Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Le guide de l’engagement des collaborateurs

Engagement collaborateur - Unsplash 03

L’engagement des collaborateurs est au cœur des stratégies mises en place par nombre d’entreprises sur le long terme. L’objectif étant non seulement d’engager mais de fidéliser des collaborateurs. Un manager se doit d’affiner sa stratégie de recrutement et penser au processus d’accompagnement en la matière.

Les questions à se poser avant le recrutement 

Un manager se doit de prendre en considération les attentes de ses futurs collaborateurs. Il doit pour cela s’assurer que l’entreprise a mis en place un plan pour disposer d’une bonne expérience collaborateur. Pour que leur engagement s’inscrive sur le long terme, il faudrait voir dans quelle mesure les salaires et les bénéfices proposés par l’entreprise cadrent avec les aspirations de la recrue. Le volet financier est d’une importance cruciale. C’est un moyen d’attirer les meilleurs éléments et maintenir leur motivation intacte. Mais aujourd’hui, bien plus que la rémunération, c’est le sens même du poste qui va susciter l’intérêt d’un profil exigeant, et par extension, les valeurs de l’entreprise. 

C’est la raison pour laquelle il est primordial de mettre en place une grille d’évaluation efficace. Elle aura pour but de cerner le profil susceptible de correspondre aux valeurs et aux canons de l’entreprise. Pour parer à tout imprévu, le manager scrutera le CV du postulant en confrontant ses différentes compétences aux exigences du poste. Un test psychotechnique n’est pas à exclure.

À lire aussi : Comment intégrer les tests de personnalité à votre processus de recrutement ? 

Engagement collaborateur - Unsplash 01

C’est à un exercice de projection et d’anticipation que devra se livrer la personne en charge du recrutement au sein d’une entreprise. Elle peut s’appuyer sur les principaux enseignements qu’elle a pu tirer de l’expérience collaborateur. Il sera facile de déterminer les aspects techniques et humains à privilégier en vue d’attirer des personnes pouvant facilement s’adapter à la culture de l’entreprise. L’objectif final sera de mettre à la disposition de l’entreprise, des employés activement engagés, à savoir des employés enthousiastes et soucieux de contribuer à l’essor de leur organisation. 

Il ne s’agit pas d’un simple engagement contracté avec l’employeur mais avec l’entreprise et ce, dans la perspective de développer son image de marque. De plus en plus de sociétés reconnaissent l’importance d’engager des collaborateurs particulièrement comme le démontre l’étude Gallup. 

Tendance à la hausse de l’engagement aux USA. - Source : Etude Gallup

Tendance à la hausse de l’engagement aux USA. – Source : Etude Gallup

Ces employés vont se distinguer par une productivité remarquable et avoir un taux d’absence très faible. Le bien-être qu’ils éprouvent va se refléter de façon bénéfique sur l’image de l’entreprise. Dès lors, bien sélectionner ses futurs collaborateurs est un socle sur lequel se construiront les futurs succès.

À lire aussi : Bien-être au travail : bienfaits et impacts sur la motivation et la productivité des salariés 

Susciter l’engagement dès l’onboarding

Une fois le recrutement accompli, il faudra songer à intégrer du mieux possible les nouveaux collaborateurs. Pour ce faire, le manager s’attellera à créer une expérience engageante dès l’onboarding, un processus auquel recourt une entreprise pour mettre la nouvelle recrue dans les meilleures conditions possibles. L’onboarding s’effectue de différentes manières :

  • Eviter la surcharge de documents : il est conseillé de ne pas surcharger le nouvel arrivant de papiers afin qu’il garde sa sérénité. Au lieu de le contraindre à remplir et apposer sa signature à une série de formulaires, il est préférable de lui faire part d’une version électronique de tous ces documents; 
  • Prévoir une première journée exceptionnelle : il faut veiller, dès la journée de présentation, à ce que la nouvelle recrue connaisse de près les nouvelles équipes. L’idéal serait de programmer un déjeuner de travail pour instaurer une bonne convivialité entre la recrue et ses nouveaux collègues. L’esprit de corps dont il témoignera lui fera prendre conscience du niveau d’engagement très élevé qui règne au sein de l’entreprise ;
  • Désigner un parrain pour chaque nouvel employé : c’est le meilleur moyen pour le nouvel employé de prendre ses marques dans l’entreprise. Sachant qu’il peut se sentir quelque peu embarrassé à l’idée de s’adresser systématiquement au manager. Il aura toujours la possibilité de solliciter son mentor. Celui-ci saura l’orienter dans la gestion de ses différentes tâches.
  • Être créatif : Il est essentiel de bien préparer la période d’onboarding. Celle ci devra être interactive et instructive. Pour cela, pourquoi ne pas s’inspirer des méthodes du Design Thinking afin de créer un programme en forme de parcours où les étapes d’intégration et de formation ressembleraient plus à des étapes ludiques.

Créer de l’engagement dès l’onboarding est une façon de démontrer qu’un manager est en mesure de répondre aux besoins spécifiques de ses collaborateurs.

À lire aussi : Qu’est-ce qu’un bon processus d’onboarding ? 

L’engagement du collaborateur à travers l’évolution et la formation continue 

engagement-collaborateur-unsplash-02.jpg

L’engagement du collaborateur nécessite de lui exposer clairement un plan d’évolution clair et transparent. Il doit avoir la possibilité de se projeter dans le futur de l’entreprise. Il est aussi conseillé d’instaurer une communication personnalisée avec chaque collaborateur et de lui faire part de la reconnaissance qu’il mérite. Cette approche est de nature à favoriser la rétention des meilleurs éléments. Pour continuer à les stimuler, il serait judicieux d’instaurer une formation centrée sur le design thinking. Il pourrait constituer l’axe majeur d’un plan d’évolution et de formation continue en raison de ses multiples avantages :

  • Impliquer constamment tous les employés dans un processus d’innovation et de développement : le collaborateur se sentira pleinement engagé dans la conception de toutes sortes de produits ou de services ; 
  • Développer un climat de confiance
  • Favoriser une parfaite interaction entre l’individu et le collectif. Le design thinking se fonde sur une approche participative qui se veut ouverte sur l’extérieur. L’harmonie entre l’individu et son environnement immédiat en est la clé ;
  • Tirer le meilleur de l’expérience utilisateur (« démarche UX ») pour enrichir l’expérience collaborateur (« Employee eXperience, EX ») ;
  • Développer simultanément la rigueur et l’ingéniosité, deux qualités complémentaires indispensables à la pérennité d’une entreprise.

La maîtrise du design thinking va favoriser une meilleure digitalisation des entreprises : la conduite des projets ou l’encadrement des équipes seront parfaitement optimisés. 

Ce guide de l’engagement des collaborateurs vous fournit un bref aperçu sur les principaux principes à respecter : nécessité de préparer minutieusement le processus de recrutement, importance de l’accompagnement des nouvelles recrues et élaboration d’une formation continue « engageante ».

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger le chapitre de notre livre blanc « Les principaux risques liés au recrutement et leurs impacts » ou à nous contacter directement.

Article co-écrit avec Alain Devigne, Blog UX

Crédit photo : Unsplash

Livre Blanc : L’Expérience candidat : le «crash test» de la marque employeur

Vous êtes-vous déjà mis à la place d’un candidat ? Avez-vous imaginé quelle vision a-t-il de votre entreprise, son ressenti,? Non ? Lisez ce chapitre !