Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Quels sont les outils dédiés au recrutement collaboratif ?

Quels sont les outils dédiés au recrutement collaboratif

Selon une enquête LinkedIn, 32% des recruteurs estiment que la taille de leur équipe s’agrandira !

Et si la meilleure force du recrutement était l’esprit d’équipe ? Au sein des entreprises, le rôle du recruteur peut être désigné de façon très diverse. Dans les plus petites, c’est avant tout le directeur général qui aura ce rôle, tandis que dans les cabinets spécialisés, plusieurs équipes spécialisées en ressources humaines sont dédiées à cette tâche.

Si certains modèles d’équipes favorisent la compétition et l’indépendance entre recruteurs, d’autres misent davantage sur le travail de groupe. Dans cet article, voyons quels outils et quels acteurs peuvent favoriser le recrutement collaboratif !

1)     Partagez les informations grâce aux progiciels de recrutement

Selon une enquête APEC, 68% des entreprises interrogées de plus de 5000 salariés utilisent des progiciels de recrutement.

Le progiciel de recrutement favorise le partage d’informations et la polyvalence dans l’équipe.

La première étape d’un recrutement collaboratif est de faciliter le travail entre les recruteurs. Pour cela, l’outil phare à mettre en place est un progiciel de recrutement. De plus en plus utilisé par les entreprises avec la digitalisation, il servira de plateforme ayant pour rôle de former un « hub » pour l’ensemble des recruteurs. L’intérêt de ce type d’outil est de mettre l’ensemble des informations en commun : candidats, besoins, étapes du recrutement, évaluations, annonces mises en ligne… tout est organisé pour que toute l’équipe fonctionne comme un cerveau unique dont les recruteurs seraient les neurones.

Ainsi, le progiciel de recrutement permet de répartir les rôles de façon optimale. De plus, chaque recrutement n’est pas obligatoirement réalisé par le même recruteur en continu. Si l’un des membres est absent, un autre peut le remplacer aisément, en reprenant toutes les informations contenues dans le progiciel.

2)     Trouvez des profils supplémentaires avec un système de cooptation

51% des recruteurs ont un système de cooptation dans leur entreprise pour optimiser le sourcing.

Les salariés sont les premiers ambassadeurs de l’entreprise.

Bien sûr, un recrutement collaboratif ne s’arrête pas qu’aux recruteurs : il faut voir plus grand ! La prochaine étape sera donc de se demander quels acteurs peuvent être impliqués dans notre recrutement ? Une réponse possible serait : les salariés de l’entreprise. En effet, les systèmes de cooptations sont souvent pertinents, à partir du moment où les règles sont définies et avantageuses pour tout le monde.

La communication est primordiale, car tous les salariés doivent être avertis de cette possibilité. Concernant les modalités de mise en place, elles doivent être suffisamment motivantes pour le collaborateur déjà dans l’entreprise, et sécuriser l’employeur. Par exemple, il est souvent mis en place une prime de cooptation pour le cooptant. En revanche, cette prime est versée seulement lors de la validation de la période d’essai du nouveau salarié.

3)     Réseaux sociaux et bouche-à-oreille

Selon une enquête RégionsJob, 53% des recruteurs interrogés utilisent les réseaux sociaux pour recruter !

Réseaux sociaux, réseaux professionnels, ou réseaux de clientèles : impliquez davantage d’acteurs dans le recrutement pour multiplier les opportunités !

Le réseau des recruteurs est également un puissant levier à utiliser. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard, puisque le bouche-à-oreille est au cœur de cet outil, et est généralement réputé pour son efficacité. Habituellement, nos contacts sur les réseaux sociaux ont tendance à nous ressembler, ce qui favorise la probabilité de trouver un profil qui correspond à ce que nous cherchons. De plus, les réseaux sociaux perfectionnent de plus en plus leurs algorithmes pour mettre spontanément en contact les personnes se ressemblant, ou ayant les mêmes centres d’intérêt. Une chance de plus, donc, de tomber sur le bon candidat !

Une autre possibilité est d’exploiter directement le réseau des candidats déjà contactés. Pendant les phases de sourcing, il arrive fréquemment de contacter des personnes idéales pour le poste à pourvoir, mais qui ne sont malheureusement pas disponibles. Prendre l’habitude de demander aux candidats de diffuser son offre ne coûte strictement rien, et peut parfois être la clé d’un manque de profils. De plus, cela aidera à créer davantage de lien avec les candidats contactés, pouvant être exploité à plus long-terme.

Bien sûr, les possibilités sont nombreuses en termes de réseau. Par exemple, si vos candidats se trouvaient directement chez… vos clients ? Inimaginable ? C’est ce qu’avait pourtant fait l’enseigne IKEA en 2011, il y a déjà 8 ans, donc ! Pour l’ouverture d’un nouveau magasin en Australie, Ikea avait glissé des offres d’emplois dans certains de leurs cartons de meubles. Mieux que de simples annonces traditionnelles, celles-ci étaient customisées comme des modes d’emploi de meubles. Leur titre : « Carrière chez IKEA : le mode d’emploi ». Ludique, accrocheur et complètement pertinent, l’enseigne aurait recueilli 4285 candidatures, et recruté 280 personnes. Évidemment, cette solution n’est pas applicable dans tous les secteurs ni pour toutes les entreprises, mais a le mérite d’être très efficace quand elle est adaptée. Dans le cas d’Ikea, l’enseigne avait misé sur une diffusion de masse, et sur l’attachement à la marque déjà présente chez les clients habituels.

Le leitmotiv du recrutement collaboratif est d’impliquer toujours davantage d’acteurs dans le recrutement, et dans la promotion de la marque employeur. Pour cela, de nombreux outils sont utilisables, qu’ils soient techniques, organisationnels, ou purement sociaux. Beaucoup servent à renforcer le sourcing, mais tous n’interviennent pas exclusivement pendant cette phase. Face aux challenges du marché du travail de demain, le recrutement collaboratif est l’une des meilleures réponses pour augmenter la performance de la fonction.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.