Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Soigner l’expérience candidat : une nouvelle approche du recrutement

Soigner l’expérience candidat : vers une nouvelle approche du recrutement

Selon une étude CareerBuilder de 2016, 86% des salariés estimeraient déjà avoir vécu une mauvaise expérience candidat lors d’un processus de recrutement. Cette idée est renforcée par une étude LinkedIn de 2017, qui montre que 30% des recruteurs investiraient dans une meilleure expérience candidat s’ils disposaient du budget nécessaire !

Selon une enquête Textkernel de 2015, plus de 92% des entreprises ne récolteraient pas de retour d’expérience des candidats. Ce chiffre peut paraître incroyable à l’heure où la guerre des talents fait rage. En effet, dans un contexte de pénurie de candidats, ne pas s’intéresser à leur ressenti peut entraîner des difficultés de recrutement supplémentaires.

Les réputations des entreprises se font et se défont au rythme d’avis sur les forums et de partages sur les réseaux sociaux. Négliger le parcours du candidat qui postule au sein de votre société, c’est négliger l’image que votre entreprise reflète à l’extérieur. Aujourd’hui, prendre soin des candidats est donc devenu un sujet central dans l’acquisition de talents.

Pourquoi faut-il prendre soin des candidats ? Comment sensibiliser les recruteurs aux méthodes privilégiant l’expérience candidat ?

Dans cet article, une explication de ce qu’est le « care candidat » et des astuces pour améliorer votre rapport aux candidats !

Que signifie prendre soin des candidats ?

Selon une étude CareerBuilder de 2015, 42% des candidats ayant eu une mauvaise expérience ne postuleront plus jamais dans votre entreprise, pire encore ils sont 22% à dire à leur entourage de ne pas postuler chez vous !

64% des candidats ne reçoivent pas de réponse à plus de la moitié de leur candidature

Le concept de « care candidat » signifie être attentif aux candidats, veiller à ce que le processus de recrutement se passe bien pour chacun d’entre eux. Durant tout le cycle de recrutement, le recruteur doit prendre soin de ses candidats, du premier contact mail ou téléphonique au suivi de la période d’essai.

Que signifie soigner ses candidats lorsqu’on est recruteur ? La démarche consiste à montrer du respect et de l’intérêt au postulant tout au long de la relation de candidature. Tout d’abord, il est nécessaire de respecter le candidat en montrant un professionnalisme et une rigueur sans faille. Fixer une heure de rendez-vous téléphonique ou physique, et ne pas la respecter est l’un des nombreux facteurs qui détériorent le lien avec le candidat. Ensuite, au cours du processus, tenir le candidat informé de l’avancée de sa candidature est la base d’une relation de confiance. En effet, le contacter pour lui faire des retours après chaque entretien réalisé, lui faire un débrief du compte-rendu avec les managers est un réel signe de respect envers lui. Contacter les candidats non retenus pour les informer de la suite donnée à leur candidature est un des aspects les plus négligés par les recruteurs. En outre, les recruteurs, gérant parfois des dizaines de postes ouverts simultanément, se retrouvent en difficulté pour réussir à faire un retour à chaque candidat. Néanmoins, il est essentiel de trouver une organisation qui permette au recruteur de respecter ses engagements et ainsi de faire un retour à tous les candidats. Aujourd’hui, des systèmes de gestion de candidatures vous facilitent la tâche et vous permettent de répondre à tous vos candidats en un simple clic.

Les entreprises investissent massivement dans les relations clients, offrant cadeaux et goodies aux plus importants d’entre eux. Il existe un parallèle entre vos clients et vos candidats. Soigner ses candidats en les considérant comme des clients est la première étape du développement d’une bonne marque employeur. Si vous respectez vos clients en répondant à leurs sollicitations, pourquoi alors ne pas respecter les candidats de la même manière ? Ces derniers, à l’heure du tout digital, sont devenus de véritables ambassadeurs de votre entreprise et peuvent également se retrouver en position d’être clients un jour. Imaginez alors un candidat malmené par votre service recrutement qui serait amené à devenir acheteur chez l’un de vos principaux clients ? Ou plus simplement, des candidats-consommateurs qui boycotteraient vos produits sous prétexte d’un mauvais traitement reçu lors d’une candidature antérieure.

Prendre soin des candidats va au-delà du respect légitime dont chaque recruteur doit faire preuve, ceci englobe votre marque employeur, voire même votre image commerciale dans une certaine mesure.

Durant le processus de recrutement, le recruteur doit se montrer bienveillant et adopter plus une posture d’échange que de « contrôle ». Les candidats se retrouvant parfois en position fragile. C’est notamment le cas pour les personnes recherchant du travail depuis un certain temps ou celles pour qui l’exercice de l’entretien est une réelle épreuve ! Faire preuve d’empathie envers les candidats est un bon moyen de savoir comment les accompagner au mieux durant le processus et donner une bonne image de vous et de votre société. Si dès le départ, le recruteur sent que le candidat ne correspondra pas à un besoin précis, il faut tout de même montrer du respect et de l’intérêt pour ce postulant qui pourra correspondre à un autre besoin dans le futur.

Soigner ses candidats, c’est également soigner son vivier de candidatures. En effet, garder contact avec les candidats non retenus est la meilleure manière d’activer rapidement un réseau de candidatures pour un futur besoin. Qu’en est-il aujourd’hui ? Comment se manifeste le « care candidat » en entreprise en 2017 ?

Comment sensibiliser davantage les recruteurs à l’expérience candidat ?

Selon Laurent Brouat, fondateur de LinkHumans, « répondre à tous les candidats ne devrait pas être mission impossible mais, au contraire, un avantage concurrentiel ! ».

60% des professionnels du recrutement considèrent l’expérience candidat comme une priorité

Malgré l’intérêt présenté par certains recruteurs pour l’expérience candidat, ils sont encore peu nombreux à réellement prendre soin du candidat durant l’intégralité du processus. Répondre aux candidats non retenus fait partie intégrante de la panoplie du recruteur bienveillant et respectueux de ses candidats.

Bien évidemment, répondre à chaque personne envoyant son CV de manière individualisée est quasi-impossible pour des recruteurs recevant plus d’une centaine de CVs par semaine, si ce n’est par jour. Néanmoins, répondre de manière personnalisée aux candidats ayant eu un entretien téléphonique ou physique est la moindre des choses. En ce qui concerne le flux de candidatures reçues, certains ATS vous permettront de répondre à chacun en fonction de la suite donnée à sa candidature. Bien que certains candidats considèrent ces mails automatiques de refus comme un manque de considération de l’entreprise, ils constituent une première réponse apportée aux candidats et peuvent être dans une certaine mesure personnalisés. Répondre individuellement aux personnes reçues en entretien est donc indispensable pour garantir une bonne expérience candidat à ces postulants.

Pourquoi certains recruteurs peinent à prendre soin des candidats ? Quelles sont les raisons qui poussent un recruteur à « négliger », consciemment ou inconsciemment, des postulants ?

L’une des premières raisons évoquées par les recruteurs, est celle du temps. En effet, ces derniers manqueraient de temps pour réussir à répondre à toutes les sollicitations. Ensuite, beaucoup d’entre eux redoutent la réaction d’un candidat non retenu au téléphone. Il faut être à même d’expliquer à ce dernier les raisons qui ont poussé un manager ou un client à ne pas le retenir sans le froisser ou tomber dans des réponses toutes faites, rarement satisfaisantes. Le risque est également juridique dans la mesure où un retour négatif évoquant un aspect personnel ou privé de la candidature du candidat peut entraîner d’éventuelles poursuites juridiques, notamment pour discrimination. Aussi, le recruteur marche sur des œufs quand il contacte un candidat non retenu. La meilleure des postures à adopter est celle de la franchise tout en gardant à l’idée de respecter le cadre juridique. En effet, évoquer l’âge ou le lieu d’habitation du candidat est illégal, bien que certains managers ou clients finaux n’hésitent pas à mettre ces arguments en avant pour refuser des candidatures.

Soigner l’expérience candidat peut être un réel levier de recrutement, à condition de ne pas se limiter à l’envoi de mails automatiques et d’adopter une attitude bienveillante au quotidien !

Si cet article vous a plu je vous invite à télécharger notre livre blanc « Innover dans ses recrutements ? » ou à nous contacter directement.