Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Recruteurs : pouvez-vous encore vous permettre de ne pas répondre aux candidats ?

Recruteurs pouvez-vous encore vous permettre de ne pas répondre aux candidats

65% des candidats disent n’avoir « jamais reçu » ou « rarement » de réponse à leur demande (Infographie Les chiffres de l’expérience candidat, LaSuperAgence)

Considérée comme une tâche chronophage à faible valeur ajoutée, la réponse faite aux candidats en cas de refus de candidature ne fait pas partie des priorités des recruteurs. Cependant, les conséquences sur les performances économiques de l’entreprise d’un manque de feedback sont bel et bien réelles !

Alors, recruteurs, pouvez-vous encore vous permettre de ne pas répondre aux candidats ? Réponse dans l’article ci-dessous.

1) La marque employeur, première victime du manque de retour aux candidats !

60% des employeurs interrogés ont déjà lu des commentaires négatifs en ligne sur leur processus de recrutement (Infographie « Les chiffres de l’expérience candidat », LaSuperAgence)

Quand un candidat motivé se transforme en candidat frustré

Les candidats n’hésitent plus à communiquer leurs retours d’expérience sur les réseaux sociaux et auprès de leur proches, surtout quand ils sont déçus (72% d’entre eux d’après LaSuperAgence). Si bien que près des deux tiers des employeurs interrogés ont déjà trouvé des commentaires négatifs sur internet à propos de leur entreprise. Ne pas recevoir de réponse après un entretien d’embauche est frustrant pour 66% des candidats interrogés tandis que ne pas recevoir de réponse après une candidature est frustrant pour 51% des candidats (Sondage Ifop, Regards croisés sur le recrutement).

Quand on sait que 94% des candidats se renseignent en ligne sur les entreprises où ils postulent (Enquête : candidats versus recruteurs, quelle est leur vision des process de recrutement ?), les futurs candidats ont de très fortes chances de tomber sur ces commentaires négatifs et de se faire une opinion négative avant même de postuler.

Envoyer des retours aux candidats, c’est préserver votre marque employeur !

2) L’effet domino sur le vivier de candidats

27% des candidats qui ont eu une expérience candidat négative dissuaderont d’autres personnes de postuler (Office Vibe, « 12 recruiting statistics that will change the way you hire »)

Anticiper ses besoins en recrutement à long terme

Il va de soi qu’il est impossible pour une entreprise d’embaucher tous les candidats et qu’il y a forcément des perdants. Cependant, le recrutement s’envisage à long terme. Il est important de conserver un vivier de candidats et de rester une entreprise attractive aux yeux des candidats refusés. Pourquoi ? Pour continuer à recevoir des candidatures.

Tout d’abord, près d’un tiers des candidats ayant une expérience candidat négative sont prêts à dissuader d’autres personnes de postuler. Ne sous-estimez pas le pouvoir du bouche-à-oreille.

Ensuite, d’après les chiffres de l’expérience candidat publiés par LaSuperAgence, les candidats qui n’ont jamais eu de retour sont 3,5x plus nombreux à ne jamais retenter de postuler pour l’entreprise. Pourtant, un candidat qui ne correspond pas au profil recherché à un moment du recrutement demeure un talent potentiel pour une offre future.

En envoyant des retours aux candidats, vous sécurisez votre vivier de talents !

3) Un candidat déçu ou frustré est un client potentiel en moins !

Les trois dysfonctionnements les plus frustrants pour un candidat : ne pas recevoir de réponse après l’entretien, ne pas recevoir de réponse après la candidature, ne pas comprendre les raisons du refus de candidature. (Sondage Ifop, Regards croisés sur le recrutement)

Les candidats négligés peuvent peser sur le chiffre d’affaires de l’entreprise

Les recruteurs sous-estiment de 17% la capacité des candidats à boycotter les produits ou services de l’entreprise. Cet écart révèle combien les recruteurs minimisent à tort l’impact de leur manque de communication auprès des candidats.

D’après le sondage Ifop « Regards croisés sur le recrutement » 39% des candidats, et non 22% comme semblent le penser les recruteurs, sont prêts à boycotter les services ou produits de l’entreprise s’ils n’ont pas de réponse après l’entretien, après la candidature ou s’ils ne comprennent pas le motif du refus.

Il y a donc un réel impact sur la performance économique de l’entreprise qui perd un chiffre d’affaires potentiel. Certes, sur un ou deux recrutements dans l’année, l’impact est minime, mais sur plusieurs milliers de candidatures ou sur plusieurs années, la perte financière est conséquente. Au regard de la compétitivité économique ambiante, chaque client est important.

4) Profiter du progrès numérique pour améliorer les retours faits aux candidats

60% des candidats attendent une meilleure communication de l’entreprise avant, pendant et après le processus de recrutement (Infographie Les chiffres de l’expérience candidat, LaSuperAgence)

L’automatisation des retours grâce au logiciel DigitalRecruiters

Aucun doute donc : ne pas répondre aux candidats n’est pas la meilleure stratégie de recrutement.

Désormais, il est devenu beaucoup plus simple d’envoyer des retours aux candidats grâce à l’automatisation. Le logiciel DigitalRecruiters, qui vise à multiplier par trois la vitesse de traitement des candidatures, facilite l’envoi de réponses automatisées pour répondre à de grands volumes de recrutement très rapidement. D’après LaSuperAgence, 51% des candidats interrogés ont attendu au moins un mois avant de recevoir une réponse. La course contre le temps est valable dans tous les domaines, plus un candidat est prévenu tôt du rejet de sa candidature, moins il aura l’impression d’avoir perdu son temps.

Cependant, il ne faut pas négliger la place de l’humain dans les mails annonçant les refus de candidatures. En effet, 85% des candidats interrogés pensent qu’aucun être humain n’a pris le temps de lire leur candidature (source : LaSuperAgence). Même pour les grands volumes de candidatures, il est aujourd’hui possible de personnaliser les mails de refus pour montrer la considération que vous avez portée à chaque candidature. Pour les volumes moins importants, prenez le temps d’expliquer les raisons du refus pour permettre aux candidats d’améliorer leur stratégie de recherche d’emploi. Cette attention est très appréciée par les candidats, qui malgré un retour négatif gardent un sentiment de reconnaissance envers votre société par le respect témoigné.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.