Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Et si le recrutement collaboratif était l’affaire de tous : recruteurs, managers et… candidats !

Et si le recrutement collaboratif était l'affaire de tous recruteurs, managers et... candidats

60% des candidats ont déjà abandonné un processus de candidature parce qu’il était trop long (infographie OfficeVibe, « 12 recruiting stats that will change the way you hire »)

L’objectif du recruteur est de trouver les ressources humaines nécessaires au développement et au fonctionnement de l’entreprise à long terme, celui du manager consiste à constituer une équipe de collaborateurs qui optimise la productivité de l’entreprise et le candidat cherche à intégrer une entreprise qui saura utiliser ses compétences.

C’est au moment du recrutement que ces trois acteurs de l’entreprise posent les bases de la relation qu’ils vont développer dans les mois et les années suivant le processus d’intégration. Grâce au recrutement collaboratif, cette relation s’établit autour d’un rapport équilibré où les compétences de chacun sont reconnues, les attentes des uns et des autres sont satisfaites et où l’entreprise capitalise sur une image positive.

 1) Le recrutement collaboratif, pour élargir le champ d’action du recruteur

75% des professionnels sont des candidats passifs (infographie OfficeVibe, « 12 recruiting stats that will change the way you hire »)

Le recrutement collaboratif est indispensable pour étendre le rayonnement d’influence du recruteur car il  lui permet d’impliquer d’autres acteurs dans le recrutement.

Mieux répondre aux attentes du manager

Dans le recrutement collaboratif, les échanges entre le recruteur et le manager sont réguliers et suivis grâce aux outils digitaux performants tels que le logiciel DigitalRecruiters. Cela permet au recruteur d’identifier avec plus de précision les besoins en recrutement et de faire valider sa sélection de candidats par le manager. Il augmente ainsi sa productivité dans l’entreprise.

Utiliser tous les réseaux de sourcing disponibles

Le recruteur utilise le recrutement collaboratif pour augmenter ses chances de trouver les bons candidats grâce aux réseaux de ses collaborateurs. Il élargit ses canaux de sourcing et en profite pour atteindre des candidats passifs.

Partager son expertise

Le recruteur est formé aux techniques d’entretiens, aux développement de tests de compétences, à la recherche de compétences clés. Il comprend le stress qui peut affecter un candidat à fort potentiel en entretien et il comprend la pénurie de talents et les difficultés de recrutement. Grâce au recrutement collaboratif, il transmet ses précieux conseils pour cadrer et orienter le manager dans la sélection des bons candidats

Transmettre sa vision marque employeur

Le recruteur est confronté aux difficultés de recrutement de son entreprise et cherche à fidéliser les nouvelles recrues. La stratégie marque employeur qu’il met en place joue un rôle prépondérant dans ce processus. Grâce au recrutement collaboratif, il a une meilleure influence sur l’application de la stratégie marque employeur en dehors du service RH car il implique le manager et le sensibilise sur le sujet.

2) Le recrutement collaboratif, pour sécuriser les attentes du manager

Les meilleurs candidats ne sont plus sur le marché au bout de 10 jours (infographie OfficeVibe, « 12 recruiting stats that will change the way you hire »)

Le manager est le premier concerné par un nouveau recrutement dans son équipe parce qu’il va travailler en collaboration avec sa nouvelle recrue au quotidien. Il est donc indispensable qu’il corresponde à ses attentes pour éviter un échec de recrutement.

Optimiser le développement opérationnel

Grâce au recrutement collaboratif, le manager intervient dans le processus de recrutement suffisamment tôt pour donner les indications qui facilitent la sélection des candidats. Ses échanges réguliers avec le recruteur lui permettent de valider le recrutement à tous les niveaux : compétences, soft skills, hard skills etc. Il applique ainsi sa stratégie de développement opérationnel dès les phases de recrutement en sélectionnant des candidats aux compétences clés.

Comprendre les difficultés du recrutement

Le recrutement collaboratif sensibilise le manager aux enjeux des difficultés de recrutement. Il profite d’une meilleure compréhension du marché de l’emploi et de la pénurie de talent qui lui permet d’ajuster ses attentes, de trouver des solutions et de gagner du temps sur les délais de recrutement. Grâce à la collaboration avec le recruteur, il redéfinit ses besoins et prend en considération les contraintes conjoncturelles sans remettre en question les compétences du recruteur.

Fidéliser pour ne pas avoir à reformer

Les conseils que le recruteur transmet au manager sur l’onboarding incitent le manager à agir sur la fidélisation des nouvelles recrues. Il prend consicence des enjeux de l’intégration et s’investit dans le processus. Il optimise le temps passé à la formation de la nouvelle recrue et diminue son turnover.

3) Le recrutement collaboratif, pour faciliter l’intégration du candidat

66% des candidats considèrent que les interactions avec les employés sont le meilleur moyen de découvrir l’entreprise (infographie OfficeVibe, « 12 recruiting stats that will change the way you hire »)

Le candidat bénéficie du recrutement collaboratif dès le début du processus de recrutement jusqu’au processus d’intégration.

Améliorer l’expérience candidat

Le recrutement collaboratif permet au recruteur et au manager d’assurer un meilleur suivi du processus de candidature ce qui a des effets positifs sur l’expérience candidat. Les délais de recrutement sont mieux encadrés, la communication entre les différents acteurs du recrutement est fluide, l’entreprise renvoie une image positive et gagne en crédibilité. Le candidat a le sentiment que sa candidature est prise au sérieux et que son intégration dans l’entreprise est attendue.

Éviter les biais de recrutement

Le recrutement collaboratif évite les biais de recrutement car la prise de décision est partagée et il est difficile pour un seul acteur du recrutement d’imposer sa vision subjective au groupe. C’est tout à l’avantage du candidat qui est alors jugé sur ses compétences réelles.

Optimiser la productivité du nouveau collaborateur

En rencontrant le manager tôt dans le processus de recrutement, le candidat établit un lien de confiance qui facilite son intégration dans l’équipe. Il développe son attachement à l’entreprise dès les phases d’entretiens et trouve ses marques rapidement après avoir rejoint l’équipe. Il optimise ainsi le temps passé à l’intégration et devient productif plus vite.

Fidéliser le candidat sur du long terme

Grâce au recrutement collaboratif, le nouveau collaborateur profite d’une expérience candidat agréable et d’un processus d’intégration réussi. Ces deux éléments contribuent à sa fidélisation sur du long terme car ils renvoient une image positive de l’entreprise qui conforte le candidat dans sa décision professionnelle. Fier de son parcours, il se positionne en ambassadeur de l’entreprise.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.