Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Comment lutter contre le turnover ?

Comment lutter contre le turnover

Un taux de turnover élevé en entreprise est-il forcément mauvais signe ? Le cas échéant, comment l’expliquer ? Surtout, comment prévenir les risques ? Cet article se propose de vous apporter quelques éléments de réponse, en commençant par rappeler la définition classique du terme « turnover ».

Qu’entend-on par « turnover » en entreprise ?

« Si turnover est un terme très utilisé dans le langage courant, les responsables des ressources humaines calculent en réalité le taux de rotation du personnel dans l’entreprise sur une année. Ce taux de renouvellement du personnel est un indicateur stratégique pour l’entreprise, car il traduit l’état de santé de votre organisation. » – Article Appvizer – appvizer.fr

Le turnover en entreprise : définition 

Selon Linternaute.com, le turnover se caractériserait par la « rotation, le renouvellement des employés dans une même entreprise, par démissions, licenciements ou ruptures à l’amiable. Il se calcule en général par un taux exprimé en pourcentage. » Le turnover, où le taux de renouvellement du personnel d’entreprise sur un an est un indicateur précieux permettant de prendre la température de votre entreprise. C’est ce taux de renouvellement qui « traduit l’état de santé de votre organisation », selon un article Appvizer.

Même s’il n’existe pas un taux de renouvellement idéal, on associe en général un faible taux de turnover à un contexte social plutôt positif de l’entreprise. Un taux presque nul, par contre, révèlerait une fragilité en matière de dynamisme. Tout à fait à l’inverse, un taux trop élevé serait mauvais signe. Il témoignerait d’un mauvais contexte social, d’un mauvais climat en entreprise. Relativisons toutefois ces généralités : il faut faire preuve de prudence dans l’interprétation d’un chiffre, en tenant compte des différents métiers, de la typologie des entreprises, etc. Les métiers aux contrats assez précaires et aux salaires faibles connaissent logiquement des taux de turnover plus élevés. C’est aussi le cas pour les secteurs où certaines compétences sont particulièrement recherchées, et dans lesquels la concurrence est forte.

À lire aussi : Coordonnez l’activité de vos recruteurs grâce à un logiciel de recrutement ! 

Alors que les employeurs s’attribuent une moyenne de 6,5 sur 10 pour l’attrait de leur entreprise aux yeux de leurs salariés, ces derniers ne leur accorderaient qu’une moyenne de 5,8. - Source : stepstone.fr

Alors que les employeurs s’attribuent une moyenne de 6,5 sur 10 pour l’attrait de leur entreprise aux yeux de leurs salariés, ces derniers ne leur accorderaient qu’une moyenne de 5,8. – Source : stepstone.fr

L’intégration des nouveaux salariés est décisive

Selon une étude Mercuri Urval, 49% des ruptures de contrat survenant dans les premiers mois post embauche sont dus à des divergences de points de vue !

Soignez la période d’intégration du salarié, période clé pour réussir la prise de poste

Il est important de bien gérer le processus d’intégration des nouveaux collaborateurs afin de limiter le turnover. Veillez à leur transmettre le plus tôt possible toutes les informations pratiques nécessaires au bon déroulement de la prise de poste. Du badge pour le parking à l’inscription à la cantine d’entreprise en passant par la visite des locaux, soyez aux petits soins pour votre salarié. Cette première image que vous donnerez conditionnera le bon déroulement de sa période d’essai. Si dès le départ, ce dernier se sent perdu dans votre structure, il ne pourra pas être à l’aise et ne validera pas sa période d’essai. Il vous donnera sa démission dès qu’une entreprise mieux organisée ou plus soucieuse de ses salariés viendra toquer à sa porte.

Pendant la période d’essai, il est important d’organiser des points réguliers avec le salarié de manière à lui donner l’occasion de s’exprimer sur ses éventuelles difficultés et d’ainsi engager des actions correctrices avant une possible démission. Un point hebdomadaire peut s’avérer très utile pour suivre l’intégration du salarié et évaluer plus globalement la qualité de sa prise de poste, particulièrement dans un mode de travail en « full remote » où le salarié est en télétravail à temps complet.

Privilégiez des formateurs ayant fait leur preuve en tant que manager ou aimant transmettre leur savoir pour accueillir vos nouvelles recrues. Assurer un bon suivi de la formation et de la période d’essai diminue fortement les risques de rupture de contrat précoce.

L’intégration réussie d’un candidat recruté augmente les chances de fidéliser un salarié, préparez- vous à l’accueillir et donner lui les outils pour intégrer au mieux vos équipes !

À lire aussi : Les avantages du recrutement collaboratif 

Communiquer et échanger davantage pour lutter contre le turnover

Selon une étude Mercuri Urval, 49% des personnes qui quittent leur emploi le font à cause d’une divergence de point de vue avec leur manager !

Plusieurs solutions peuvent être mises en place en fonction des différentes causes de départs identifiées. Par exemple chez certains collaborateurs, l’envie de mieux équilibrer le rapport vie professionnelle/vie privée peut devenir une nécessité. Pour répondre à cela, n’hésitez pas à développer des méthodes de travail plus flexibles, comme par exemple le télétravail.

Parmi les autres facteurs mis en avant, il y a également le burnout. Cette fois-ci la charge de travail supportée par vos employés peut se révéler catastrophique et il sera urgent de mettre en place des solutions pour y remédier. Cela peut passer par un recrutement supplémentaire afin de mieux répartir les tâches, ou bien par des conseils sur l’organisation et la gestion des priorités des collaborateurs.

À lire aussi  : Quels intérêts à utiliser un logiciel de recrutement ?

Enfin, un autre exemple de facteur pouvant entraîner un haut taux de turnover : une mauvaise relation entre un employé ou un groupe d’employés avec leur manager. C’est sans doute l’un des sujets les plus épineux à désamorcer et il faudra toute la finesse dont vous pouvez faire preuve pour surmonter la situation. Pour cela, n’hésitez pas à mener des enquêtes auprès de vos employés sur les facettes du management en place qui pourraient être améliorées.

Mettre les collaborateurs au cœur de la réussite de votre entreprise dans un contexte respectueux de leur personne est une condition essentielle si vous souhaitez voir votre activité se développer. N’hésitez pas à vous rapprocher des collaborateurs qui vous quittent afin d’apprendre de vos erreurs et préserver vos relations avec ceux toujours en poste !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger le chapitre de notre livre blanc « Les promesses du big data »  ou à nous contacter directement.

Crédit photo : Pexels

Livre Blanc : Les promesses du « big data » en matière de recrutement

Petit tour d’horizon entre magie et réelles avancées pour optimiser vos recrutement avec le Big Data.