Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Comment construire une culture d’entreprise forte et cohérente ?

Comment construire une culture d’entreprise forte et cohérente ?

Selon une étude réalisée par le cabinet Mazars en collaboration avec Board Agenda et INSEAD, les conseils d’administration font figurer la culture d’entreprise à la troisième place de leurs priorités, après la stratégie et la performance financière !

Les résultats de l’étude Board Leadership in Corporate Culture, réalisée auprès de 450 dirigeants à travers l’Europe dévoile la vision des conseils d’administration au sujet de la culture d’entreprise. Cette enquête montre une réelle sensibilisation des dirigeants aux enjeux que représente le développement d’une culture organisationnelle forte.

Comment définir la culture d’entreprise ? Pourquoi revêt-elle un caractère stratégique dans le développement économique des entreprises ? Éléments de réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la culture d’entreprise ?

« Recrutement d’un nouveau collaborateur, constitution de son comité de direction, volonté d’affirmer un positionnement différenciant, construire et assumer son mode managérial, faire comprendre sa vision à son équipe, leur donner un sens… Tous ces défis sont le quotidien du dirigeant, et sont dépendants de la culture de l’entreprise. » – Extrait article focusrh.com

La culture d’entreprise : entre composantes formelles et informelles

La culture d’entreprise ou culture organisationnelle est constituée d’un ensemble d’éléments, formels ou informels, définissant une identité, un fonctionnement et un état d’esprit particulier. Ces éléments différencient par nature les cultures d’entreprise existantes. Chaque société aura ainsi une culture d’entreprise qui lui sera propre et se démarquera des concurrents à travers le développement d’une identité unique.

Les valeurs véhiculées par la culture organisationnelle se retrouvent dans tous les pans de l’entreprise et sont partagées par les collaborateurs. Ainsi, ces valeurs symboliques et communes, se répandent et se transmettent entre les collaborateurs, donnant ainsi vie à la « culture d’entreprise ». Celle-ci peut se caractériser par une éthique particulière, un sens de l’engagement retrouvé chez tous les collaborateurs ou encore une politique de respect de l’environnement, de la diversité etc. Au quotidien, elle est palpable grâce à des rites mis en place, notamment des rites d’intégration, des rites d’évolution professionnelle, des rites de départ à la retraite, etc. La culture d’entreprise se concrétise également dans des tenues vestimentaires spécifiques, notamment dans le secteur de la grande distribution, un vocabulaire d’entreprise interne, une méthodologie de travail spécifique et regroupe tous les événements et faits importants organisés par l’entreprise à destination des salariés mais également des clients.

La culture d’entreprise revêt plusieurs avantages. Tout d’abord, elle va donner l’opportunité à chaque entreprise de se démarquer de la concurrence. A l’heure où les candidats scrutent la réputation de chaque entreprise en ligne et se soucient fortement de la qualité de vie au travail, promouvoir et faire vivre une culture organisationnelle respectueuse de ses salariés est un atout non négligeable dans le recrutement de nouveaux talents. En interne, la culture d’entreprise peut être un liant très fort entre les collaborateurs et entraîner une véritable cohésion au sein des effectifs. Elle permet d’assurer une certaine rétention des salariés dans la configuration où ces derniers adhéreraient pleinement aux valeurs prônées par l’entreprise. En ce qui concerne le public extérieur, la culture d’entreprise peut favoriser le développement d’un capital sympathie et d’un sentiment de proximité auprès des consommateurs, des candidats et/ou des clients.

Nous pouvons donc définir la culture d’entreprise comme étant l’ensemble des composantes et caractéristiques permettant d’expliquer le fonctionnement d’une entreprise et de la différencier par rapport à ses concurrents. Elle sera singulière à chaque société et repose sur plusieurs piliers différents, partagés par les salariés ; les valeurs, les traditions et les rites.

La culture d’entreprise est étroitement liée à la personnalité des dirigeants. Certains experts avancent même que le dirigeant incarnerait la culture d’entreprise et que par conséquent, culture organisationnelle et dirigeant d’entreprise seraient indissociables. Ceci est notamment vrai en termes de réputation d’entreprise. En effet, la bonne marche de l’entreprise et les choix stratégiques de développement vont dépendre des décisions prises par le ou les dirigeants. Si ce dernier est décrié par les salariés pour des raisons professionnelles voire pour des raisons liées directement à sa personne, il sera difficile de faire adhérer à la culture d’entreprise les collaborateurs déjà en poste et d’en faire venir des nouveaux en valorisant l’esprit d’entreprise.

L’objectif de la culture d’entreprise est donc de faire vivre un esprit collectif et de fédérer les collaborateurs autour de valeurs communes qui constituent l’ADN d’une société.

Pourquoi sa mise en pratique est-elle négligée par les dirigeants ?

« Tous les dirigeants interrogés s’accordent sur la nécessité d’inscrire la culture d’entreprise à l’agenda des conseils d’administration mais il est dorénavant temps de le traduire en actes et de le diffuser dans l’ensemble des organisations. Elles y sont notamment poussées par les Millenials qui, en quête de sens, les incitent fortement à revoir la façon dont les entreprises conduisent les affaires. », Gilles Magnan, Associé et membre du comité exécutif de Mazars en France – Article finyear.com

Plus de 75% des dirigeants se fient principalement aux feedbacks des collaborateurs, aux avis clients et aux situations de risques pour évaluer leur culture d’entreprise

La culture d’entreprise est un axe stratégique pour les entreprises, aussi bien pour les TPE et PME que pour les grands groupes. Stimuler le sentiment d’appartenance des salariés ou orchestrer un changement organisationnel stratégique est facilité par une culture d’entreprise forte et cohérente. La direction générale fixe un cap à suivre qui parfois a du mal à se traduire dans les pratiques quotidiennes des collaborateurs. Une culture d’entreprise qui se limiterait à de la communication ne jouerait en rien son rôle de passerelle entre la stratégie d’entreprise et la réalité du travail sur le terrain.

Selon Maurice Thévenet, Professeur au CNAM et à l’ESSEC, la culture d’entreprise se définirait comme « Un ensemble de références partagées dans l’entreprise, consciemment ou pas, qui se sont développées tout au long de son histoire ». Ainsi, il parle d’un apprentissage des traditions, rites et comportements nécessaire à l’existence d’une culture organisationnelle unique.

La culture d’entreprise est considérée comme un élément stratégique pour la majorité des dirigeants d’entreprise européens. Elle véhicule des valeurs fortes, participe à la rétention des salariés et va aider à les motiver davantage. Elle constitue un levier de motivation et de performance pour l’entreprise.  Toujours selon Maurice Thévenet, les entreprises doivent faire émerger une cohérence, un dénominateur commun afin de créer une réelle motivation chez les salariés. Sébastien Pont, co-auteur de RH, les meilleurs pratiques du CAC40, évoque le cas du groupe Carrefour, qui a diffusé à ses collaborateurs dans 29 pays différents un livret commun présentant sa vision du monde, son ambition, ses valeurs et ses politiques.

Enfin, une culture d’entreprise forte et cohérente représente un atout en termes d’image à l’égard des partenaires extérieurs d’une part et peut être valorisée auprès de futurs collaborateurs d’autre part. Selon Gilles Magnan, Associé et membre du comité exécutif de Mazars, « La culture d’entreprise est essentielle à la stratégie et au management des organisations dans leur quête d’une croissance durable et responsable, qui se transmet d’une génération à l’autre ».

 A l’heure où seulement un administrateur sur cinq en Europe déclare consacrer du temps aux questions de culture d’entreprise, il est important que les dirigeants s’approprient ce sujet, réel pont entre la stratégie d’une direction générale et la vie des salariés au quotidien !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Comment travailler sa marque employeur » ou à nous contacter directement.