonces, multidiffusion, maintien et activation du vivier…

Découvrir

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Directrice au sein de la Fondation FACE (Fondation Agir Contre l'Exclusion), Dalale dirige le Club des entreprises socialement engagées de Seine-Saint-Denis et sensibilise acteurs privés et publics aux enjeux de recrutement inclusif et de diversité en entreprise. Ancienne Head of Content chez DigitalRecruiters, elle est aujourd'hui ambassadrice du Lab'DR, une communauté d'experts qui partage réflexions et bonnes pratiques sur le blog. Dalale est par ailleurs co-auteur de plusieurs ouvrages dédiés au digital appliqué aux RH, à la marque employeur et au recrutement responsable et éthique, sujets sur lesquels elle intervient régulièrement en tant que conférencière.