Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Le télétravail, une solution aux problèmes de recrutement ?

Le télétravail, une solution aux problèmes de recrutement ?

Selon l’enquête « Regards des salariés et des entreprises du privé sur le télétravail » réalisée par Malakoff Médéric en novembre 2017, plus de 56% des salariés non télétravailleurs aimeraient bénéficier du dispositif si leur entreprise le proposait !

La récente réforme du Code du Travail menée par le gouvernement Macron fait la part belle au dispositif de télétravail. Devenu plus qu’un simple phénomène de mode, le télétravail a su se faire une place au sein des entreprises françaises et déjà plus d’un français sur quatre en bénéficierait de manière informelle !

Devant l’intérêt suscité par cette nouvelle forme de travail, l’État a décidé d’en assouplir les règles afin de transformer le télétravail en élément d’attractivité pour les entreprises rencontrant des problèmes de recrutement et/ou d’organisation RH.

En quoi le télétravail représente-il un enjeu de recrutement pour les entreprises en mal de salariés et désireuses de fidéliser leurs effectifs en place ?

Dans cet article, une explication du concept de télétravail et une réflexion autour de la transformation induite par ce nouveau dispositif.

Le télétravail : état des lieux en France

Selon l’étude réalisée par Malakoff Médéric, près d’un salarié sur quatre bénéficierait d’un dispositif de télétravail de façon informelle !

Le télétravail, facilité par les récentes ordonnances réformant le Code du Travail

Le télétravail peut se définir comme étant un mode de travail réalisé hors des locaux professionnels, généralement au domicile du salarié, par le biais des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le salarié volontaire, et après accord de son employeur, travaille donc à distance depuis un autre local que celui de son entreprise.

Les récents changements apportés au Code du Travail ont modifié le cadre juridique d’exercice du télétravail. En effet, dorénavant, les modalités du télétravail sont négociées dans le cadre d’accords collectifs, voire directement par l’employeur en accord avec le CSE, Comité Sociale Économique de l’entreprise. Le nouveau texte de loi précise ainsi les conditions de travail des télétravailleurs, les règles d’acceptation du télétravail ou encore de contrôle de ces salariés et notamment de leur temps de travail effectif.

Ainsi, en 2018, le télétravail octroie les mêmes droits aux salariés travaillant à distance qu’à ceux exerçant leur activité dans les locaux de l’entreprise.

Néanmoins, il est à noter une différence concernant le financement de ce mode de travail. En outre, désormais, le salarié doit financer lui-même son matériel, ses logiciels de travail et autres abonnements nécessaires au bon exercice de ses missions. Initialement supportés par l’employeur, les coûts du télétravail sont maintenant à la charge du salarié. Le nouveau texte de loi oblige également les employeurs à motiver de manière objective un éventuel refus de télétravail à un salarié. De plus, le télétravail, au même titre qu’un mode de travail classique, donne le droit à la considération des accidents de travail ou de trajet ainsi qu’à la reconnaissance des heures supplémentaires.

Dans une autre mesure, le télétravail nouvelle formule, représente une alternative intéressante de reclassement pour des salariés qui nécessitent un aménagement de leur poste de travail, ou de leur temps de trajet. Le refus d’accepter de faire du télétravail ne constitue pas un motif légitime de rupture du contrat de travail.

Selon l’enquête réalisée par Malakoff Médéric sur le télétravail en France, plus de 68% des cadres déclarent vouloir bénéficier de ce dispositif si leur entreprise le permettait. Les trentenaires sont quant à eux plus de 63% à plébisciter le télétravail quand plus de 61% de femmes seraient prêtes à franchir le pas du télétravail si celui-ci leur était proposé.

Quand plus de 82% des entreprises déclarent que le télétravail est source d’un engagement plus fort des salariés, ils sont encore plus de 58% à déclarer ne pas savoir que les dernières ordonnances concernant le droit du travail ont sensiblement assoupli son application.

33% des salariés en télétravail se disent « très satisfaits » de ce système permettant de travailler à distance. Suppression du temps de trajet domicile-travail, planification en autonomie des horaires de travail, ou encore meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle, etc., sont les premières motivations invoquées par les télétravailleurs. Cependant qu’en est-il pour les entreprises ? En quoi le télétravail, largement plébiscité par les salariés, peut être un élément stratégique d’une politique de recrutement ou d’optimisation d’une organisation RH ?

Le télétravail : levier de recrutement pour les entreprises

Les jeunes générations ne veulent pas d’un bureau classique (93%), privilégient l’espace collectif au bureau individuel (73%) et indiquent que demain, ils travailleront en entreprise, mais aussi chez eux (55%), d’après une enquête de 2013 réalisée par la Chaire Immobilier et Développement Durable de l’ESSEC.

Le télétravail, un système qui profite aux salariés et aux entreprises

Le système de télétravail présente plusieurs avantages. Tout d’abord, du côté des salariés, ils sont nombreux à déclarer à être moins fatigués, moins stressés et plus performants en ayant la possibilité de travailler depuis chez eux. Côté employeurs, on observe également les effets positifs du télétravail.

En outre, plus de 82% des employeurs déclarent que le travail à distance est source d’une plus grande responsabilisation des salariés mais également d’un plus fort engagement de leur part. De plus, selon l’étude réalisée par Malakoff Médéric en novembre dernier, plus de quatre employeurs sur dix soulignent une optimisation des espaces de travail en entreprise et une diminution de l’absentéisme au sein des salariés en télétravail.

L’une des premières raisons évoquées par les entreprises favorisant la mise en place du télétravail est la volonté de proposer un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle à leurs salariés. Ils sont plus de 35% à vanter les mérites du télétravail dans l’amélioration de la qualité de vie au travail. En parallèle, plus d’un tiers des employeurs font un lien direct entre fidélisation des collaborateurs et possibilité d’exercer en télétravail.

Accompagné par le développement des nouvelles technologies et l’arrivée sur le marché du travail de la génération X, génération de jeunes travailleurs totalement connectés à l’outil digital, le télétravail prend tout son sens. En effet, le travailleur d’aujourd’hui est en demande d’une meilleure considération de ses conditions de travail, et notamment d’une balance plus juste entre vie professionnelle et vie personnelle. Le télétravail apparaît alors comme une réponse intéressante pour attirer ces nouveaux profils digitaux en quête de bien-être, mais également pour garder le personnel déjà présent en entreprise demandeur de plus de souplesse au quotidien.

Selon une récente étude réalisée par l’ESSEC, plus de 93% des travailleurs issus des jeunes générations ne souhaitent pas disposer d’un bureau classique. Ces travailleurs vont représenter plus de 75% de la population active en 2025, ainsi le télétravail peut s’avérer un atout dans l’attraction de ces nouveaux talents et devient un argument de recrutement à part entière.

Le télétravail permet d’agir directement sur la qualité de vie au travail des salariés. Il permet notamment de leur témoigner une confiance plus importante en les responsabilisant davantage. Les télétravailleurs s’organisent en autonomie pour gérer leurs missions à distance et bénéficient en cela de plus de souplesse dans l’organisation de leurs tâches quotidiennes. Ils en retirent une satisfaction plus importante et sont d’autant plus motivés à rejoindre ou à rester au sein d’une entreprise proposant la précieuse flexibilité apportée par le télétravail.

Le télétravail est un élément décisif dans le choix d’un candidat à rejoindre une entreprise. Ainsi, c’est un atout recrutement à ne surtout pas négliger dans votre politique d’acquisition des talents !

Si cet article vous a plu je vous invite à télécharger notre livre blanc « Innover dans ses recrutements ? » ou à nous contacter directement.