Management, Tendances RH

Quelle place pour l’humour au travail ?

L’humour fait partie intégrante de nos vies et s’en priver au travail est une erreur tant il permet de relâcher…

7 min

63 % des salariés interrogés estiment que l’humour n’est pas assez mobilisé dans leur entreprise alors qu’il est important pour 96 % des salariés interrogés (« Petit traité de l’humour au travail », groupe Eyrolles)

L’humour fait partie intégrante de nos vies, et s’en priver parce que l’on est au travail est une erreur puisque cela permet au contraire de relâcher la pression et d’aborder ses missions plus sereinement. Dans l’article suivant, découvrez quelle place laisser à l’humour au travail !

1) L’humour au travail, il serait dommage de s’en passer !

57 % des salariés interrogés utilisent l’humour au travail (« Petit traité de l’humour au travail », groupe Eyrolles)

Jennifer Aaker et Naomi Bagdonas, professeures à l’université de Stanford, ont établi qu’un enfant de 4 ans riait en moyenne 300 fois par jour contre 4 fois par jour environ pour un quarantenaire (300 rires en 10 semaines). Le nombre de rires par jour baisse à partir de 23 ans, date moyenne à laquelle on rentre sur le marché du travail, et remonte à partir de 65 ans, quand les salariés partent en retraite. Autrement dit, il y a une réelle corrélation entre le travail et le fait de s’autoriser à rire. Pourtant, l’humour a de nombreux avantages très utiles aussi bien dans le milieu personnel que professionnel.

Impact physiologique, psychologique ou social, l’humour gagne sur tous les plans !

D’un point de vue physiologique, l’humour joue un rôle antistress surprenant ! Il diminue le taux de cortisol, ce qui réduit le stress ; il booste la libération de dopamine et de sérotonine qui favorisent la motivation et il favorise l’endorphine qui améliore l’humeur et réduit l’anxiété. Autrement dit, plus on autorise l’humour au travail, plus on se retrouve entouré de collègues motivés et de bonne humeur ! 

D’un point de vue psychologique, l’humour permet de prendre de la distance et de dédramatiser les situations difficiles pour 52 % des salariés interrogés, ce qui vient en deuxième avantage principal derrière le fait de mieux vivre au quotidien avec 71 % des votes. 

D’un point de vue social, l’humour incite à créer du lien social, ce qui renforce la cohésion, la collaboration et la bienveillance collective. L’humour au travail, c’est donc à prendre au sérieux !

L'humour est-il suffisamment mobilisé dans votre entreprise ?

L’humour au travail ou comment booster la performance de l’entreprise !

D’après Alison Wood Brooks, professeure à la Harvard Business School, le rire favorise l’engagement et le bien-être, deux piliers que l’on reconnaît aujourd’hui indispensables à la fidélisation des collaborateurs.

Il favorise également la créativité, la précision analytique et la productivité. Tout cela pour dire que grâce à l’humour au travail, les collaborateurs sont non seulement plus investis auprès de leur entreprise, mais ils sont plus productifs, tout ce dont l’entreprise a besoin pour perdurer !

L’humour est également un très bon moyen de désamorcer les conflits. Quand les collaborateurs évoluent dans un contexte professionnel tendu, un peu d’humour suffit pour évacuer les tensions et relancer tout le monde dans la même direction. Et enfin, en étant capable de rire de soi-même, on apprend à accepter plus facilement l’échec et à se relever après une défaite.

2) L’humour au travail, oui mais attention…

La dérision subtile (41 % environ), l’autodérision (23 % environ) et les jeux de mots (16 % environ) sont les formes d’humour les plus appréciées dans l’entreprise (« Petit traité de l’humour au travail », groupe Eyrolles)

Toutes les formes d’humour n’ont pas leur place au travail

Pour tirer tous les bénéfices de l’humour au travail, il faut éviter quelques pièges. L’humour au travail doit respecter un cadre pour en tirer tous les bénéfices et éviter les dérives. 

Quelles sont les dérives possibles ? 

D’après le Petit traité de l’humour au travail, les formes d’humour les moins appréciées au travail sont la critique et l’humour noir avec moins de 3 % des votes. L’humour dans l’entreprise doit donc rester léger.

Quand il est mal dosé, l’humour au travail peut :

  • Faire perdre confiance en soi à certains collaborateurs
  • Agacer les collègues et par conséquent créer des conflits
  • Faire perdre sa crédibilité professionnelle 
  • Porter atteinte à la dignité d’un collaborateur
  • Manquer de respect envers les différences culturelles et offenser un collaborateur
  • Devenir du harcèlement si un groupe de collaborateurs se ligue contre un seul collaborateur ou contre une minorité dans l’entreprise. 

Toute forme d’humour basée sur des insultes, même s’il ne s’agit que de second degré est à proscrire, vous ne connaissez pas la sensibilité de vos collaborateurs et l’environnement professionnel n’est pas fait pour les insultes. Évitez également l’humour basé sur le genre ou la différence culturelle, l’humour ne doit pas offenser. Enfin, méfiez-vous de l’humour basé sur une forme de domination hiérarchique, s’il est mal interprété il peut être perçu comme un moyen de rabaisser ses collaborateurs.

Quelles formes d’humour privilégier dans l’entreprise ?

Pour éviter les risques, optez plutôt pour un type d’humour basé tout d’abord sur l’autodérision ! Rire de soi, ça fonctionne et ça n’engage que soi. Cela montre également que vous avez suffisamment confiance en vous.

Profitez également des situations cocasses ou des quiproquos pour vous autoriser à rire, si la vie vous sert sur un plateau une situation drôle, ça vaut le coup d’en profiter, ne retenez pas vos rires !

Un manager peut-il faire de l’humour au travail ?

À quel moment votre supérieur hiérarchique utilise-t-il l'humour ?

Pour le manager, il n’est pas simple de trouver le bon dosage. En effet, savoir rire avec ses collaborateurs facilite la cohésion et permet d’asseoir une autorité naturelle mais il ne faut pas pour autant en oublier le lien de subordination. D’après le Petit traité de l’humour au travail, plus on est dans une grande entreprise, moins le manager sait mobiliser l’humour au bon moment et pour 54 % des salariés interrogés, les chefs ont peur de perdre du pouvoir en faisant de l’humour au travail.

Pourtant, l’humour bien utilisé contribue à paraître plus compétent auprès de ses collaborateurs et montre les capacités d’un bon leader. Une étude internationale publiée par la revue « Entreprise et Carrières » et rédigée par Marco Sampietro, professeur à l’université Bocconi de Milan, montre que l’humour au travail permet, entre autres, d’affirmer son leadership, de trouver des solutions à un problème, de renforcer la capacité à faire accepter les changements et de motiver pour atteindre un objectif : tout ce dont le manager a besoin pour animer une équipe avec efficacité ! Il a donc tout intérêt à s’autoriser moins de sérieux !

Comment laisser la porte ouverte à plus d’humour au travail ?

L’humour ne se contrôle pas et ne peut pas être imposé dans une charte, mais il est tout à fait possible de créer un cadre plus propice à l’humour dans l’entreprise en acceptant tout d’abord de se libérer du mythe qui impose d’être sérieux au travail. 

Il existe ensuite des méthodes plus concrètes pour laisser plus de place à l’humour dans le contexte professionnel : 

  • Utilisez le théâtre d’entreprise pour mettre en perspective des situations de travail et prendre de la distance avec humour 
  • Favorisez une communication interne basée sur des dessins humoristiques
  • Autorisez les gifs rigolos sur les réseaux sociaux de l’entreprise
  • Faites appel à des consultants spécialisés dans le développement de l’humour au travail
  • Quand vos collègues rient d’une situation drôle, laissez-les profiter de ce moment de détente !

Crédit photo : depositphotos.com

Ebook : L'intégration des nouveaux embauchés

La période d’intégration est une phase clé qu’il convient de soigner. Voici quelques points d’attention et outils appropriés.

 

 

Télécharger

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.