Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Meilleurs jobs du monde : découvrez 5 métiers de rêve

Meilleurs jobs du monde : découvrez 5 métiers de rêve

D’après une enquête LinkedIn, près d’un tiers des américains sondés déclarent occuper le poste dont ils rêvaient quand ils étaient enfants, à peu de choses près !

Astronaute, médecin, super-héros, ou rockstar, nous étions tous bien loin d’imaginer ce que nous ferions plus tard comme métier. À l’époque, les termes « TPE », « PME », ou encore « société » nous étaient inconnus, et nous composions avec ce que nous connaissions. Puis vint la progressive découverte du monde professionnel et des métiers qui le composent. Nous découvrons alors d’autres voies, étiquetées plus « sérieuses » ou « raisonnables », et nous nous mettons alors sérieusement à envisager des filières telles que le marketing, le commerce, ou encore les ressources humaines. Pourtant, qui a dit que nos rêves ne pouvaient pas devenir réalité ? Entre jobs de rêve, et emplois à la frontière de l’inimaginable, les propositions ne manquent pas ! Et si vous aussi, vous vous laissiez tenter par une folle proposition ?

Testeur de séjours touristiques

Quitte à voyager dans des lieux paradisiaques, pourquoi ne pas être payé pour le faire ? En général, le schéma classique dont nous avons l’habitude, c’est plutôt de travailler, d’économiser, puis ensuite poser sa semaine de congés pour réaliser le voyage dont on rêve tant. Certes le travail proposé est en CDD, mais personne ne se ferait prier pour postuler à cette annonce. Proposée par la start-up Française Sejourning très récemment, le poste vous fera partir pendant 3 mois visiter les plus beaux lieux de France, tous frais payés, en plus d’être rémunéré 3300 € bruts mensuels. Ce qu’on vous demande ? Faire profiter de votre voyage à des milliers d’internautes en laissant relayer vos témoignages sur les réseaux sociaux par le groupe e-loue, racheteur de Sejourning. L’idée est de pouvoir créer une vitrine vivante de tous les services qu’offre l’entreprise. Plusieurs lieux ont déjà été prévus par l’employeur, mêlant divers environnements tous plus différents les uns que les autres : mer ou montagne, ambiance estivale au bord de la piscine ou raclette hivernale, de quoi attirer des centaines de candidats !

Certaines sorties ont également déjà été programmées à l’avance, comme une sortie en VTT, ou encore une découverte de la navigation en mer, dans le but de promouvoir les possibilités de location d’objets qu’offrent le groupe. La start-up déclare ne pas chercher des compétences, ou un diplôme, mais plutôt « une personnalité ». Quoi qu’il arrive, vous pouvez toujours tenter votre chance jusqu’au 20 Avril, le début du contrat étant prévu le 1er mai. Nous aurons néanmoins une pensée pour la ou les personne(s) chargée(s) de trier les candidatures : évaluer la personnalité de plusieurs centaines de potentiels candidats ne sera pas une mince affaire !

Gardien d’une île paradisiaque australienne

Un travail avec logement et frais d’hébergement compris ! Restons dans le thème des voyages avec un événement presque historique, et qui a bientôt 10 ans d’âge. Si certains avaient cru à une fausse information, l’annonce était pourtant bien sérieuse en 2009 : l’agence du tourisme d’Australie avait proposé à l’heureux élu un contrat à durée déterminée de 6 mois en tant que gardien de l’île de Hamilton, sur la grande barrière de corail. Payé 14 000€ par mois, l’offre consistait à séjourner sur l’île sur laquelle se trouvait une somptueuse villa avec golf et piscine, le tout offrant vue sur la mer.

À l’époque, l’annonce avait attiré plus de 35 000 candidatures venant de très nombreux pays. Résultat : avant même que l’opération n’ait commencé, l’agence s’était déjà faite une immense publicité à l’internationale ! Tout comme le précédent job, le salarié avait pour tâche de tenir à jour un blog, sur lequel il devait raconter son expérience, en mettant notamment en avant les actualités de l’agence.

« Câlineur » de bébés pandas

Vous aurez la lourde tâche de procurer autant d’affection qu’une maman panda à ses bébés ! Non, vous ne rêvez pas, ce job a bel et bien été proposé par une organisation tout à fait sérieuse : le centre de recherche et de protection des pandas de Ya’an, en Chine. Plus simple d’accès qu’un travail de vétérinaire en termes de formation, ce poste est toutefois fortement pris au sérieux par le centre, très soucieux du bien-être de ses résidents. En plus des 32 000$ par an de salaire, le job offre plusieurs avantages matériels, comme l’hébergement inclus, une voiture de fonction, ainsi que les repas quotidiens.

La mission est simple : toute la semaine, la personne a pour mission de tenir compagnie aux bébés pandas en les caressant, et en s’occupant d’eux. Une véritable opportunité à saisir pour oublier un job très stressant, quand on sait que la caresse d’animaux nous fait secréter naturellement des hormones antistress !

Dormeur professionnel

Le premier emploi du monde où l’on vous demandera de rester au lit pour aller à votre travail ! Vous aviez rêvé de rejoindre les astronautes quand vous étiez petit ? À défaut de réaliser ce rêve, vous pouvez au moins leur rendre service en participant à un programme de recherche de l’institut de Médecine et de Physiologie Spatiales ! Cet organisme toulousain recherchait en 2017 plusieurs volontaires pour rester coucher pendant 88 jours. Le but du programme de recherche ? Simuler des conditions physiologiques d’apesanteur, pour étudier les effets de cette situation sur le corps. Les candidats étaient invités à rester coucher sur un matelas en légère inclinaison, avec les pieds légèrement au-dessus de la tête.

Payé 16 000€ pour 3 mois de « travail », l’annonce paraissait tout de suite très alléchante. Pourtant, le job comprenait une partie qui pouvait en rebuter certains : la prise régulière de médicaments. En effet, l’objectif de l’expérience était d’étudier les bénéfices (ou non) de plusieurs compléments alimentaires et antioxydants sur le corps, pouvant potentiellement être utilisés en mission. Cependant, aucune substance testée n’était véritablement dangereuse sur le plan biologique, alors pourquoi se priver d’une telle expérience ?

« Happiness Manager », ou manager du bonheur

Et si le job de vos rêves, c’était simplement de rendre les autres gens heureux ? Finalement, il n’y a pas forcément besoin d’aller au fin fond de l’Australie pour trouver un travail sympa. Être « manager du bonheur », c’est même assez proche d’une fonction très classique en entreprise : les ressources humaines. La mission est simple : tout faire pour que les salariés aient le sourire en allant au travail le matin. C’est certain, ce travail ne se trouvera pas facilement dans une TPE ou une PME, qui n’auront sans doute pas le budget pour y consacrer un poste à temps plein. Cependant, certaines grandes entreprises ont franchi le cap : BlaBlaCar, ou encore Allô Resto par exemple, qui figurent en bonne position dans les listes de l’étude annuelle « Great Place To Work ». Les moyens consacrés sont simples, mais répondent à des problématiques de bien-être en entreprise : activités sportives, petits-déjeuners entre collègues, aménagement des locaux, séminaires d’été ou encore séances de yoga.

Et vous, que feriez-vous si l’opportunité d’un tel job vous tendait les bras ? La plupart des « meilleurs jobs du monde » ne proposent pas de mener une vie bien stable et prévisible, mais donnent plutôt l’occasion de vivre des expériences uniques et insolites. Des annonces qui nous rappellent que parfois, il faut sortir de sa zone de confort, tenter d’aller vers l’inconnu, et savoir prendre des risques !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Comment travailler sa marque employeur » ou à nous contacter directement.