Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Les 5 piliers de la marque employeur

70% des dirigeants d’entreprises considèrent la marque employeur comme une priorité majeure (Etude Linkedin, Statut de la marque employeur, 2012).
L’image que dégage une entreprise est cruciale tant pour ses clients que les salariés qu’elle souhaite recruter. De plus en plus de candidats accordent de l’importance aux valeurs véhiculées par l’entreprise. Et si l’image est trop négative, ils ne postulent pas.
Les sociétés rayonnent par leur marque employeur qui regroupe 5 piliers fondamentaux, tous indépendants les uns des autres. Quels sont-ils et qu’apportent-ils à vos employés ? 

1. Les avantages sociaux

Selon une étude d’Aon, le cumul des avantages sociaux représente un surplus moyen de 30% sur le salaire net.

2 types d’avantages sociaux se détachent : les avantages obligatoires et ceux en nature.

La législation française prévoit de multiples dispositions afin que les salariés se sentent bien au sein de leur entreprise. Nombreux sont les avantages : remboursement de la moitié du titre de transport, mutuelle prise en charge, congés payés ou encore participation aux frais de restauration à midi, télétravail …. Ils sont plus ou moins généreux selon la taille de la société. Les avantages sont également calculés par rapport aux besoins réels des employés et de façon à rester cohérents avec les valeurs de la société.

Les avantages sociaux dits « en nature » sont différents dans leur mise en pratique. Ils sont à la fois limités et réglementés. Certains d’entre eux apparaissent sur la fiche de paie du salarié car ils sont imposables, notamment les tickets restaurant. Les cadeaux sont, eux, tributaires d’un plafonnement par année et par salarié. D’autres avantages existent, comme la participation à l’abonnement de la salle de sport, le remboursement des frais téléphoniques, le logement, la voiture de fonction ou le bonus de cooptation. Ils sont plus ou moins nombreux selon l’entreprise et ses moyens.

2. La cohésion de groupe

Selon une étude réalisée par Steelcase, 59% des français trouvent que leur entreprise encourage le travail en équipe.

Proposer des activités à ses salariés favorise l’esprit d’équipe et les aident à mieux se connaître.

Organiser des voyages, week-ends ou événements sportifs devient tendance au sein de multiples sociétés. Si le concept existe depuis longtemps, il est seulement mis en place depuis quelques années en France. Tout type de structure a la possibilité de proposer des activités à ses salariés. Il n’y a pas besoin d’un budget très élevé, l’objectif étant de passer du temps ensemble. After-work , après-midi karting, séance de cinéma, soirée karaoké, escape game, de nombreuses sorties sont abordables pour les entreprises. Et les professionnels du secteur des loisirs offrent des réductions spécifiques rendant l’accès plus facile.

Afin d’être sûr que l’activité plaise à tous, des sondages sont effectués dans l’entreprise. Les employés sont directement engagés dans la prise de décision pour les plus petites structures.
De la même façon, les loisirs internes aident au développement de la marque employeur. Contrairement à ce que l’on pense, les bornes d’arcades, tables de billard ou baby-foot ne font pas baisser la productivité. Il en est de même pour les sociétés où les employés décident de leurs congés et disposant d’aire de repos dans leurs locaux de travail.
Faire une pause lors d’un accès de fatigue aide à une meilleure concentration et augmente l’efficacité.

3. La communication

D’après une étude Harris Interactive, 5,8 millions d’euros ont été dépensés en 2016 par les entreprises dans le cadre de leur communication corporate interne et externe.

La communication interne constitue le ciment d’une marque employeur.

La communication est importante pour les employés, qui s’identifient plus facilement à cette entité. Ils font partie intégrante de la société et participent à un projet commun.
Divers outils se tiennent à disposition des entreprises afin de favoriser la communication entre tous les employés. Des solutions ludiques existent, comme une télévision pour les informations hebdomadaires, un chat, des heures dédiées à l’échange entre managers et salariés ou des e-mails.
Développer sa culture d’entreprise rend les salariés plus heureux au travail et plus productif. Un employé qui se sent bien a plus envie de s’investir pour son entreprise.

4. Les techniques de management

37% des français pratiquent le télétravail en France, contre 60% dans les pays du Nord de l’Europe. (Etude Audencia, Business School Management).

Le management en France est souvent décrié : peu de télétravail accepté, pyramide hiérarchique trop rigide, obligation de respecter des heures de bureau spécifiques … Face à ce problème, les pays anglo-saxons ont opté pour une solution qui porte ses fruits : former les manager.

Pour une marque employeur, l’aspect humain et la valorisation des salariés devient crucial.

Le rôle du manager est de montrer l’exemple, ne pas accabler de travail les salariés et être juste. La partie la plus complexe de ce travail consiste à comprendre chaque employé afin de lui donner des missions adaptées à ses compétences et son envie de challenge. L’une des théories les plus utilisées par les managers actuels est celle d’Apter. Cette théorie du renversement veut qu’un être humain passe d’une émotion à l’autre en peu de temps.

En observant des salariés, le manager est capable de gérer son équipe et faire face aux problèmes avant qu’ils ne se déclenchent. Il peut s’agir de ne pas faire travailler ensemble deux personnes aux caractères non compatibles afin de conserver une bonne entente dans l’équipe.

5 . Les valeurs de l’entreprise

Innovation, respect, intégrité, esprit d’équipe et satisfaction client constituent les 4 valeurs plus importantes pour les entreprises françaises. (Index International des Valeurs Corporate, 2013).

Essentielles pour la marque employeur, les valeurs d’une société constituent son image et favorisent l’esprit d’appartenance.

Les valeurs décrivent la manière de travailler au sein de l’entreprise et sont utiles lors du recrutement d’un nouvel employé. Employer une personne qui partage les mêmes idées reste important pour disposer d’une équipe soudée et sur la même longueur d’onde.
Les valeurs d’entreprise sont différentes selon le pays où l’on travaille. En Allemagne, tout ce qui est en rapport avec la société prime ; en Italie ce sont les compétences qui sont mises en avant ; en Angleterre et aux Etats-Unis, la morale se place au-dessus de toute autre valeur. (Etude de l’agence de conseil Wellcom et du réseau international Ecco).

D’après cette même étude, le respect qui est en 2ème position en France ne se trouve qu’à la place n°9 au niveau mondial. A contrario, la valeur de qualité est 2ème mondialement et 6ème pour les entreprises françaises.
La marque employeur se divise donc en 5 valeurs qui se complètent pour créer l’identité de l’entreprise. La marque employeur change avec le temps pour se centrer désormais sur l’humain et son bien-être. Dans ce contexte, elle est utilisée pour rendre attractive une société et recruter les meilleurs talents.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Comment travailler sa marque employeur » ou à nous contacter directement.