Analyses, découvertes et conseils
pour gérer votre recrutement efficacement

Le recrutement nécessite de la méthode et des outils, recevez chaque semaine
notre sélection de conseils en vous inscrivant à la newsletter :

Comment utiliser le réseau des candidats pour en trouver d’autres ?

utiliser-reseau-collaborateur

En 2003, le réseau social LinkedIn faisait son apparition et s’apprêtait à révolutionner notre façon d’utiliser le web dans le cadre professionnel. Aujourd’hui, plus de 30.000 messages dédiés à la marque employeur y sont publiés chaque semaine !

Selon une récente enquête de l’APEC sur le recrutement des cadres, le « réseau » est aujourd’hui l’un des canaux les plus utilisés par les recruteurs pour trouver des candidats. Le réseau professionnel et son extension digitale, cristallisée par LinkedIn ou encore Viadeo, sont devenus incontournables dans une stratégie de recrutement moderne.

A l’heure où plus d’un professionnel sur trois dans le monde est membre de LinkedIn, il est intéressant de se poser la question de ce qu’est le réseau, d’abord au sens propre mais aussi au sens « social » du terme. Quelle est son interprétation dans l’univers du recrutement et plus spécifiquement au niveau du sourcing candidats ?

Quelle stratégie faut-il adopter pour utiliser efficacement son réseau personnel et professionnel afin de dénicher des candidats ? Dans quelle mesure une candidature peut-elle en amener une autre simplement par la force d’un réseau ?

Dans cet article, une explication du concept de « réseau » et des conseils pratiques pour apprendre à recruter grâce à vos relations !

1. Le réseau : concept et fonctionnement

Selon un article RHinfo.com, il suffit de 10,4 recommandations, en moyenne, pour recruter un candidat. Avec les autres sources, ce chiffre grimpe à 100 !

Le réseau se définit par un ensemble de personnes interconnectées les unes avec les autres. Il permet de faire circuler des éléments  ou  des informations entre chacun de ses membres. Le réseau comprend trois dimensions qui, si elles sont bien exploitées, peuvent permettre de développer son influence grâce à différents acteurs comme par exemple, dans le secteur du recrutement, les multiples candidats que vous rencontrez au quotidien dans le cadre de votre activité de recruteur.

L’aspect physique du réseau

65% des Français se rendent service entre voisins (Baromètre de la cohésion sociale – UrbisLeMag – Novembre 2015) !

Il existe un parallèle entre le constat dressé par l’étude du baromètre de la cohésion sociale et le principe de réseau professionnel. En effet, entretenir un réseau de proximité avec des collègues ou des relations professionnelles revêt une importance toute particulière.

Plusieurs niveaux de réseaux (directs ou indirects) se superposent. On connaît tous quelqu’un qui connaît quelqu’un ! Selon la théorie du célèbre sociologue américain Stanley Milgram, il existe au maximum 6 personnes entre vous et n’importe qui sur la planète ! D’après ce concept datant des années 70, il n’y aurait donc que 6 personnes entre vous et Barack Obama ou encore Lionel Messi ! Le degré de séparation tomberait à 3,5 si vous êtes sur Facebook ! En effet, le célèbre réseau social se vante de mettre à mal la théorie des six degrés de séparation en diminuant encore la distance qui peut séparer deux individus pris au hasard sur la planète !

Imaginez les possibilités pour vous de développer votre réseau quand 3 clics vous séparent de votre future Lead Développeur Java, chaque individu possède un réseau de contacts avec une potentialité d’influence insoupçonnée.  Un réseau bien optimisé peut vous permettre de récolter des dizaines de candidatures de profils cachés, qui ne seraient pas forcément à l’écoute du marché et par conséquent introuvables par les méthodes classiques de recrutement.

La dimension psychologique du réseau

Selon l’étude LinkedIn Talent Trends de 2014, 42% des professionnels « réseautent » et plus de 35% ont entendu parler d’un poste par un collègue, un ami ou un membre de leur famille !

Avoir un réseau c’est bien, avoir le bon réseau c’est mieux ! Le principe même du réseau repose sur un échange gagnant-gagnant. Il faut cultiver cet esprit au quotidien, de professionnel  à professionnel, en se reposant sur la confiance et le partage. En adoptant cette posture désintéressée, vous « jouez le jeu » et le réseau vous le rendra un jour ! Si A donne à B qui lui donne à C … c’est peut-être Z et non forcément B qui rendra service un jour à A.

Le fonctionnement méthodique du réseau

Selon le livre blanc de Bill Boorman, The Social Referral, quand 40% des 1600 professionnels interrogés déclarent avoir trouvé le poste dont ils « rêvaient » grâce à une relation personnelle, les recruteurs sont quant à eux plus de 64% à estimer que les meilleurs candidats sont ceux qui ont été recommandés !

Vous recherchez un candidat et pensez avoir utilisé et épuisé toutes les solutions apportées par votre réseau ? (réseaux sociaux, entourage personnel, contacts professionnels etc.). Bien souvent, vos contacts vous assurent qu’ils penseront à vous s’ils voient passer un bon profil. Certains d’entre eux vous ont même proposé de vous faire suivre des CVs ! Sachez qu’il ne s’agit là que d’une utilisation passive de votre réseau qui ne débouche dans la majeure partie des cas que sur très peu de recrutements.

Pour solliciter efficacement votre réseau dans le cadre de votre recherche de candidats, adoptez la méthode qui consiste à le faire vivre et à l’entretenir régulièrement pour garder sa force d’influence au plus haut. Tout d’abord sur les réseaux sociaux professionnels, il existe une multitude d’actions à mener pour faire fonctionner vos différents degrés de contacts.

Parmi ces actions on retrouve notamment, l’envoi de mails pour prendre des nouvelles, l’envoi de messages à l’occasion des fêtes ou encore la veille de vacances, le partage et la recommandation d’articles intéressants, l’appréciation et le suivi régulier des activités des autres membres du réseau, la création et/ou la participation à des communautés et/ou forum concernant votre secteur d’activité, etc. Les utilisateurs de réseaux sociaux ayant une attention fortement sollicitée, tentez de vous construire une réputation claire de recruteur spécialiste d’un domaine d’activité précis. Pour réussir, vous devez travailler jour après jour votre image et votre présence sur les réseaux. Les membres de ce type de réseaux sont submergés par une masse d’informations en flux continu qui les découragent de traiter chaque demande de façon particulière.

Gardez en tête que ce n’est aucunement la taille de votre réseau qui est essentielle, mais plutôt sa qualité et la façon dont vous allez l’utiliser !

2. Ajoutez à votre réseau tous les candidats rencontrés !

Selon Focus RH, 65%  des recruteurs sont frustrés de recevoir trop de candidatures non ciblées !

Sur cette masse de candidatures non ciblées, il existe peut-être dans le réseau de ces candidats le bon profil!

Le recrutement en quelques chiffres :

De nombreuses méthodes de recrutement sont utilisées grâce à la digitalisation des processus de sélection. Selon une étude réalisée par LinkHumans en 2015-2016, les différents moyens utilisés par les entreprises pour obtenir des candidatures dans le cadre de leurs recrutements sont les suivants :

  • Diffusion d’offre d’emploi : 85%
  • Réseau professionnel du recruteur : 54%
  • Vivier de candidature : 39%
  • Cooptation de collaborateurs internes : 37%
  • CV-thèque : 35%
  • Réseaux sociaux (LinkedIn, Viadeo) : 28%
  • Chasse de candidats : 20%
  • Association d’anciens élèves : 10%
  • Participation aux salons recrutement : 7%

Chaque entreprise a déjà utilisé un ou plusieurs de ces moyens de recrutement. De plus, savez-vous que la plupart des candidats rencontrés possédaient eux aussi leurs propres canaux de diffusion d’annonces ? Que cela concerne le réseau professionnel, les réseaux sociaux, les associations d’anciens élèves ou encore la participation aux salons de recrutement, les candidats peuvent se transformer en véritable VRP de votre entreprise. Encore faut-il être en mesure de leur proposer une expérience candidat agréable et intéressante, afin de ne pas obtenir l’effet inverse et de voir des candidats véhiculer une mauvaise image de votre société. A cet effet, le site Glassdoor recense des milliers d’avis de salariés et de candidats et leur donnent ainsi la possibilité d’évaluer les entreprises !

Les candidats que vous approchez pourront donc à leur tour devenir une source intéressante de candidatures pour vous ! Certains profils pertinents que vous n’auriez peut-être pas repérés ou contactés par les canaux standards d’embauche seront désormais à votre portée.

Les contacts de mes contacts sont mes contacts !

Une étude de l’APEC de 2015, précise que les offres publiées attirent en moyenne 29 candidatures dans le secteur Informatique, 40 dans la fonction production industrielle, contre 44 pour l’ensemble des fonctions !

Vous pouvez parfois rencontrer, en tant que recruteur, une dizaine de candidats potentiels pour un poste sans jamais trouver le bon profil. Néanmoins, le candidat à lui aussi un réseau qui peut être exploité. Il peut sembler délicat de prendre contact avec le réseau d’un candidat mais si l’approche du recruteur est subtile cela peut déboucher sur une mine d’or de candidatures.  Que le candidat soit retenu ou non pour le poste, vous pouvez entrer en contact avec son réseau ! Demandez à vos contacts de vous aider en vous donnant les noms de leurs contacts. Cette démarche permettra aussi au candidat de développer son réseau. Assurez-vous que vous pourrez les appeler de la part de votre contact. La fameuse recommandation est en effet le sésame qui ouvre toutes les portes !

Cette première prise de contact peut s’opérer par téléphone mais aussi via les réseaux sociaux professionnels pour déboucher peut être sur un entretien, voire une embauche.

L’entretien issu d’un contact « réseau » est un moment privilégié pour deux raisons principales : votre approche sera plus naturelle et moins intrusive et vous aurez échangé avec un candidat potentiel suite à une recommandation, candidat digne de confiance car coopté par l’une de vos connaissances.

Analysez les candidatures pour ajuster vos recherches

« Se réunir est un début; rester ensemble est un progrès; travailler ensemble est la réussite ». – Henry Ford, industriel de la première moitié du XXᵉ siècle et constructeur automobile.

Si le candidat ne vous communique pas de contacts potentiels, d’autres pistes s’offrent à vous, comme celle de consulter les contacts des candidats via les réseaux sociaux (LinkedIn, Viadeo…). Les contacts créés sur les réseaux peuvent être liés à une formation commune,  un poste, un domaine de compétence qui peut vous intéresser. Orientez vos recherches an analysant les centres d’intérêts, les groupes de discussions ou encore les pages suivies des profils des candidats avec lesquels vous êtes entrés en contact. Avec cette méthode, digne d’un enquêteur, vous trouverez sûrement des profils similaires et adaptés à votre besoin.

Sachez également tirer parti des informations contenues dans le CV d’un bon candidat. En effet, en l’analysant avec attention, il permet de puiser dans le réseau du candidat sans grandes difficultés. Si ce dernier a une excellente formation théorique mais manque d’expérience pratique, vous pourrez alors contacter l’école ou le centre de formation du candidat afin de trouver d’autres profils plus intéressants. Si à contrario, l’expérience est convaincante mais que le cursus académique est moins adapté, il vous sera possible d’entrer en contact avec d’autres membres des sociétés fréquentées par le candidat.

Sachez tirer profit du formidable vivier que représentent les candidats. Retenus ou non, ils sont votre porte d’entrée vers une source parallèle de candidatures, le marché caché, qui saura vous surprendre !

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Comment travailler sa marque employeur » ou à nous contacter directement.