Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Comment intéresser un candidat au téléphone ?

Selon une étude Apec de 2017, les recruteurs utilisent l’entretien téléphonique pour la majorité de leurs recrutements. Dans certains secteurs comme celui de l’informatique, Il est même utilisé dans plus de 75% des cas ! 

L’entretien téléphonique est bien souvent le premier contact humain entre un candidat et votre entreprise. C’est par ce biais que les recruteurs se forgent un premier avis sur le profil, et que l’envie de rejoindre votre société peut émerger chez le candidat. L’enjeu de cet échange ne consiste donc pas uniquement à challenger un candidat par téléphone comme vous auriez pu le faire lors d’un entretien physique classique mais bien de lui plaire ! En effet, pour les profils rares où la chasse de têtes est nécessaire, il est primordial de savoir accrocher votre talent et de l’attirer dès le premier échange.

Dans cet article, les éléments à prendre en compte afin d’intéresser un candidat au téléphone et d’en faire votre nouvelle pépite !

1)  Soignez l’expérience candidat lors de votre échange !

Selon une étude du cabinet Deloitte de 2015, l’expérience candidat occupe la 5ème place des tendances pour l’acquisition des talents.

Considérez chaque candidat comme un client

Véritable enjeu RH de demain, l’expérience candidat est au cœur de toutes les attentions. Concept relevant davantage du marketing, il consiste à traiter vos candidats comme vos propres clients afin de renvoyer l’image d’une entreprise soucieuse du traitement de ses employés. Loin d’être superflue, cette méthode qui replace l’humain au cœur du process vous apportera des résultats tangibles très rapidement et sans réel besoin d’investissement.

Cependant, comme souvent la théorie est rattrapée par des impératifs exogènes et finalement peu appliquée sur le terrain… Citons par exemple le simple fait d’apporter une réponse, même négative, à une candidature. Tout postulant se sentira davantage respecté et considéré par une société qui prendra la peine de lui répondre même de manière générique, ce qui améliorera l’expérience candidat ainsi que votre image employeur et aura des répercussions positives sur l’ensemble de votre business ! Aujourd’hui, ce sont 75% des candidats qui déclarent n’avoir jamais reçu de réponse, alors qu’ils sont 86% à en attendre une selon une étude CareerBuilder. L’expérience candidat se construit au quotidien au travers de chacune de vos actions : lorsqu’une personne consulte le site web de votre entreprise ou lorsqu’elle échange avec l’un de vos recruteurs, l’expérience candidat est partout à chaque instant !

Faites attention aux détails !

Tout recruteur doit être conscient que dans le cas de salariés en poste, l’appel n’était pas prévu par le candidat et que celui-ci peut être occupé, d’autant plus que les échanges ont souvent lieu pendant les heures de travail ! La durée de l’appel doit donc être adaptée au temps que peut raisonnablement accorder le candidat. Pensez à lui demander en début d’appel le temps qu’il a devant lui afin de respecter ses contraintes.

Outre le fait de se montrer poli et intéressé par ce que dit le candidat, le recruteur doit donner une image de transparence du processus de recrutement, que ce soit dans sa définition organisationnelle ou temporelle. Et pour cause, donner de la visibilité au candidat lui permettra de se projeter et donc d’imaginer concrètement son intégration dans votre structure, un avantage qui peut faire pencher la balance en votre faveur dans l’hypothèse où il aura plusieurs opportunités.

Nouez une relation sur le long terme !

L’échange téléphonique ne doit pas être abordé comme une rencontre unique ! Si le profil ne convient pas à un poste en particulier ou si le candidat n’est pas disponible à un instant t, un entretien téléphonique ultérieur sera toujours possible ! Nourrissez votre carnet d’adresses, tissez votre réseau ! Pensez à prendre des notes, rappeler certains éléments des précédents échanges sera l’occasion de montrer à l’interlocuteur l’importance que vous lui accordez. L’utilisation de solutions digitales vous sera d’une aide non négligeable et vous permettra d’alimenter un vivier de candidatures en renseignant les informations pertinentes sur chaque candidat contacté ! Vous allierez ainsi le traitement quantitatif des candidatures à une certaine humanisation de votre recrutement.

Ce point est d’autant plus important qu’il vous permettra de vous démarquer de vos concurrents. En effet, selon une étude CareerBuilder de 2015, seul un candidat sur cinq rencontré par une entreprise est effectivement enregistré dans un vivier de candidatures. Organisez-vous et devenez un serial recruteur !

2)  Proposez un projet alléchant au candidat !

Selon une étude du cabinet Tomers Watson de 2015, l’intention de quitter son poste dans l’année ne cesse de croître avec un taux atteignant 35% au sein de certaines entreprises !

Intéressez-vous au parcours et au projet du candidat

Bien évidemment il ne suffit pas de donner une jolie forme à son discours pour convaincre le candidat que votre entreprise est « the best place to work » ! Il doit également avoir de bonnes raisons de vous rejoindre ! C’est d’ailleurs ici que les informations glanées auparavant vont vous permettre de closer au mieux le candidat. En vous intéressant au parcours et au projet de votre interlocuteur, vous ferez d’une pierre deux coups ! Vous montrerez une nouvelle fois que vous vous intéressez à lui, et surtout vous pourrez vérifier que les postes que vous aurez à proposer correspondent bien à ce qu’il souhaite faire aujourd’hui et serez en mesure de lui proposer des évolutions de carrières pertinentes au regard de ses attentes et de ses espoirs !

Conquérir un candidat est important, le conserver est primordial. La bonne gestion des talents impose de pouvoir les garder sur le long terme afin de profiter de leur savoir-faire un maximum de temps !

Présentez-lui une ou plusieurs offre(s) de poste adaptée(s) !

Etudier le parcours d’un candidat vous donne la possibilité de présenter une ou plusieurs offres d’emploi qui lui correspondent. Ce point doit être l’épicentre de votre réflexion car il déterminera l’intérêt que portera le candidat au fait de rejoindre ou non votre entreprise. C’est pourquoi il est capital de bien réussir à comprendre ses souhaits et de vendre le poste proposé en conséquence. Apprenez à connaître le marché de l’emploi, ses évolutions, les tendances qui l’animent afin de mettre en avant vos points forts et de pouvoir répondre aux éventuelles interrogations. Le recruteur est un commercial qui doit vendre des emplois comme de véritables produits à des consommateurs toujours plus exigeants.

Précisez les possibilités d’évolution professionnelle !

Un profil talentueux sera désireux d’évoluer professionnellement et avide de challenges au quotidien.

Une étude LinkedIn de 2015 place les perspectives d’évolution à la deuxième place des facteurs pris en compte par les talents pour examiner une offre d’emploi. Voici pourquoi si les méthodes présentées précédemment ne suffisent pas à elles seules, il sera essentiel de présenter au candidat ses perspectives d’évolution rapide au sein de votre entreprise pour qu’il puisse s’imaginer faire carrière à vos côtés ! Citez par exemple la politique de mobilité interne de l’entreprise ou les parcours de quelques-uns de vos plus brillants collaborateurs sans toutefois trop entrer dans les détails.

 

3)  L’image de votre entreprise a un réel impact ! 

D’après une étude LinkedIn de 2016, la marque employeur constitue une solution efficace pour réduire les difficultés de recrutement auprès de certaines populations de candidats difficiles à atteindre.

Mettez la marque employeur à votre service

La forme et le fond du discours portés par le recruteur ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte si vous voulez intéresser un candidat au téléphone ! Votre entreprise et l’image qu’elle dégage auprès des profils jouent également un rôle majeur. Si vous mentionnez le nom de votre société au début de l’échange, et qu’il est connu de votre candidat, tout un ensemble de représentations vont émerger dans son imaginaire et grandement influencer sa décision ! Bien évidemment ce facteur dépasse votre champ d’action immédiat car il s’agit d’un travail de communication global et stratégique qui s’opère à une autre échelle. Cependant, les conséquences sur l’échange téléphonique sont bien observables !

Bien plus qu’une image, la marque employeur doit s’accompagner d’actes sur le long terme. Le soin apporté à l’expérience candidat ou encore le fait de respecter les engagements pris auprès de ses collaborateurs sont des mesures qui peuvent être suivies au quotidien afin de renforcer votre marque employeur. Au long court, cela peut consister à favoriser la mobilité interne ou mettre en place une véritable gestion des talents, autant d’actions autour desquelles la communication sera nécessaire, parfois même au-delà de votre propre structure.

 

Réussir un entretien téléphonique est un enjeu majeur dans le cadre d’un recrutement. S’agissant le plus souvent du premier vrai contact entre le candidat et votre entreprise, vous avez tout intérêt à interpeller vos interlocuteurs et de créer l’envie, surtout s’il s’agit de profils rares ! Il est possible de jouer sur un certain nombre de facteurs, dont certains dépendent clairement de votre entreprise et de son image. De plus, le temps accordé pour l’entretien téléphonique peut fortement varier selon les situations. Il convient donc de s’y adapter afin de garantir la meilleure expérience candidat possible et maximiser vos chances d’intéresser la perle rare !

Si cet article vous a plu je vous invite à télécharger notre livre blanc « Innover dans ses recrutements ? » ou à nous contacter directement.