Conseils Recrutement

4 méthodes de recrutement innovantes !

Selon une récente enquête menée par Great Place To Work®, le recrutement reste l’enjeu stratégique n°1 pour les DRH et…

10 min

Selon une récente enquête menée par Great Place To Work®, le recrutement reste l’enjeu stratégique n°1 pour les DRH et leurs équipes : 69% affirment ainsi être confrontés à la rareté de bons candidats sur le marché de l’emploi.

Vous cherchez à recruter la perle rare ? En recrutement, ce n’est pas toujours dans les « vieux pots » que l’on fait les meilleures recettes ! Il existe de nombreuses nouvelles techniques de recrutement pour vous aider à séduire et à attirer les bons candidats. Parmi elles, de célèbres applications gratuites de partage de photos et de vidéos, très plébiscitées par les candidats en 2019 !

Dans cet article, découvrez 4 méthodes de recrutement innovantes en phase avec les nouveaux modes de candidatures, de plus en plus mobiles. Apprenez à utiliser Snapchat et Instagram pour attirer les meilleurs profils !

1) Snapchat : des campagnes de recrutement originales

Selon les statistiques officielles de Snap Inc. datant de 2017, le réseau social est quotidiennement consulté par 8 millions d’utilisateurs en France, dont 71% ont moins de 25 ans !

Snapchat fait aujourd’hui partie de notre quotidien, et plus particulièrement de celui des jeunes générations qui ont adopté très largement les « snaps » ou encore les « stories »

Snapchat est ainsi le troisième réseau social en temps journalier passé par les utilisateurs, bien loin devant LinkedIn et Viadeo selon une étude de Médiakix de 2016. Les entreprises désireuses de recruter de jeunes profils n’hésitent donc plus à utiliser l’application pour faire leur promotion.

Nous pouvons citer l’exemple de la célèbre enseigne de restauration rapide McDonald’s qui a lancé sa dernière campagne de recrutement dédiée à l’Australie sur Snapchat. Baptisées les « snaplications », ces campagnes de recrutement sur Snapchat visent prioritairement un public jeune. L’enseigne espère ainsi recruter plus de 250 000 jeunes employés cette année. Pour postuler via Snapchat, les candidats doivent swipper vers le haut du snap afin d’être redirigés vers la page carrières de McDonald’s créée et intégrée directement dans l’application.

La deuxième étape du processus de recrutement consiste à proposer au candidat un filtre Snapchat personnalisé qui lui permettra de se glisser dans la peau d’un équipier du restaurant et de se projeter virtuellement dans le poste. Une fois grimé en collaborateur McDonald’s grâce au filtre imaginé par la firme américaine, le candidat a alors 10 secondes et pas une de plus pour expliquer pourquoi il doit être embauché ! Cette méthode de recrutement relativement originale permet à la chaîne de restauration rapide de toucher un public de jeunes candidats assez rapidement et de recevoir des milliers de candidatures en quelques clics via l’application.

Avant le lancement officiel de sa campagne de recrutement sur Snapchat, McDonald’s avait élaboré une réelle stratégie de communication sur l’application afin de gagner en notoriété et donc en followers susceptibles de devenir de futurs collaborateurs. L’enseigne avait ainsi choisi Lebron James, célèbre basketteur américain, pour asseoir sa réputation et booster massivement sa présence sur l’application préférée des 15-25 ans.

Par le biais de Snapchat, les entreprises espèrent toucher facilement et rapidement les candidats âgés de moins de 30 ans, profils hyperconnectés qui d’après une récente étude Piper Jaffray consulteraient l’application plus de 20 fois par jour !

2) Instagram : recruter grâce à sa notoriété sur le réseau

Selon un article Challenges.fr paru en 2016, Nike, la plus grande marque d’articles de sport du monde comptabiliserait plus de 15.718.492 d’abonnés et 43.896.476 d’hashtags !

Instagram, principale rivale de Snapchat, offre elle aussi de grandes opportunités de recrutement aux entreprises les plus audacieuses dans leur approche candidat. Néanmoins, faut-il encore en maîtriser les codes et le fonctionnement !

Rappelons que pour utiliser la célèbre application aux plus de 700 millions d’utilisateurs dans le monde, il est nécessaire de maîtriser les concepts de hashtags et de commentaires. Les hashtags, plus connus par leur signe représentatif « # », sont les formules de mots-clés qui vous permettront de faire remonter votre publication vers un sujet plus important, auquel elle sera rattachée. Par ailleurs, grâce à l’utilisation de hashtags, vous avez la possibilité de regrouper vos différents posts mentionnant le même mot-clé et d’assurer une certaine cohérence dans vos publications sur l’application.

Lors du lancement de votre campagne de recrutement et pour vous démarquer de vos concurrents, il faudra créer un nouveau hashtag spécifiquement imaginé pour cette opération. Ensuite, tout le travail de recrutement sur Instagram sera basé sur la diffusion d’informations de qualité au plus grand nombre. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les photos, les vidéos, mais aussi faire des stories ou encore proposer des filtres personnalisés (deux fonctionnalités nouvellement arrivées sur Instagram et directement inspirées de Snapchat). Le but sera de parvenir à produire un contenu attractif qui donne envie aux utilisateurs de l’application d’en savoir plus, sur votre opération de recrutement en cours ainsi que sur votre société.

Grâce à un contenu innovant et attrayant, vous développez positivement votre marque employeur tout en diffusant un message de recrutement ciblé. Le ton de vos publications sur Instagram doit s’adapter à la nature de l’application qui se veut originale et décontractée. Vos phrases doivent ainsi être courtes et intégrer les hashtags reliés à votre campagne de recrutement, mais aussi à l’actualité de votre secteur d’activité ou encore au public cible que vous visez.

En 2019, la tendance du recrutement sur Instagram est de montrer les coulisses des sociétés, ce qui se passe entre leurs murs. Ainsi, les marques n’hésitent pas à communiquer sur leurs employés, les différents lieux de travail ou encore les événements qui font le quotidien de l’entreprise. La devise est donc de se montrer le plus authentique possible afin de susciter likes, partages et in fine de créer une réelle communauté de followers autour de la marque employeur. N’ayez pas peur d’offrir une expérience candidat originale à vos followers, l’originalité étant l’une des clés de la viralité des meilleures publications sur Instagram !

3) LinkedIn : vers une utilisation plus fine du réseau social professionnel

« En France, 16 millions de personnes sont inscrites sur LinkedIn (soit près de la moitié de la population active française). Si le ratio utilisateurs/membres est le même en France que dans le monde, nous pouvons estimer à 3,7 millions le nombre de personnes qui utilisent LinkedIn chaque mois dans l’hexagone. » – Extrait article blogdumoderateur.com

Si de plus en plus de professionnels RH possèdent des comptes « recruteurs » sur la plateforme, très peu utilisent les espaces de discussion pour repérer des profils intéressants

L’idée est donc d’utiliser autrement LinkedIn, en parcourant notamment les commentaires sur des sujets pouvant intéresser votre cible de candidats. Dans le secteur informatique par exemple, il n’est pas rare que certains utilisateurs de LinkedIn utilisent la possibilité qu’offre la plateforme pour suivre l’actualité de leur secteur d’activité et échanger entre experts sur les dernières innovations technologiques. Ainsi, en parcourant les commentaires et discussions, vous vous mettrez au courant des nouveautés du secteur d’une part, et d’autre part, vous pouvez repérer de nouveaux profils qui pourraient vous intéresser. Ces profils présentent la particularité de faire partie du marché caché, ces derniers étant en poste et pas forcément à l’écoute, ils ne sont par conséquent pas présents sur les différents jobboards ou les CVthèques des sites de recherche d’emploi.

Par ailleurs, vous avez la possibilité d’automatiser la publication de vos offres d’emploi sur Linkedin. Aujourd’hui, des solutions de gestion de candidatures, comme celle développée par DigitalRecruiters, vous proposent de publier en un clic vos différents besoins en cours sur le célèbre réseau social professionnel.

4) La cooptation et les afterworks : des concepts vieux comme le recrutement revisités par les entreprises à la recherche de soft skills !

« Outre le niveau de qualification et les compétences, nous cherchons avant tout des personnalités. Nous attendons des candidats ou de nos futurs collaborateurs qu’ils soient volontaires, souhaitant relever des défis, ayant une volonté d’apprendre et de progresser. Nous souhaitons également qu’ils adhèrent et partagent nos valeurs, c’est-à-dire le relationnel, la satisfaction client, la qualité de service et le professionnalisme » Franck Raynel, Responsable Recrutement du Crédit du Nord.

Le système de cooptation consiste à recruter des candidats recommandés par d’autres salariés

Au-delà de la simple mise en relation, la cooptation consiste pour un salarié à recommander un profil issu de son réseau personnel, en échange par exemple d’une somme d’argent ou d’autres avantages proposés par l’entreprise.

Certaines entreprises ont mis en place des procédures strictes afin d’encadrer le système de cooptation. Ainsi, les salariés peuvent toucher des primes de recommandations de profils, pour la mise en relation, mais également si le profil recruté valide sa période d’essai et est confirmé sur son poste.

Pour faire face aux difficultés de recrutement dans certains métiers, faire appel au réseau de vos collaborateurs peut être un bon moyen de réussir à recruter des profils introuvables. En effet, il n’est pas rare que votre développeur python connaisse également d’autres professionnels exerçant le même métier : d’anciens camarades de classe, ou encore des ex-collègues de travail.

Par ailleurs, les afterworks ou soirées après le travail, restent un excellent moyen de rencontrer de nouveaux candidats, certains disponibles immédiatement, d’autres en poste, mais en écoute plus ou moins active.

Lors de ces soirées, en plus d’inviter des candidats, vous offrez la possibilité à vos collaborateurs d’inviter leurs connaissances, lesquelles amèneront potentiellement d’autres profils. Cette soirée a pour but de faire se rencontrer des personnes de réseaux différents, et aboutir in fine à des recrutements effectifs. L’afterwork n’est pas un job dating, même si le candidat en afterwork se voit inévitablement évalué sur sa présentation, sur son aisance relationnelle ou encore orale, il n’est pas question de faire subir un interrogatoire technique aux candidats venus vous rencontrer.

L’idée est de les accueillir de manière décontractée afin de leur donner envie d’en savoir plus sur votre activité et par extension sur les postes que vous avez à pourvoir. Lors d’afterworks, vous évaluez les compétences relationnelles, plus communément appelées « soft skills » par les recruteurs et les candidats. L’évaluation des compétences comportementales et du savoir-être est également une tendance observée dans les nouvelles méthodes de recrutement plébiscitées par les recruteurs. En effet, de plus en plus d’entreprises choisissent de capitaliser sur le savoir-être de leurs collaborateurs au détriment des connaissances purement techniques.

En 2019, les recruteurs ont compris l’importance de capitaliser sur des personnalités au potentiel relationnel fort, et au savoir-être reconnu. Ainsi, selon une étude récente du site d’offres d’emploi Monster.fr, plus de 97% des recruteurs tiendraient compte des « soft skills » dans leurs démarches de recrutement, et 52% d’entre eux feraient des softs skills un critère déterminant à l’embauche.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.

Crédit photos : image de Free-Photos de Pixabay

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.