Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Apprendre à connaître les collaborateurs qui quittent votre entreprise pour combattre le turnover

Apprendre à connaître les collaborateurs qui quittent votre entreprise pour combattre le turnover

Selon une étude « Preparing for take-off » du cabinet Hay Group, le taux de turnover dans le monde est estimé à 23% !

En tant que directeur général, l’engagement de vos collaborateurs est un aspect sur lequel vous devez veiller afin que votre société puisse être compétitive à court mais aussi à long terme. En effet, certains collaborateurs sont ce qu’on appelle des « talents », et de nombreuses sociétés sont prêtes à tout pour les avoir dans leurs effectifs.

Il peut donc arriver qu’une hausse des départs survienne sans que l’on puisse en expliquer à première vue les raisons. Ainsi, une part non négligeable de collaborateurs prennent la sortie et rejoignent vos concurrents, ce qui représente une double peine pour votre entreprise, notamment si cela se produit à grande échelle.

Pourquoi est-ce important de se pencher sur le phénomène de turnover ? Quelles solutions apporter pour favoriser la rétention des talents ? Dans cet article, nous allons nous pencher sur le cas des collaborateurs qui rompent leur contrat avec une entreprise, et essayer de comprendre en quoi ces départs sont révélateurs d’un risque de turnover plus global.

Le turnover, une plaie pour de nombreuses entreprises

Entre les charges administratives et le recrutement d’un nouveau collaborateur, le coût de remplacement d’un salarié peut atteindre entre 3 et 6 mois de salaire !

Phénomène que l’on pourrait définir comme étant une tendance anormale des collaborateurs d’une entreprise à la quitter prématurément, le turnover peut vite devenir un véritable cauchemar pour votre société.

Le turnover peut s’expliquer par plusieurs raisons, mais la principale concerne plus particulièrement les conditions de travail. Souvent jugées comme étant mauvaises ou dégradantes par les collaborateurs sur le départ, elles constituent l’un des premiers arguments avancés dans l’explication d’un turnover trop important. Si les conditions de travail sont difficiles, elles inciteront vos collaborateurs à regarder ce que propose la concurrence en termes de qualité de vie au travail. Dans une autre mesure, un grand nombre de salariés démissionnaires évoque le manque de reconnaissance de la part des managers, perçu comme insuffisant, voire inexistant.

En plus de voir vos collaborateurs partir, votre entreprise peut vite développer une mauvaise image auprès des personnes qui sont à l’écoute du marché. En effet, si vos anciens collaborateurs ont été déçus de votre entreprise, certains d’entre eux n’hésiteront pas à le faire savoir via des moyens qui ont émergé avec la démocratisation d’internet ! Et en sachant que la majorité des candidats d’aujourd’hui effectuent des recherches sur une entreprise avant d’y postuler, vous comprendrez que le turnover peut vite représenter une triple peine ! Perte de vos collaborateurs donc amoindrissement des compétences de l’entreprise, renforcement des effectifs de vos concurrents, et mauvaise image véhiculée, ce qui renforce les précédents points négatifs.

Dans ce contexte, il est important de bien connaître vos salariés afin de limiter les départs prématurés. N’oubliez pas que quel que soit votre secteur d’activité, ce qui fait la force de votre entreprise, ce sont vos collaborateurs !

Connaître ses employés : une solution pour pallier le problème du turnover

82,5% des directeurs sont préoccupés par le départ de leurs collaborateurs d’après une étude du cabinet Robert Half, prenez les devants !

Il est difficile d’empêcher vos collaborateurs de quitter votre entreprise lorsque leur décision est prise, mais vous pouvez faire en sorte de les comprendre et de mettre en place des solutions vous permettant d’arrêter l’hémorragie.

Pour cela, vous pouvez directement solliciter vos collaborateurs encore en période de préavis afin de faire un point sur leur situation et les raisons pour lesquelles ils souhaitent partir. Si des raisons reviennent souvent, il serait alors temps de considérer ce facteur comme étant déterminant dans les conditions de travail de vos employés.

Vous pouvez également mettre en place une enquête auprès de vos collaborateurs. Le but est de savoir si les éléments mis en avant par ceux-là mêmes qui quittent le navire, sont des éléments à surveiller chez les employés qui sont encore parmi vous. Cela aura le double avantage de confirmer les éléments à risque que vous auriez pu observer sur les quelques collaborateurs qui sont partis, et par la même occasion de prévoir quelles sont les personnes qui pourraient être le plus impacté par ces phénomènes.

Prenez en compte que le simple fait de vous intéresser à ce que vivent les collaborateurs, et surtout ce qu’ils perçoivent des conditions de travail peut faire changer les choses ! En effet, ils se sentiront écoutés et pris en considération, ce qui ne peut être qu’une bonne chose pour eux comme pour vous ! Cependant, il faut également que vous ayez bien en tête le fait qu’écouter ses collaborateurs doit par la même occasion entraîner des actions.

Communiquer et échanger davantage pour lutter contre le turnover

Selon une étude Mercuri Urval, 49% des personnes qui quittent leur emploi le font à cause d’une divergence de point de vue avec leur manager !

Plusieurs solutions peuvent être mises en place en fonction des différentes causes de départs identifiées. Par exemple chez certains collaborateurs, l’envie de mieux équilibrer le rapport vie professionnelle/vie privée peut devenir une nécessité. Pour répondre à cela, n’hésitez pas à voir si des méthodes de travail plus flexibles sont possibles, comme par exemple le télétravail.

Parmi les autres facteurs mis en avant, il y a également le burnout. Cette fois-ci la charge de travail supportée par vos employés peut se révéler catastrophique et il sera urgent de mettre en place des solutions pour y remédier. Cela peut passer par un recrutement supplémentaire afin de mieux répartir les tâches, ou bien par des conseils sur l’organisation et la gestion des priorités des collaborateurs.

Enfin, un autre exemple de facteur pouvant entraîner un haut taux de turnover : une mauvaise relation entre un employé ou un groupe d’employés avec leur manager. C’est sans doute l’un des sujets les plus épineux à désamorcer et il faudra toute la finesse dont vous pouvez faire preuve pour surmonter la situation. Pour cela, n’hésitez pas à mener des enquêtes auprès de vos employés sur les facettes du management en place qui pourraient être améliorées.

Mettre les collaborateurs au cœur de la réussite de votre entreprise dans un contexte respectueux de leur personne, est une condition essentielle si vous souhaitez voir votre activité se développer. N’hésitez pas à vous rapprocher des collaborateurs qui vous quittent afin d’apprendre de vos erreurs et préserver vos relations avec ceux toujours en poste !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.