Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

De l’offre au recrutement : quel délai pour un processus de recrutement efficace ?

De l'offre au recrutement quel délai pour un processus de recrutement efficace

Selon une étude APEC « Sourcing Cadres », le recrutement d’un cadre met en moyenne 9 semaines !

Aller toujours plus vite, être toujours plus efficace : tels sont deux objectifs de tout processus de recrutement. Aller plus vite, c’est gagner en compétitivité, et donc avoir un avantage dans la captation des talents par rapport aux autres. Cependant, aller plus vite, c’est aussi le risque de faire davantage d’erreurs qui viennent facilement dans la précipitation. Un recrutement éclair, ou qui dure top longtemps n’est pas forcément un signe positif, il faut donc pouvoir le remettre dans le contexte de chaque situation.

Quels sont les facteurs susceptibles d’impacter les délais de recrutement ? Quelles solutions existent pour les diminuer ? Éléments de réponse dans cet article.

1) Le délai de recrutement : un indicateur de performance ?

Les postes de cadres à pourvoir en CDD mettent 7 semaines en moyenne à être pourvus, contre 9 semaines pour les CDI !

La réduction des délais est un objectif sain, mais ne doit pas se faire au détriment de la qualité des candidats recrutés

Le délai est un indicateur souvent utilisé pour mesurer la performance d’un recrutement même s’il n’est bien sûr pas le seul à prendre en compte. Dans l’absolu, il est bien sûr préférable d’aller vite. Tout le monde en tire, à première vue, un bénéfice : le candidat passe moins de temps dans l’incertitude de journées entières de recrutement, celui-ci donc a moins de chances d’être capté par une autre société, le recruteur peut s’atteler à d’autres missions ou d’autres besoins, et les équipes terrain ont un nouveau renfort plus rapidement pour soulager la charge de travail actuelle. Beaucoup d’avantages à aller vite, donc, mais attention à ne pas trop idéaliser la rapidité. Il ne faut pas oublier que le recrutement a aussi besoin de temps, pour garder une certaine qualité et cohérence dans le processus.

2) Les freins à la réduction des délais de recrutement

Lorsque le besoin à pourvoir est une création de poste, la durée de recrutement s’allonge. Par exemple, pour les postes cadres, 6 mois après la parution d’une annonce, 63% des créations de postes sont pourvues, contre 75% des remplacements.

Le secteur, l’organisation du processus de recrutement, ou encore la multiplication des outils sont des freins à la réactivité

Une multitude de freins existe à la rapidité du recrutement, et il est difficile de tous les citer. La situation du secteur dans lequel le recrutement évolue peut en être un majeur. Par exemple, sur des marchés où les candidats sont rares, le processus de recrutement se verra considérablement ralenti. En plus du temps normal nécessaire à la recherche des candidats, s’ajoute celui de leurs réponses : étant sollicités par de multiples entreprises, il n’est pas rare de devoir attendre plus longtemps.

La multiplication des étapes dans le recrutement est aussi un facteur de ralentissement. Si certains se contentent d’un unique entretien d’embauche, d’autres multiplient les entrevues à plusieurs, les épreuves et les tests, ou encore les rencontres avec différents acteurs (manager, directeur, RH). Ici, le positionnement est délicat, car la multiplication des étapes est souvent mise en place pour répondre à des exigences de qualité dans le recrutement. Il ne faut donc pas raisonner de façon binaire, et adapter le nombre d’étapes au besoin.

Enfin, un autre frein majeur peut être la multiplication des outils de recrutement. Entre la diffusion des besoins, le suivi des candidatures, le contact avec les candidats, la gestion du RGPD, ou encore la gestion d’un site carrières en ligne, il n’est pas rare d’utiliser de nombreux logiciels, tous indépendants et déconnectés les uns des autres. Ainsi, même avec une très bonne maîtrise des différents outils, cette multiplicité se paye parfois avec un temps de back-office rallongé inutilement, et n’offrant aucune production directe en résultat.

3) Digitaliser son recrutement, une solution innovante

Selon une enquête de l’APEC 2016, 27% des entreprises interrogées sont équipées de progiciels de recrutement. Ce chiffre grimpe à 68% pour les sociétés de plus de 5000 salariés !

Un progiciel de recrutement permet de rassembler tous les outils nécessaires au recrutement en une seule solution

Il est possible d’agir à plusieurs niveaux pour accélérer son processus de recrutement. Chaque solution peut être catégorisée en fonction de sa facilité d’application et de son efficacité. Par exemple, il peut être pertinent de revoir l’organisation de son recrutement, ou la distribution de l’activité à travers les différentes personnes qui en sont responsables. Cela peut être très efficace, mais nécessite un lourd travail en amont, une réflexion et une analyse sur la situation actuelle, ce qui n’est pas toujours possible.

Une autre solution peut être envisageable plus facilement : digitaliser son processus de recrutement. Véritable « quick win » à mettre en place, la digitalisation offre de nombreux avantages au recrutement pour un coût modeste à l’échelle d’une entreprise. Concrètement, il est possible de centraliser son recrutement sur un seul logiciel. Par exemple, le logiciel DigitalRecruiters vous permet de gérer votre recrutement de A à Z, depuis la création et la diffusion des offres d’emploi à la gestion des candidatures, en passant par la pré-qualification des candidatures, et même la gestion du RGPD et de la sécurisation des données que vous stockez ! Le Hub ainsi offert par ce type de solutions simplifie le recrutement, et autorise les responsables RH à consacrer plus de temps aux missions à plus forte valeur ajoutée !

La réduction des délais de recrutement n’est pas à prendre à la légère et nécessite une réelle réflexion autour des enjeux qu’elle représente. Avant même de réaliser cette analyse, il est fondamental de se positionner par rapport aux autres entreprises, car c’est surtout cette information qui déterminera, si oui ou non, le processus de recrutement mis en place, mérite d’être accéléré et adapté. Attention cependant à ne pas être trop gourmand, car même si des solutions existent, il faudra toujours laisser au recrutement prendre le temps de l’humain, élément indispensable à la réussite d’un recrutement !