Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Recruteurs, démarquez-vous de la concurrence !

Recruteurs, démarquez-vous de la concurrence !

Selon une étude Futurestep, 86% des RH pensent que se démarquer par l’innovation est un élément déterminant pour le recrutement !

Dans un contexte où le marché de l’emploi est marqué par un fort taux de chômage, on pourrait penser que seuls les candidats doivent faire des efforts pour mettre en avant leurs atouts et ainsi espérer décrocher un travail. Grave erreur ! Les entreprises doivent également séduire si elles souhaitent attirer les meilleurs candidats !

Certains profils sont très disputés par les compagnies, et si certaines ne font pas les efforts nécessaires pour se démarquer, elles passeront à côté du développement de leur activité et de leurs effectifs.

Pourquoi se démarquer de la concurrence est primordial pour recruter des candidats ? Quels sont les leviers de démarcation employeur à actionner ? Éléments de réponse dans cet article.

Les enjeux d’un bon démarquage !

Selon une étude Randstad datant de 2017, 78% des candidats effectuent des recherches sur une entreprise avant d’y postuler !

Intéresser et retenir

La majorité des candidats font des recherches sur les entreprises avant de postuler, un premier constat qui motive fortement les sociétés à se différencier. Certains profils très prisés sur le marché candidats, notamment ceux travaillant dans le domaine de l’informatique, ont le choix entre de multiples entreprises qui leur font les yeux doux. Selon une étude du cabinet Deloitte, 66% des candidats effectuent leur choix final en fonction notamment des valeurs prônées par les sociétés. Ainsi, le contenu du poste en soit est donc loin d’être suffisant, tout comme la rémunération, pour convaincre les profils pénuriques.

Le deuxième constat qui peut pousser les entreprises à se démarquer concerne la rétention des salariés. Le rapport entre les collaborateurs et leur société a drastiquement changé au fil des décennies. Il est rare à présent de voir un jeune diplômé vouloir effectuer toute sa carrière professionnelle au sein d’une même structure. La tendance générale actuelle montre même qu’il est de l’intérêt des collaborateurs de gérer leur propre carrière, contrairement à la tendance antérieure où un salarié progressait et montait en responsabilité au sein d’une seule et même entreprise.

Ce deuxième constat est aussi important que le premier. Un collaborateur qui a eu l’opportunité de progresser au sein de vos effectifs est une perte regrettable, et sera difficile à remplacer au regard de son expérience acquise et de sa connaissance de l’entreprise. Cela illustre bien la problématique associant ces deux enjeux, à savoir comment améliorer la capacité d’une entreprise à attirer et également retenir les meilleurs éléments.

Quel lien entre rétention de salariés et recrutement ? Ces deux éléments impliquent directement l’activité de vos chargés de recrutement. En effet, c’est lors de l’entretien que vos professionnels du recrutement pourront vendre votre entreprise et ainsi se démarquer, enclenchant par la même occasion les leviers permettant à votre entreprise de fidéliser ses collaborateurs. (Projection du plan de carrière dans l’entreprise, diffusion de l’esprit d’entreprise, mise en avant des avantages RH prévus pour les salariés, etc.)

Quels leviers utiliser pour se démarquer ?

Selon une étude Textkernel, 60% des RH considèrent que l’expérience candidat est un levier pour améliorer les process de recrutement !

Votre identité est votre meilleur atout !

Le recruteur, véritable porte-étendard et premier contact direct de l’entreprise du point de vue du collaborateur, peut intervenir sur différents points afin de permettre à votre société de se démarquer.

Si l’on s’intéresse d’abord au court terme, le recruteur peut tout à fait se démarquer en soignant l’expérience candidat. Concept apparu dans les années 80 au sein du marketing RH, cette notion s’est fortement développée ces dernières années pour s’imposer comme étant l’un des leviers fondamentaux pour se démarquer ! Renvoyant au ressenti du candidat après avoir suivi votre process de recrutement, si celui-ci est négatif vous pourriez dès lors subir un certain nombre de conséquences négatives sur le long terme.

Négliger le traitement d’un candidat, c’est s’exposer à propager une image négative de votre société. Les collaborateurs associeront une expérience négative à votre entreprise et s’éloigneront d’elle. Si votre cœur de métier nécessite un contact permanent avec des clients, vous vous exposez alors à un impact sur votre marque commerciale.

Si la majorité des candidats sortant de votre process de recrutement en gardent une mauvaise image et la transmettent à leur entourage professionnel et personnel, alors l’impact sur votre marque employeur influera directement sur votre capacité à attirer de nouvelles candidatures.

L’une des premières recommandations est donc de prendre soin des candidats en leur faisant notamment un feedback, même si l’avis final est négatif, ou en innovant dans votre process de recrutement, tout en s’assurant d’une certaine cohérence dans le système d’évaluation proposé.

Le deuxième levier que les recruteurs peuvent employer, et qui est d’ailleurs relié au premier, concerne la marque employeur. Il s’agit cette fois-ci des valeurs qui sont véhiculées par l’entreprise, et qui peuvent recouvrir un large panel de domaines. Votre recruteur peut notamment s’appuyer sur une politique active de développement de compétences ou encore un dispositif de mobilité interne attractif.

La marque employeur implique que les promesses faites aux candidats soient suivies d’actes concrets. En effet, des collaborateurs qui s’attendaient à rejoindre une société dans laquelle le code de valeurs correspondait au leur, mais qui au final se rendent compte du décalage entre ce qui a été annoncé et la réalité, n’auront qu’une seule envie : partir.

Le travail de rétention des talents démarre ainsi dès l’étape de l’entretien de recrutement. Vos recruteurs incarnent les valeurs et la culture de votre société, ils sont les premiers ambassadeurs de votre marque employeur. De ce fait, lorsqu’ils prennent soin des candidats, ils véhiculent l’image d’une entreprise qui sait prendre soin de ses collaborateurs.

Réussir à se démarquer : mises en application concrètes

Selon une étude Médiamétrie, 70% des jeunes diplômés souhaiteraient pouvoir candidater directement depuis leur smartphone !

Faîtes la différence !

Si vous souhaitez adopter des modes de recrutement plus digitaux et ainsi attirer des profils IT, ou plus généralement, des profils issus de la « Génération Z », il existe des solutions. Par exemple, certaines applications permettent aux professionnels de se rencontrer sur la base de leur profil matchant ainsi leur personnalité ou encore leur localisation. C’est le cas notamment de l’application Shapr, qui facilite le networking entre professionnels, bouleversant les relations entre candidats et recruteurs.

Vous pouvez également vous servir d’autres applications très connues telles que Snapchat. Grâce à des filtres géolocalisés, vous pouvez vous faire remarquer par les individus étant situés proches de vous et ainsi repérer les candidats disponibles dans un rayon proche de votre site entreprise.

Enfin n’hésitez pas à associer vos collaborateurs au développement de votre marque employeur, les mieux placés pour parler du quotidien de votre entreprise. Les mettre en avant lors d’évènements tels que des afterworks recrutement, vous permettra de vous différencier dans votre approche candidats en proposant des témoignages concrets sur votre mode de travail !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Comment travailler sa marque employeur » ou à nous contacter directement.