Blog, Marque employeur

Comment lutter contre l’absentéisme au travail ?

Selon un baromètre établi par AG2R La Mondiale, un salarié en France s’absente environ 16 jours par an, ce qui…

9 min

Selon un baromètre établi par AG2R La Mondiale, un salarié en France s’absente environ 16 jours par an, ce qui place le pays devant l’Allemagne ou la Grande Bretagne !

Phénomène problématique au sein du monde du travail, l’absentéisme attire de plus en plus l’attention des différents acteurs de l’entreprise. Objet d’étude complexe et controversé, même les spécialistes ne parviennent pas à se mettre d’accord sur une définition consensuelle. Nous pouvons néanmoins mettre en avant certains éléments.

L’absentéisme est caractérisé par des absences répétées d’une personne sur son lieu de travail. À partir de cette définition, d’importants écarts émergent entre les experts. Certains débattent quant au caractère volontaire ou non de ces absences, tandis que d’autres ne sont pas d’accord sur les caractéristiques à mettre en avant. Comment reconnaître un véritable phénomène d’absentéisme ? Doit-on prendre en compte la fréquence ? La durée ?

Toutes ces questions posent problème, notamment pour lutter contre l’absentéisme au travail. Dans cet article, une analyse des causes qui peuvent entraîner de l’absentéisme au travail et des conséquences de ce phénomène, ainsi que les potentiels leviers d’actions à mettre en place.

Les causes de l’absentéisme au travail

Selon une étude Malakoff Médéric datant de 2017, 11% des salariés ont reconnu avoir demandé au moins une journée d’arrêt à leur médecin en 2016 !

Un sujet bien plus complexe qu’il n’y paraît !

Si les éléments permettant de définir l’absentéisme font débat, alors imaginez les causes ! En effet, celles-ci peuvent varier en fonction des entreprises, et même des différents établissements au sein d’une même société ! Elles peuvent également varier en fonction des métiers ou de l’âge de la population concernée.

Les causes peuvent être directement subies par les salariés. C’est le cas par exemple des accidents de travail ou de trajet, mais elles peuvent également être le résultat d’une lente usure et provoquer alors des arrêts pour cause de maladie professionnelle.

Il est communément accepté de dire que les absences des employés sont le plus souvent générées par leurs conditions de travail. Par ailleurs, on peut mettre de côté les problèmes plus personnels, comme les problèmes affectant le relationnel, la vie familiale ou personnelle, dans la mesure où les origines de ces absences sont spécifiques.

Dans le cadre d’absences dues à de mauvaises conditions de travail, sans que cela ne soit provoqué par un accident du travail, on observe que les arrêts sont d’abord courts et répétés avant de devenir de plus en plus long. En revanche, si un collaborateur s’absente pour des raisons personnelles, on remarque que l’absence en question est bien plus ponctuelle. Il peut s’agir par exemple d’un congé pris pour des obsèques d’un membre de sa famille.

Cette tendance s’inverse au fur et à mesure que l’on avance en âge. En effet, les arrêts sont alors bien plus longs et peuvent être dus à une mauvaise adaptation des collaborateurs aux évolutions du poste.

Ce sont donc les éléments du quotidien de l’entreprise qu’il faut analyser si l’on veut comprendre d’où proviennent ces absentéismes. Cela peut par exemple concerner les horaires de travail, le cadre managérial, l’équipement des collaborateurs ou encore l’ambiance au travail. Tous ces éléments peuvent jouer sur le moral des collaborateurs et les pousser à s’absenter.

Ces multiples causes d’absence nécessitent la mise en place de solutions adaptées par les entreprises pour lutter contre l’absentéisme.

Les conséquences directes de l’absentéisme au travail

Selon une étude menée par le cabinet Ayming Consulting, l’absentéisme au travail coûterait chaque année 60 milliards aux entreprises françaises !

Des conséquences financières et organisationnelles importantes

L’absentéisme suscite de plus en plus d’intérêt dans le monde de l’entreprise pour plusieurs raisons. La première conséquence, et la plus prévisible, concerne une baisse drastique de la productivité. Si cela concerne un seul collaborateur, les effets sur votre équipe ne se feront pas immédiatement sentir. Cependant si une grande partie de vos effectifs est concernée par ce phénomène d’absence, attendez-vous à des impacts financiers non négligeables sur l’activité de votre entreprise ! En outre, le travail peut être rendu avec du retard, ou encore être mal effectué, ce qui est un problème bien plus insidieux.

L’absentéisme a également des effets sur les collaborateurs qui sont présents en entreprise ! Cela peut affecter leur moral et leur motivation dans la mesure où la charge de travail doit être redistribuée. Ceux qui sont donc toujours au sein de votre entreprise sont susceptibles de subir les conséquences des absences des autres salariés de façon directe, ce qui entraînerait alors un cercle vicieux. Les salariés assurant le « back-up » doivent travailler plus : il s’agit donc d’un phénomène qui doit être pris au sérieux et combattu dès le début !

Certaines entreprises gèrent d’ailleurs plus ou moins bien ce genre de situation. Selon la façon dont le collaborateur absent a prévenu sa hiérarchie, la réorganisation des tâches peut se faire à la dernière minute et entraîner une grande confusion. Les rôles doivent être redistribués, ce qui peut remettre en question l’activité des collaborateurs au quotidien. Par ailleurs, la productivité doit être maintenue et ces derniers se doivent de s’adapter au plus vite !

Tout cela, en plus d’entraîner un coût financier important à l’échelle nationale, met sous tension l’ensemble des acteurs de l’entreprise et les confronte à plus d’insécurité. La cascade de conséquences peut aller jusqu’à un important taux de turnover, ce qui fragiliserait d’autant plus votre entreprise.

Au regard de ces conséquences dramatiques, voyons quels sont les leviers pouvant être actionnés pour lutter contre le fléau de l’absentéisme au travail.

Les leviers d’action : se rapprocher de ses salariés

Selon une étude menée par OpinionWay, l’absentéisme en France aurait augmenté de 17% entre 2014 et 2015, il est important d’agir !

Sollicitez tous les acteurs de l’entreprise !

Des solutions existent pour contrer ce phénomène, et elles ne sont pas forcément coûteuses à mettre en place. Il s’agit plutôt d’une nouvelle façon de voir le travail dans certaines situations et donc de changer de « mindset ».

Ces recommandations permettent dans un grand nombre de cas d’envisager des solutions une fois que le problème a été clairement identifié. Cependant, comme les causes sont nombreuses, aucune solution précise ne peut être avancée.

Pour commencer, les responsables, les managers ou tout autre acteur de l’entreprise ayant de l’influence dans la prise de décisions doivent faire preuve de plus d’écoute auprès des collaborateurs ou des Instances Représentatives du Personnel. Ils pourront alors plus précisément prendre en compte les besoins qui sont exprimés par les salariés et estimer la marge de manœuvre disponible pour régler la situation.

Les managers doivent également s’assurer que les collaborateurs soient suffisamment en confiance afin de s’exprimer sur le sujet. Ce sont les salariés qui vivent les conditions de travail identifiées comme étant problématiques qui sont les plus à même de faire avancer les choses. Les responsables doivent de leur côté accepter que l’absentéisme représente un problème bien plus complexe qu’il n’y paraît et qu’il est important de trouver des solutions pour le limiter.

Cela permettra ainsi de clairement établir le constat et d’identifier précisément les causes de l’absentéisme. Ensuite, il conviendra de mettre en place un plan sur mesure afin de corriger le tir et ainsi préserver vos collaborateurs de toute situation professionnelle à risques pour sa santé ou anxiogène. Veillez à associer le management, que ce soit à travers des programmes de formation ou avec des campagnes de sensibilisation. C’est lorsque l’ensemble des acteurs de l’entreprise entre en scène que la lutte contre l’absentéisme au travail peut se faire de manière efficace !

Sujet de plus en plus pris au sérieux en France, l’absentéisme ne cesse d’entraîner des coûts financiers et des désorganisations majeurs dans les entreprises. L’objet d’étude est bien plus complexe qu’il n’y paraît, et ses causes sont multiples et bien souvent propre à un environnement de travail. Cependant ne baissez pas les bras face à l’absentéisme de vos salariés ! Les conséquences sont réelles, aussi bien pour vos collaborateurs que pour votre activité et des solutions existent. Débutez par un diagnostic de la situation en collaboration avec vos salariés et mettez en place des solutions adaptées et calibrées en lien avec votre management. Dès lors, vous aurez toutes les clés pour lutter efficacement contre l’absentéisme !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Comment travailler sa marque employeur » ou à nous contacter directement.

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité

À propos de l'auteur

Dalale Belhout

Spécialisée en recrutement digital et marketing RH, Dalale a accompagné des décideurs dans le déploiement de leur stratégie de recrutement et de marque employeur avant de rejoindre DigitalRecruiters en tant que Responsable Content Marketing. Diplômée de la Burgundy School of Business, elle est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au recrutement et à la gestion des candidatures en mode SaaS.