Conseils Recrutement

Crowdsourcing : zoom sur le recrutement collaboratif

Selon une récente étude Apec sur le recrutement des cadres, plus de 7 candidats sur 10 sont introduits au sein…

7 min

Selon une récente étude Apec sur le recrutement des cadres, plus de 7 candidats sur 10 sont introduits au sein de l’entreprise par une relation client, fournisseur ou prestataire !

De plus en plus d’entreprises se tournent vers le crowdsourcing pour recruter leurs futurs collaborateurs. Cette nouvelle technique de sourcing consiste à faire appel à des personnes habituellement extérieures au processus de recrutement afin de trouver des candidats. Il peut s’agir des salariés de l’entreprise, d’une communauté de followers sur un réseau social ou encore plus largement du grand public.

Le crowdfunding, bien connu des internautes, a déjà fait ses preuves dans de nombreuses levées de fonds pour financer des projets collaboratifs d’ordre culturels ou artistiques. Ces appels au financement auprès de millions de français ont transformé chaque donateur en sponsor d’un jour. Néanmoins quid de son utilisation dans le recrutement ? Tout un chacun peut-il devenir sourceur ou recruteur ? Le crowdsourcing, ou recrutement collaboratif, peut-il soutenir les recruteurs dans leurs recherches de profils pénuriques ? Éléments de réponse dans cet article.

Qu’est-ce que le crowdsourcing ?

Selon une étude Apec et BVA, en 2017 plus de 13% des entreprises ont confié avoir recruté un candidat sur recommandation d’une personne extérieure et 8% d’entre elles ont indiqué que le candidat était à la fois connu par un salarié de l’entreprise et soutenu par l’extérieur !

Le crowdsourcing ou recrutement collaboratif

Le crowdsourcing repose sur l’idée de faire appel à un grand nombre de personnes, aussi bien des contacts professionnels que personnels, connus ou inconnus, afin de réussir à trouver des candidats. Le but est de diffuser de la manière la plus large possible un besoin en recrutement afin de pourvoir un poste, de manière collective. Le crowdsourcing s’est développé grâce aux outils numériques modernes, permettant de publier très largement et rapidement une information de recrutement auprès de milliers de personnes susceptibles d’être la pépite recherchée ou de la connaître.

L’un des avantages du crowdsourcing réside en l’économie des coûts habituellement liés au recrutement traditionnel. En effet, ici, l’entreprise diffuse elle-même ses besoins en recrutement sans faire appel à des prestataires de recrutement extérieurs. Certaines entreprises décident de solliciter les salariés en interne mais également des personnes extérieures afin de récolter des recommandations de candidats. On observe plusieurs comportements de la part des entreprises, quand certaines décident de rémunérer en bons d’achats ou en somme d’argent chaque recommandation débouchant sur un recrutement effectif, d’autres, bénéficient naturellement du processus de recommandation de candidats issus du réseau personnel des salariés.

Utiliser le crowdsourcing permet de réduire notablement les coûts liés au recrutement, selon certains experts du recrutement collaboratif, un recrutement réalisé grâce au crowdsourcing coûterait 4 à 6 fois moins cher qu’une embauche classique via les outils de recrutement traditionnels ou via l’intervention d’un cabinet de recrutement externe. Au regard d’économies de gestion de plus en plus fortes au sein des entreprises, grand nombre de recruteurs ont fait le choix de se tourner vers des solutions de recrutement alternatives, moins coûteuses, comme notamment le crowdsourcing.

Le crowdsourcing est idéal pour dénicher les candidats passifs. Ces professionnels, en poste, sont potentiellement à l’écoute du marché mais ne s’inscrivent pas dans une démarche active de recherche d’une nouvelle opportunité. Ces candidats ne se trouvent pas ainsi sur les jobboards traditionnels ou encore sur les réseaux sociaux professionnels. L’idée est d’alors, de les atteindre, via une personne de leur réseau professionnel ou personnel et de susciter chez eux un intérêt pour une offre en particulier. Ainsi, la diffusion massive d’un besoin de recrutement en ligne, auprès de milliers d’internautes permet de dénicher les profils de candidats passifs susceptibles de correspondre au besoin proposé.

Le crowdsourcing permet également d’investir davantage les salariés en poste. En outre, solliciter leur aide pour recruter de futurs collaborateurs permet de les valoriser en leur accordant une certaine confiance. Ainsi, le crowdsourcing est un levier de développement de la marque employeur dans la mesure où il permet de fidéliser des collaborateurs à qui l’on confie le recrutement de leurs collègues !

Crowdsourcing : des avantages mais aussi certaines limites

Selon une récente étude Apec sur l’emploi des cadres, quand le mode de sourcing via les réseaux sociaux est activé, il permet de trouver le candidat recruté dans 18% des cas, un niveau équivalent à celui de la cooptation !

Le crowdsourcing, idéal pour compléter le travail du recruteur

L’un des travers que peut présenter le crowdsourcing est la difficulté de ciblage de profils spécifiques. En effet, plus vous choisissez de diffuser un message à un large public, plus celui-ci sera diversifié, s’éloignant parfois complétement de votre cible initiale de candidats. À l’image d’une bouteille jetée à la mer, le besoin de recrutement diffusé massivement auprès des communautés en ligne, sur les réseaux sociaux, ne vous appartient plus et il voyagera au gré des partages d’internautes. Ainsi, le crowdsourcing peut drainer des centaines de candidatures sans pour autant apporter le bon profil qui répondra à vos exigences. Afin de garantir un maximum de qualité dans les candidatures reçues, il faudra apporter un soin particulier au message diffusé en donnant le plus de détails possible sur le poste. Plus l’annonce sera précise, plus elle attirera les candidats correspondant aux critères demandés.

Le crowdsourcing doit être considéré comme un outil supplémentaire aux techniques de sourcing traditionnelles. Il ne peut en aucun cas remplacer le recruteur qui gardera son rôle d’évaluateur final des profils. Les étapes cruciales de l’entretien de personnalité, de la prise de référence, de la passation de tests, ou encore de la signature du contrat seront toujours assurées par un recruteur. Ainsi, le crowdsourcing peut s’avérer stratégique dans la recherche de certains profils mais ne peut en aucun cas dispenser le recruteur du lancement d’un processus de recrutement classique en parallèle.

Certains recruteurs dénoncent les limites du crowdsourcing. Selon eux, confier une tâche de recrutement à un salarié en interne, voire à des personnes extérieures à l’entreprise non spécialisées dans le recrutement présente un risque non négligeable de décrédibiliser l’action de recrutement. En effet, l’idée qui prétend que tout un chacun peut devenir recruteur d’un jour déplait fortement à certains spécialistes du secteur, qui voient leur fonction diminuée par une certaine « vulgarisation » du recrutement confié alors à des profils de non-initiés.

Système de cooptation en interne, sollicitation d’une communauté externe à l’entreprise, etc., le sourcing collaboratif ou crowdsourcing représente un outil intéressant de recrutement à condition de l’utiliser à bon escient !

Si cet article vous a plu je vous invite à télécharger notre livre blanc « Innover dans ses recrutements ? » ou à nous contacter directement.

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.