Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Recrutement en franchise : comment recruter des candidats franchisés ?

Comment recruter des candidats franchisés

« Les chiffres montrent en moyenne que sur 10 franchises ouvertes, seulement 2 ferment. » René Prévost, ancien président de la Fédération Française des Franchises, 2016

Avec un taux de réussite plus élevé que chez les entrepreneurs isolés, la franchise séduit. Mais faites attention à recruter les meilleurs profils de candidats pour représenter fièrement votre image et développer votre réseau. Dans l’article suivant, découvrez comment recruter des candidats franchisés !

1) Recrutement en franchise : sourcez vos candidats franchisés avec stratégie !

28% des Français souhaiteraient créer leur propre entreprise dont 40% en franchise (15e édition de l’enquête annuelle de la franchise, Banque Populaire/FFF, 2018)

Utilisez les bons canaux de recrutement pour vous faire connaître et réussir le recrutement des franchisés !

Quand on cherche à recruter des candidats franchisés, on cherche avant tout à recruter de futurs chefs d’entreprise. Il y a donc tout intérêt à cibler la communication sur des canaux qui s’adressent aux personnes dont l’appétence pour l’entrepreneuriat est confirmée et qui exercent une veille régulièrement. 

Publiez vos annonces dans des magazines ou sur des sites web spécialisés sur le monde de l’entreprise ou sur la franchise à l’aide d’un CRM recrutement comme DigitalRecruiters et participez à des salons dédiés à la franchise. Votre objectif est de vous faire connaître par les cibles les plus prometteuses.

Attirez les candidats avec la marque employeur du franchiseur

Pour attirer les candidats, vous devez capitaliser sur les réussites du réseau de franchises et développer ainsi votre marque employeur. Vous communiquez sur les témoignages de votre réseau, sur les étapes de sélection, sur la description du bon profil candidat, etc. 

Facilitez également le partage d’informations pour développer un lien de confiance. Plus vous êtes transparent, plus vous montrez la performance économique de votre réseau. L’objectif d’un franchiseur n’est pas de se faire de l’argent sur le dos d’entrepreneurs indépendants, mais de développer un réseau qui confirme la réputation de la marque et contribue à la réussite économique de chaque franchisé.

Engagez-vous dans un sourcing de candidats franchisés proactif !

Le franchiseur ne se contente pas de séduire des candidats, il va également les chercher. Utilisez des réseaux sociaux professionnels comme Linkedin ou Viadeo pour trouver des profils candidats qui affichent déjà des compétences pour la gestion d’entreprise et adaptez votre discours de franchiseur. En effet, quand vous contactez des candidats qui ne s’intéressent pas nécessairement à votre réseau ou à la franchise, vous devez utiliser un discours convaincant.

À lire aussi : Coordonnez l’activité de vos recruteurs grâce à un logiciel de recrutement ! 

La Franchise poursuit sa croissance en 2019

La Franchise poursuit sa croissance en 2019. – www.franchise-fff.com

2) Recrutement en franchise : choisissez le profil de candidat franchisé qui fait la différence !

74% des franchisés étaient salariés avant d’ouvrir leur premier point de vente (15e édition de l’enquête annuelle de la franchise, Banque Populaire/FFF, 2018)

Votre candidat à la franchise est un manager !

Un candidat franchisé doit disposer d’un apport suffisant pour tenir l’entreprise sur les rails au démarrage, environ 30% de l’investissement global en moyenne. Et vous devez vérifier que l’apport est bel est bien réel. Cependant, votre erreur serait de miser toute la performance économique de la franchise sur les moyens financiers de votre candidat.

Dans le cadre d’un recrutement en franchise, on attend avant tout d’un candidat franchisé qu’il sache gérer une entreprise et une équipe ! Il ne suffit pas d’avoir de l’enthousiasme et de l’envie pour ouvrir une franchise, il faut être un véritable entrepreneur ! Résister au stress, travailler en autonomie, diriger une équipe… Et ce n’est pas tout ! Un bon candidat à la franchise doit savoir se plier aux contraintes du réseau de franchise et accepter le cadre qui lui est imposé. Il représente votre marque et sculpte votre réputation à long terme !

À lire aussi  : Quels intérêts à utiliser un logiciel de recrutement ?

Établissez une communication saine pour développer un lien de confiance

Vous devez créer un lien de confiance avec votre candidat franchisé afin de communiquer en toute transparence. Si votre candidat se heurte à des difficultés, il sera plus à l’aise pour vous en parler et vous pourrez agir pour l’aider à se repositionner économiquement. À l’inverse, si la communication est fermée, vous n’aurez aucun moyen d’accompagner un candidat qui fait fausse route.

Franchiseurs et franchisés, évolution depuis 1971

Franchiseurs et franchisés, évolution depuis 1971. – Source : www.franchise-fff.com

3) L’assertivité du franchiseur est indispensable à l’équilibre professionnel

76% des franchisés interrogés précisent que la formation initiale avant l’ouverture de la franchise les a bien préparés à leur activité (15e édition de l’enquête annuelle de la franchise, Banque Populaire/FFF, 2018)

Ce qui fait la réussite d’un réseau de franchises, c’est la qualité de l’accompagnement que le franchiseur offre au candidat franchisé. Ils doivent chacun trouver leur place pour gagner en liberté tout en respectant le cadre imposé par la marque et le devoir d’exigence qualité.

La formation, la clé pour un bon démarrage et réussir le recrutement de franchisés !

Vous avez tout à gagner à former votre candidat franchisé à l’image de la marque et au fonctionnement de votre réseau avant l’ouverture de l’entreprise. Vous pouvez également former les membres du personnel de la franchise. Le cadre et l’accompagnement que vous proposez jouent un rôle essentiel pour que votre candidat se sente intégré dans un groupe, comme c’est le cas dans un parcours candidat classique. 

Il est essentiel pour un réseau de franchises de transmettre le savoir-faire attendu afin d’afficher une uniformité cohérente entre toutes les différentes franchises. Un client doit pouvoir profiter du même service qualité d’une franchise à l’autre pour se faire une opinion positive constante de la marque. C’est grâce à la qualité de la formation que vous obtiendrez les meilleurs résultats.

Le franchiseur doit pouvoir évoluer en autonomie dans un cadre clair

Pour réussir le recrutement en franchise, n’oubliez pas que les candidats franchisés sont des entrepreneurs indépendants. Ne faites pas l’erreur de proposer un cadre trop rigide, vous devez faire preuve de souplesse pour que chaque franchisé trouve son propre espace de liberté et s’épanouisse au sein de votre marque !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger le chapitre de notre livre blanc « le coût d’un recrutement raté » ou à nous contacter directement.

Crédit photo : Pexels

Livre Blanc : Le coût d’un recrutement raté et ses impacts

Selon les études et le poste occupé, le coût moyen d’un recrutement raté varie de 20k€ à 200k€. Et pourtant, ce coût, incroyablement élevé, est rarement calculé.