Conseils Recrutement

Dans quelles situations faut-il décider de recruter ?

La France a créé 253.000 emplois dans le secteur privé en 2017, soit une augmentation de 1,3% par rapport à…

7 min

La France a créé 253.000 emplois dans le secteur privé en 2017, soit une augmentation de 1,3% par rapport à 2016 (publication Insee 2018)

En 2017, la moitié des procédures de recrutement ont été liées à des créations de poste. Le recrutement est un enjeu stratégique de l’activité économique d’une entreprise et ne se résume pas à remplacer le personnel qui la quitte. Au contraire, en plaçant les bons éléments aux bons endroits, vous donnez à votre entreprise les moyens d’atteindre son plein potentiel économique. C’est un véritable investissement qui s’adapte aux besoins de l’entreprise, existants ou prévisionnels, et dont l’objectif est de garantir plus de croissance.

Dans cet article, découvrez les différentes situations pour lesquelles il faut décider de recruter !

1) Recrutez pour stimuler la croissance de votre entreprise !

L’absence de ressources humaines dédiées et/ou qualifiées a constitué un frein de développement à l’international pour 28% des entreprises ayant rencontré des freins (enquête de la CCI Paris Ile-de-France 2017)

Les recrutements et les créations de postes servent un objectif de croissance et s’adaptent à l’évolution de l’activité économique de l’entreprise.

Dans chaque entreprise, il existe un seuil maximum de gestion d’activité pouvant être réalisé par un nombre donné de salariés. Passé ce seuil, il devient nécessaire de recruter pour permettre à l’entreprise de grandir et de conquérir plus de parts de marché en préservant la qualité de vie au travail des salariés. C’est l’une des raisons les plus évidentes pour décider de lancer un processus de recrutement. Il s’agit de répondre à un besoin fondamental de recrutement généré par un accroissement temporel d’activité ou par le développement naturel de la société.

Il est également judicieux de recruter quand l’entreprise choisit de développer une nouvelle offre. D’une part, le recrutement permet d’intégrer du personnel dédié au développement de la nouvelle activité préservant ainsi l’effectif déjà mobilisé ; d’autre part, il vise à acquérir les compétences clés qui seront essentielles pour mettre en place cette stratégie de croissance. Si l’effectif de salariés existant ne présente pas le savoir-faire répondant à cette nouvelle activité, vous devrez donc naturellement aller le chercher ailleurs. C’est le cas notamment pour une entreprise souhaitant évoluer à l’international alors qu’aucun membre de son personnel ne maîtrise l’anglais, compétence-clé indispensable pour se développer à l’international.

Enfin, il convient de recruter plus de personnel quand le marché est en pleine expansion et promet de belles perspectives. La réalité économique vous conforte dans votre confiance en l’avenir et vous permet de tirer parti au maximum de l’embellie économique de votre secteur d’activité. Par ailleurs, pour augmenter la masse salariale, il faudra également présenter une certaine solidité financière.

2) Recrutez pour améliorer votre compétitivité !

Le mal-être au travail, dont la surcharge de travail est l’un des principaux facteurs, représente un coût de 12 600 euros par salarié et par an en France (IBET – Indice du Bien-Être au Travail – 2017, présenté par le groupe de prévoyance Apicil et le cabinet de conseil RSE Mozart Consulting)

Le second objectif derrière un processus de recrutement est d’améliorer l’activité existante de l’entreprise. Par exemple, votre entreprise est spécialisée dans un secteur et pourtant vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs de développement car vous manquez de certains savoir-faire clés. Vous devez donc recruter pour combler ce manque et acquérir les compétences indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise. Le recrutement s’inscrit alors dans une stratégie d’optimisation.

Il en va de même avec les créations de postes liées aux nouveaux métiers du digital qui émergent sur le marché. Votre entreprise a pris conscience de l’existence et de l’importance d’un « data scientist » ou d’un UX designer (« User Experience designer) et ces recrutements s’imposent comme un levier de compétitivité.

Dans un autre registre, l’entreprise peut avoir recours à de nouveaux recrutements pour réaliser des missions ponctuelles d’analyse et d’observation en interne, destinées à mettre en lumière les problèmes et difficultés au sein de l’entreprise et à trouver les solutions pour en améliorer le fonctionnement. La création de poste sert alors un objectif d’optimisation en interne à plus ou moins long terme.

Enfin, le recrutement est également un moyen de rééquilibrer la charge de travail des effectifs et d’agir au niveau de la Qualité de Vie au Travail. L’entreprise fonctionne et affiche une solidité financière évidente mais les effectifs sont en surcharge de travail. La structure s’expose à des risques d’arrêts maladie et tout ce que cela suppose de complications par la suite afin de maintenir un certain niveau d’activité. La création d’un poste supplémentaire est une stratégie préventive pour limiter les risques psycho-sociaux et garantir un environnement de travail sain au personnel en poste.

3) Adaptez le type de contrat au besoin en recrutement !

Le recrutement en CDD permet de limiter les risques en cas de ralentissement de l’activité pour 56% des professionnels interrogés (Dares, enquête Ofer 2016)

Chaque type de recrutement sert un objectif différent et vous devez prendre en considération la capacité financière de l’entreprise ainsi que le retour sur investissement avant de vous engager sur le type de contrat à proposer aux candidats. Un recrutement en CDI est judicieux quand vous avez clairement établi votre « business plan » et que vous avez pleinement confiance dans la croissance de l’activité économique de l’entreprise. C’est un atout en pleine pénurie de talents pour fidéliser votre nouvelle recrue et optimiser le temps passé à la formation et à l’intégration du nouveau salarié.

Le recrutement en contrat CDD est, quant à lui, utile pour la création d’un poste lié au développement d’une nouvelle activité ou encore lorsque vous manquez de visibilité financière. Il vous permet de tester le marché tout en évitant de peser sur le budget salarial de l’entreprise à long terme. Il est également possible d’envisager de recruter un stagiaire mais le manque d’expérience a des conséquences sur le niveau attendu des compétences.

Enfin, pour les recrutements saisonniers, passer par une agence d’intérim est une solution qui permet de se décharger. À moins d’avoir un service RH dont une partie de l’activité est dédiée au renouvellement des recrutements, recruter prend du temps et pèse sur l’activité opérationnelle de l’entreprise. En déléguant les recrutements qui n’ont pas d’impact à long terme sur l’entreprise, vous vous concentrez ainsi sur les recrutements à forte valeur ajoutée, ceux qui définissent la croissance de votre entreprise.

Pour optimiser vos recrutements, pensez à utiliser un logiciel de recrutement comme celui de DigitalRecruiters. En plus de vous faire gagner du temps sur le processus de recrutement en divisant par trois le temps de traitement des candidatures, il alimentera le vivier de talents pour accélérer vos processus de recrutement récurrents et facilitera la communication entre les différents intervenants !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Directrice au sein de la Fondation FACE (Fondation Agir Contre l'Exclusion), Dalale dirige le Club des entreprises socialement engagées de Seine-Saint-Denis et sensibilise acteurs privés et publics aux enjeux de recrutement inclusif et de diversité en entreprise. Ancienne Head of Content chez DigitalRecruiters, elle est aujourd'hui ambassadrice du Lab'DR, une communauté d'experts qui partage réflexions et bonnes pratiques sur le blog. Dalale est par ailleurs co-auteur de plusieurs ouvrages dédiés au digital appliqué aux RH, à la marque employeur et au recrutement responsable et éthique, sujets sur lesquels elle intervient régulièrement en tant que conférencière.