Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Communication entre les acteurs du recrutement : l’importance du travail collaboratif !

Communication entre les acteurs du recrutement, l'importance du travail collaboratif

« Tout l’enjeu du collaboratif, c’est d’humaniser les rapports entre l’entreprise et ses employés. Pour ces derniers, c’est le moyen de ne plus être un rouage mais une réelle partie prenante dont les connaissances, idées et aspirations sont prises en compte. » (Xavier Ginoux, CEO OpenMind Kfé)

Dans cet article, découvrez les enjeux principaux du travail collaboratif entre les acteurs du recrutement et les axes de communication à développer pour améliorer cette culture de la collaboration dans l’entreprise.

1) Qu’avez-vous à gagner dans vos recrutements grâce au travail collaboratif ?

Le travail collaboratif a un impact positif sur le partage des connaissances (69%), la productivité des équipes (65%), la résolution des problèmes (62%), la motivation des salariés (60%) et la créativité (59%) – (enquête Ipsos « La culture de la collaboration en progrès dans les entreprises », 2018)

L’objectif du travail collaboratif est de faciliter la compréhension des besoins des acteurs du recrutement, tout en favorisant le partage de conseils et d’expérience.

Il en résulte une valorisation des compétences des différents intervenants car chacun est considéré en fonction de sa contribution vers un objectif commun et non en fonction de ses points faibles comme cela peut être le cas dans un environnement compétitif ou cloisonné entre les différents services. De plus, 30% des salariés interrogés dans le cadre de l’étude Ipsos sur « la culture de la collaboration en progrès dans les entreprises » ont observé une réduction des coûts grâce au travail collaboratif.

Dans le cadre du recrutement, les effets positifs se manifestent à plusieurs niveaux. Tout d’abord, la productivité de l’entreprise est améliorée car il y a plus de recrutements réussis donc moins de turnover.

Ensuite, la valorisation des compétences de chacun crée un environnement de travail sain qui est bon pour la Qualité de Vie au Travail et favorise la motivation des salariés. Le travail collaboratif représente une amélioration de la QVT pour 15% des salariés interrogés (tous services confondus) dans le cadre de l’étude Ipsos.

Enfin, le travail collaboratif contribue à maintenir une ligne de conduite uniforme pour la marque employeur . En effet, quand les responsables RH mettent en place une stratégie au service de la marque employeur qui valorise les valeurs de l’entreprise, quand ils visent à fidéliser les candidats grâce à un processus d’onboarding, ils ont besoin que les managers adhèrent à leurs objectifs. Ce sont les opérationnels qui prennent le relais des recruteurs au moment de l’intégration des nouvelles recrues. Si le service RH ne communique pas sur les enjeux de la fidélisation des salariés, les opérationnels ne peuvent pas comprendre les enjeux et appliquer la stratégie mise en place pour favoriser la rétention des talents

2) Orientez vos axes de communication dans les bonnes directions

Le comportement des managers (33%), l’organisation interne trop hiérarchique (32%) et la culture d’entreprise (27%) sont les 3 principaux obstacles au travail collaboratif (enquête Ipsos « La culture de la collaboration en progrès dans les entreprises », 2018)

Le travail collaboratif en entreprise évolue autour de trois axes de communication qui représentent des enjeux différents.

La direction : Le premier axe concerne la communication avec la direction. L’implication de la direction dans le recrutement se situe au niveau des budgets bien évidemment mais aussi au niveau des lignes stratégiques à mettre en place. Cependant, la direction n’est pas nécessairement familière avec les causes et les enjeux des difficultés de recrutement actuels. C’est au service RH de communiquer sur la réalité du marché de l’emploi, l’évolution des exigences des salariés qui changent le rapport employeur-employé, les causes d’un taux de turnover élevé et la difficulté de rétention des talents. La communication entre le service RH et la direction permet de sensibiliser sur les enjeux conjoncturels.

Le service RH : le travail collaboratif entre acteurs du recrutement du même service, celui du service RH, a pour objectif d’unir les forces et faiblesses de chacun pour optimiser l’efficacité du service. Tout d’abord, le partage d’expérience et les conseils des profils seniors ainsi que la vision moderne des profils juniors contribuent à former un équilibre et développer une stratégie RH adaptée à la réalité du marché.

Ensuite, la répartition des tâches et le partage d’informations sont des axes de travail collaboratif indispensables pour le bon fonctionnement du service. Cela concerne par exemple, toutes les opérations de sourcing et d’organisation de planning.

Enfin, la communication entre les membres du service RH facilite la résolution de problèmes et permet de maintenir la veille économique, de rester alerte sur les dernières évolutions, sur la modernisation des processus et sur les axes de formation à développer en interne et auprès des salariés.

Les opérationnels : le dernier axe de communication est dirigé vers les opérationnels qui prennent le relais du service RH pour l’intégration des nouvelles recrues. L’impact du travail collaboratif entre le service RH et les opérationnels se mesure notamment grâce à la qualité des entretiens. En sensibilisant les opérationnels aux techniques d’entretiens et sur les questions interdites , les recruteurs s’assurent de proposer aux postulants une expérience candidat positive.

De plus, en communicant sur les enjeux de la marque employeur et le rôle de chacun dans cette stratégie, et en travaillant conjointement à la mise en place d’un processus d’onboarding réussi ; les différents acteurs du recrutement mettent leurs compétences et leur capacité d’action au service de l’objectif commun pour optimiser le fonctionnement de l’entreprise.

L’impact positif du travail collaboratif n’a rien de secret. L’objectif principal est de comprendre les enjeux de chaque service pour assurer la bonne exécution des stratégies mises en place et en récolter les effets positifs. Les outils de recrutement numériques facilitent la communication entre les différents services. C’est le cas par exemple, avec le logiciel DigitalRecruiters , qui génère une plateforme collaborative à laquelle chacun peut se connecter à son rythme et communiquer par annotations et commentaires.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Les outils permettant d’améliorer la qualité (efficacité et efficience) du recrutement » ou à nous contacter directement.