Blog, Marque employeur

Pourquoi le bonheur au travail est-il devenu indispensable ?

Et si on parlait de bonheur ? Les salariés sont-ils heureux au travail ? Vaste question dans une société où…

8 min

Et si on parlait de bonheur ? Les salariés sont-ils heureux au travail ? Vaste question dans une société où l’on évoque plus souvent les difficultés et les travers liés à certaines techniques managériales (comme on a pu le voir dans les documentaires de Pierre Carles, Jean-Michel Carré ou plus récemment dans le film de Stéphane Brizé, La loi du marché) que le plaisir d’aller travailler.

Le bonheur au travail est pourtant une des préoccupations majeures des français mais aussi des entrepreneurs qui ont compris combien l’épanouissement est un facteur essentiel de motivation (l’entreprise américaine Zappos en est un exemple parlant et son fondateur Tony Hsieh a même écrit un ouvrage intitulé « L’entreprise du bonheur » ). De plus en plus d’entreprises dites « libérées » élaborent des systèmes alternatifs pour créer un environnement où il fait bon travailler. Alors le bonheur d’accord, mais que signifie-t-il au juste quand on parle de travail ? Et en quoi est-ce réellement important d’être heureux dans une entreprise ?

 

L’argent ne fait pas le bonheur

En 1960, dans Chronique d’un été Jean Rouch et Edgar Morin partaient à la rencontre des parisiens et leur posaient cette simple question : êtes vous heureux ? La question du bonheur a toujours été soulevée comme une quête essentielle porteuse de sens. Nous passons un tiers de notre vie au travail, il est donc légitime que cette quête du bonheur ne s’arrête pas à la vie privée surtout quand elle devient une motivation supplémentaire et un outil de performance pour l’entreprise. Mais qu’est-ce qui rend heureux les salariés dans leur emploi ? Quelles sont leurs attentes ?

Des études montrent que le premier facteur de bonheur au travail est l’épanouissement personnel. Les salariés attendent de pouvoir se réaliser pleinement dans leur emploi, exploiter leurs compétences et en acquérir de nouvelles. Il est donc fondamental de valoriser ses collaborateurs dans leurs tâches, leur apporter reconnaissance et leur donner le sentiment de progresser comme celui d’être utile. Arrivent ensuite l’environnement de travail et l’ambiance qui y règne. Les salariés aiment entretenir de bonnes relations entre collègues dans une ambiance détendue, motivante et génératrice d’une ébullition collective.
Enfin la rémunération reste une des attentes non négligeables des salariés qui ont envie d’être payés à leur juste valeur, mais qui n’est en revanche pas la raison première du bonheur au travail. Et oui, comme dit l’adage, l’argent ne fait pas le bonheur !

Le secret du bonheur se résume finalement à une chose primordiale : les relations humaines.

 

Le bonheur au travail : une nécessité ou un effet de mode ?

Souvent quand on associe ces deux mots, le premier réflexe est de les trouver antinomiques. Comme si finalement être heureux au travail n’était peut être pas une priorité. D’autant que tout dépend également de l’intérêt qu’on porte à son travail. Est-il un simple « gagne-pain », un besoin de carrière, une vocation ?

Est-il donc si nécessaire d’être heureux au travail ? La réponse est oui, bien sûr ! Il suffit de réfléchir à l’évidence même des bienfaits du bonheur sur chacun et, de fait, sur le groupe en général, pour comprendre que l’on travaillera bien mieux dans un cadre agréable et au sein d’une équipe soudée. Il suffit également d’observer les chiffres des entreprises « happy » qui affichent 6 fois moins d’absentéisme, 2 fois moins de salariés malades et un taux de productivité 31% plus élevé pour finir de s’en convaincre.

Il n’est pas difficile de croire qu’un salarié heureux est aussi un salarié plus rentable. L’équation « bonheur + travail = profitabilité » n’est donc pas une utopie. Non seulement c’est un véritable enjeu business pour les entreprises mais l’assurance d’une image bénéfique pour leur marque employeur qui gagnera en attractivité.

Pour cela il n’existe pas de modèles, chaque démarche doit rester singulière et unique. Voici toutefois quelques conseils qui conviennent à tout le monde.

La « to do list » des entreprises

Que peut-on faire pour rendre ses salariés heureux ? Que changer dans notre fonctionnement ?

1. Faites confiance à vos collaborateurs
La plupart des salariés espèrent une plus grande liberté et une plus grande autonomie. Vous les avez engagés pour certaines de leurs compétences, faites leur confiance ! Vos collaborateurs ne feront que s’investir davantage et y trouveront une satisfaction personnelle fondamentale.

2. Valorisez vos collaborateurs
Les entreprises les plus performantes sont celles qui préfèrent au système pyramidal une gouvernance plus horizontale et participative. Il s’agit donc de repenser un management en cherchant à accompagner ses salariés vers une plus grande autonomie, en donnant du sens à leur activité et en les valorisant pour qu’ils aient comme vous envie de donner le meilleur d’eux-mêmes.

3. Communiquez efficacement
Dans toute relation, l’essentiel reste de communiquer. Rien de pire que les non-dits qui donnent le sentiment de n’être ni entendu ni compris. Soyez donc présents auprès de vos équipes, répondez à leurs questions et soyez à leur écoute.

4. Créez un climat
Travailler dans une bonne ambiance est source de plaisir et permet à chacun de s’impliquer en évitant les passages nuageux ! N’oubliez pas que c’est vous qui faites la météo. Donnez l’exemple est encore le meilleur moyen de propager une bonne ambiance.

5. Soignez le décor
Un beau soleil c’est agréable mais si le décor autour est inhospitalier, cela aura un impact moindre. Pensez à faire de vos locaux un cadre de travail accueillant et plaisant. Open-spaces ou bureaux séparés, à vous de choisir mais n’oubliez pas de consacrer un lieu commun pour se retrouver autour d’un bon café !

6. Stimulez vos employés
Des salariés heureux sont des salariés stimulés ! Proposez-leur des défis, donnez leur des responsabilités, valorisez leur activité sans toutefois leur imposer une trop grande pression. Tout est une question d’équilibre et d’échange.

7. Cultivez La transparence
Plus vous donnez à voir de votre entreprise, plus vous donnerez envie aux autres de se tourner vers vous. Vous gagnerez en attractivité auprès de vos salariés comme de vos clients qui pourront poser un regard ouvert sur vos valeurs. Si vous recrutez, vous toucherez davantage le bon candidat en offrant une image précise et unique de votre entreprise (cf. article précédent).

8. Encouragez le travail collaboratif
N’hésitez pas à solliciter l’avis de vos employés, car ils connaissent parfaitement leur entreprise. Vous risquez d’être surpris par leurs idées et leurs suggestions ! Dans certaines des entreprises « Happy », les décisions sont prises de manière collective et démocratique et le pire c’est que cela fonctionne ! Une fois encore, faites confiance à votre équipe pour plus de justesse.

9. Ajoutez une pincée de « fun »
Rire est le propre de l’homme disait Rabelais. Alors pourquoi ne pas travailler en s’amusant ? Organisez des évènements festifs pour souder vos troupes et créer un « team building ».

 

Qui sont les Great places to work ?

Depuis 1981, Great places to work* réunit des experts en environnement du travail pour évaluer, classer et accompagner les entreprises où il fait bon travailler grâce à des outils d’évaluation précis. Un palmarès est publié tous les ans, récompensant les entreprises en fonction de leur management, des relations qu’elles entretiennent avec leurs employés (confiance, sentiment de fierté, respect) et des avantages et services mis en place.

Autre exemple de great places to work, celles filmées par Martin Meissonnier dans son documentaire Le bonheur au travail. Il s’est intéressé plus précisément aux entreprises libérées qui ont décidé de bouleverser les systèmes classiques et de s’affranchir de toute hiérarchie intermédiaire en proposant à leurs salariés une plus grande autonomie, un pouvoir de décision et avant tout une grande confiance. Il en découle une performance et une productivité optimales. De quoi réfléchir…

*Si vous souhaitez évaluer votre entreprise allez par là

TOP FEATURES
DigitalRecruiters vous permet de créer un site carrières en quelques clics afin d’offrir une véritable vitrine de votre marque employeur. C’est vous qui l’alimenterez en y ajoutant vos contenus, vos mots, vos photos pour donner une image personnalisée et unique de votre entreprise et partager vos valeurs afin d’attirer les candidats en accord avec votre image et démarrer une relation de travail en toute transparence.

Conclusion

Le travail c’est la santé… et le bonheur si l’on s’y prend bien. « Le bonheur au travail relève d’attitudes managériales plutôt que d’actions coûteuses » nous rappelle une enseignante chercheuse interrogée sur le sujet. C’est donc avant tout une question de volonté mais aussi de bon sens quand on comprend combien le moral des équipes reflète la qualité de leur travail. Alors soyez happy, ca ne tient qu’à vous !

Vous souhaitez en savoir plus sur DigitalRecruiters ?

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Hervé Solus

Cofondateur et CEO de DigitalRecruiters. Diplômé de l'Executive MBA de HEC, Hervé possède un parcours marketing digital et direction d'entreprise, qui l'a régulièrement confronté aux problématiques liées au recrutement.