Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Questionnaire recrutement : les 20 questions importantes en entretien d’embauche

61% des salariés interrogés ne se voient pas dans leur entreprise à court terme d’ici deux ans (Étude de rémunération 2020, Hays – HelloWork)

Que ce soit pour renouveler vos questionnaires de recrutement, explorer de nouvelles pistes ou tout simplement réviser vos classiques, découvrez dans cet article les 20 questions importantes en entretien d’embauche ! 

1) Les 5 questions pour comprendre le parcours du candidat

87% des candidats envisagent de changer d’emploi (Étude de rémunération 2020, Hays – HelloWork)

Comment expliquez-vous vos changements d’orientation ?

Il n’est désormais pas rare de voir des profils qui font des virages à 180° et c’est tant mieux, cela permet de diversifier un peu les profils ! Vous apprendrez beaucoup sur les motivations intérieures du candidat avec cette question et vous lui donnez l’occasion de justifier son parcours.

Si votre ancien manager était là, que dirait-il de vous ?

La réponse à cette question devrait vous révéler quelques informations sur la qualité de la relation entre le candidat et son ancien manager et vous aider à comprendre si c’est l’une des raisons pour motiver le changement de poste.

Quels enseignements avez-vous tirés de vos erreurs passées ?

C’est une question classique mais c’est toujours bon d’évaluer la capacité du candidat à se remettre en question et à savoir accepter l’échec.

Quels sont vos moteurs professionnels ?

Cette question vous permet de vérifier que le candidat trouvera sa place dans l’entreprise. Si plusieurs candidats vous répondent les mêmes choses et que votre entreprise en est à des années-lumière, vous en tirerez des enseignements sur les nouvelles attentes des candidats et pourrez repositionner votre marque employeur en conséquence !

Qu’est-ce qui explique votre longue période sans emploi ?

Si votre candidat ne sait pas répondre à cette question, c’est qu’il n’a peut-être pas réussi à tirer parti de cette période d’inactivité. Soyez bienveillant, les barrières à l’entrée du marché du travail peuvent être plus ou moins importantes, en fonction du profil du candidat mais aussi du contexte économique. Les profils juniors et seniors peuvent subir des périodes d’inactivité plus ou moins longues qui ne représentent en rien leur énergie, ni leur volonté à intégrer ou réintégrer le monde du travail.  

Pour 55% des recruteurs, il faut deux entretiens avant d’être convaincu de la pertinence d’une candidature. - Source : regionsjob.com

Pour 55% des recruteurs, il faut deux entretiens avant d’être convaincu de la pertinence d’une candidature. – Source : regionsjob.com

À lire aussi : Coordonnez l’activité de vos recruteurs grâce à un logiciel de recrutement ! 

2) Les 5 questions concrètes pour tester la compatibilité entre le candidat et l’entreprise

Pour 55% des recruteurs, il faut deux entretiens pour se laisser convaincre par la pertinence d’une candidature (enquête « Le recrutement et la recherche d’emploi en 2019 », RégionsJob)

Quelles sont vos prétentions salariales ? 

Quand il y a plusieurs entretiens, il vaut mieux poser cette question suffisamment tôt.  En effet, cela évite de faire perdre du temps au candidat ou à l’entreprise si les attentes sont clairement différentes des deux côtés. Et si vous constatez que c’est au contraire un point qui peut être négocié, vous aurez ainsi plus de temps pour mettre en place votre stratégie de séduction !

Quelles sont vos disponibilités ?

C’est la deuxième question qui vous fait gagner du temps très tôt dans le cas où il y aurait plusieurs entretiens. Il ne sert à rien de poursuivre un recrutement si les disponibilités du candidat sont complètement incompatibles avec les besoins de l’entreprise.

Pourquoi souhaitez-vous quitter votre poste actuel ? 

Avec cette question, vous obtenez des informations sur les difficultés ou les points de blocage que votre candidat rencontre actuellement. Vous évaluez ainsi si votre entreprise présente les mêmes problématiques pour éviter de faire subir au candidat les mêmes contraintes. Par exemple, si le candidat souhaite quitter son poste actuel parce que l’environnement professionnel est trop stressant et que votre entreprise présente également un environnement professionnel stressant, le poste ne lui conviendra pas.

Qu’est-ce qui vous intéresse dans le poste à pourvoir ? 

Cette une question simple et efficace pour vérifier que votre candidat a bien compris le poste et qu’il n’est pas là par hasard.

Que savez-vous de notre entreprise et de notre activité ?

Avec cette question, vous découvrez comment une personne extérieure perçoit votre entreprise et l’image qu’elle s’en fait. Si plusieurs candidats vous évoquent des caractéristiques qui ne semblent pas cohérentes, c’est qu’il y a un problème dans votre communication. La marque employeur est un levier de recrutement très important à ne pas négliger !

 

 

Moins de trois mois pour trouver le bon candidat

Pour l’écrasante majorité des recruteurs, un recrutement se fait en moins de 3 mois, de la réception des candidatures au choix du candidat définitif parmi une shortlist composée de 3 profils. – Source : regionsjob.com

À lire aussi  : Quels intérêts à utiliser un logiciel de recrutement ?

3) Les 5 questions pour se projeter avec le candidat dans l’entreprise

L’arrogance et la nonchalance, les deux pires défauts des candidats en entretien d’après les recruteurs (enquête « Le recrutement et la recherche d’emploi en 2019 », RégionsJob)

Avez-vous une stratégie pour compenser votre manque d’expérience ?

Un candidat inexpérimenté ne doit pas nécessairement être recalé tout de suite. Sa motivation pour faire ses preuves et son regard neuf pourraient au contraire ouvrir de nouvelles opportunités à l’entreprise, c’est souvent le cas avec un profil atypique !

À quel moment penserez-vous avoir réussi à ce poste ?

Avec une telle question, vous évaluez la capacité du candidat à se projeter et à comprendre les tenants et les aboutissants du poste. Si sa réponse vous semble complètement incohérente, vous devrez peut-être lui réexpliquer la fiche de poste. 

Quelles qualités attendez-vous d’un manager ?

Chaque candidat a une expérience personnelle et s’est heurté à de bons ou de mauvais managers au cours de sa carrière. En répondant à cette question, il vous donne des informations sur sa capacité à s’entendre avec le manager actuel mais il vous montre également s’il arrive à se projeter sur un poste avec plus de responsabilités pour évoluer dans l’entreprise.

Qu’allez-vous pouvoir apporter à l’entreprise ? 

On a tendance à penser que le mouton à cinq pattes est le seul profil qui va apporter toutes les solutions, mais parfois, les atouts d’un candidat sont ailleurs. Vous intégrez une personnalité joviale, un esprit de cohésion, une personne force de proposition et toute votre équipe reprend un second souffle !  

Quelles sont vos ambitions professionnelles à long terme ? 

On aimerait bien que les candidats répondent tous qu’ils veulent rester dans l’entreprise jusqu’à la fin de leur carrière et parfois les candidats manquent d’authenticité pour répondre à cette question par peur de décevoir l’entreprise… Mais gardez en tête qu’un candidat pourrait avoir énormément à apporter à une entreprise même s’il ne reste que quelques années ! 

En 2018, 19% des candidats reçus en entretien ont passé des tests de personnalité

En 2018, 19% des candidats reçus en entretien ont passé des tests de personnalité. – Source : regionsjob.com

À lire aussi : Comment optimiser l’expérience candidat avec un logiciel de recrutement ? 

4) Les 5 questions pour cerner le profil du candidat

L’esprit d’équipe est la soft skill la plus plébiscitée par les recruteurs avec 57% des votes d’après l’enquête « Le recrutement et la recherche d’emploi en 2019 », RégionsJob

Comment percevez-vous la critique ?

Si votre candidat complète cette question par des exemples précis, vous en apprendrez plus sur ses « défauts » et sur sa capacité à se remettre en question. Ici, l’enjeu pour le candidat sera de vous montrer qu’il a des défauts, mais qu’il met en place des stratégies pour les surmonter dans le contexte professionnel. Attention aux défauts totalement incompatibles avec la mission, par exemple un candidat vous indiquant être impatient ou colérique, et qui serait en contact étroit avec une clientèle. 

Que pensez-vous du travail en équipe ?

Quand on demande à un candidat s’il sait travailler en équipe, il répond très probablement « oui » pour faire bien en entretien. Quand vous lui demandez ce qu’il « pense » du travail en équipe, vous obtenez des informations plus nuancées sur les bons et les mauvais côté du travail en équipe et la capacité du candidat à prendre du recul par rapport au travail collaboratif.

Pouvez-vous nous raconter une expérience professionnelle qui vous a marqué(e) dans votre carrière ?

Plutôt que de demander de parler d’une réussite, parlez d’une « expérience professionnelle ». Vous verrez ainsi si votre candidat est plutôt marqué par des expériences liées à des émotions aussi bien positives que négatives ou s’il est au contraire plutôt marqué par des faits concrets. Vous en apprenez ainsi beaucoup sur sa personnalité profonde.

Si vous embauchiez une personne pour ce poste, que rechercheriez-vous ? 

Avec ce genre de question, le candidat projette généralement ses propres atouts sur le poste. C’est donc un moyen détourné de le faire parler de ses points forts sans qu’il s’en rende compte et la réponse sera probablement plus sincère.

Quelle est votre philosophie au travail ?

Cette question vous permet d’en découvrir plus sur le savoir-être du candidat. Sa philosophie au travail reflète sa vision de la vie, si elle est positive, il y a de fortes chances pour qu’il soit une personne agréable à côtoyer au quotidien !

Enfin, l’entretien de motivation est également un challenge de séduction pour le recruteur. “L’entretien de motivation n’est pas un interrogatoire de police. La mentalité du recruteur n’est pas celle des mythes qu’on lit sur internet, le recruteur a peur de se tromper et il a besoin qu’on le rassure” explique Mustapha Benkalfate, directeur du cabinet de coaching en recherche d’emploi et Outplacement Jobtimise. Selon l’expert en entretien de motivation, “on peut prendre beaucoup de plaisir en entretien. Quand on parle des succès, des réussites, des fiertés, si on vit son discours, c’est le pied ! Or, en entretien, c’est assez fréquent que les recruteurs donnent l’occasion d’évoquer ces choses positives.” 

Vous voilà prêt à faire de belles rencontres en entretien et à recruter les meilleurs candidats !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger le chapitre de notre livre blanc « les outils permettant d’améliorer la qualité du recrutement » ou à nous contacter directement.

Crédit photo : Pexels

Livre Blanc : Les outils permettant d’améliorer la qualité du recrutement

Nouvelles formes de sourcing, outils digitaux, découvrez les formidables opportunités pour vos recrutements !